Facebook
Suivez-nous sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Suivez-nous sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Suivez-nous sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Partager
Partager l'URL
Facebook
Partager l'URL sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Partager l'URL sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Partager l'URL sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Mail
Partager l'URL par mail
AccueilPanneauFAQRechercherS'enregistrerConnexion
PEUPLE VERT#FORUM PEUPLE VERT
Retour à l'accueil
HISTOIRECLUBDISPOSITIFSSAISONPEUPLE VERT
HISTOIRE

PalmarèsÉpopée de 1976Matchs
Revivre tous les matchs de l'ASSE depuis sa création
EntraîneursPrésidentsRivalitésAffaires
Quelques sujets
Manufrance
Épopée de 1976
Effectif et staff
Épopée de 1976
Coupe d'Europe des Clubs Champions
Épopée de 1976
Quelques sujets
Présentation du club
Présentation
Présentation du stade
Stade Geoffroy-Guichard
Présentation du Centre de L'Étrat
Centre de L'Étrat
Quelques sujets
[20/04/18] Dispositif Coupe de la Ligue 2012-2013
Dispositifs
[09/05/17] Dispositif retour sur l'ère Galtier
Dispositifs
[2016 - 2017] Dispositif Coupe de France
Dispositifs
SAISON

ActualitéSondagesMatchs
Pronostics et analyses des matchs toutes compétitions
Championnat des pelousesChampionnat des tribunesDivers
Toutes les discussions qui ne rentrent pas dans les sections ci-dessus
Quelques sujets
Réagir à l'actualité
Actualité
Créer un nouveau sujet dans la section "Actualité"
Calendrier, résultats et classement
Matchs
Championnat des pronostics
Matchs
Quelques sujets
Qui sommes-nous ?
Présentations (et anniversaires)
Présentation du forum et du staff
Fonctionnement
Présentations (et anniversaires)
Indispensable pour vos débuts sur le forum :
termes utilisés, étapes à réaliser et réponses
à vos questions
Faire un don
Peuple Vert
Accès réservé aux membres pour une traçabilité
des dons. 
Mon parcours
Je totalise 5 messages minimum
Rang obtenu : "Membre Premium"
Avec ce rang :
- Je peux poster des messages
- Je peux accéder aux sections réservées aux "Membres Premium"

Je me présente
Rang obtenu : "Membre présenté"
Avec ce rang :
- Je peux poster des messages
- Je ne peux pas accéder aux sections réservées aux "Membres Premium"

Je me connecte
Rang obtenu : "Membre non présenté"
Avec ce rang :
- Je peux poster mon message de présentation
- Je ne peux pas poster d'autres messages
- Je ne peux pas accéder aux sections réservées aux "Membres Premium"

Je m'inscris
L'hébergeur des images rencontre actuellement un dysfonctionnement
L'hébergeur de certains encarts rencontre actuellement un dysfonctionnement
Le système de lecture de l'actualité rencontre actuellement un dysfonctionnement
JavaScript est désactivé sur votre navigateur. Pour rendre votre visite sur le forum des plus confortables, merci d'activer JavaScript
Vous avez reçu un message privé sur votre messagerie
Vous êtes désormais connecté(e)
Vous êtes désormais déconnecté(e)
Bienvenue sur le forum Peuple Vert
Le forum préféré des Stéphanois?
En savoir plus
Pas de dispositif en coursBientôt, Dispositif Coupe de la Ligue 2012-2013Dispositif Coupe de la Ligue 2012-2013
Le dernier dispositif : Dispositif Coupe de la Ligue 2012-2013
Il y a cinq ans, le 20 avril 2013, l'ASSE remportait la Coupe de la Ligue
Il y a cinq ans, le 20 avril 2013, l'ASSE remportait la Coupe de la Ligue

[ ENTRER POUR DÉCOUVRIR ][ VOIR LES DERNIERS DISPOSITIFS ]
Pas d'évènement en coursPeuple Vert : 6 ans
Le dernier évènement : le 12 septembre, nous fêtons les 6 ans du forum
A cette occasion, le forum Peuple Vert met l'accent sur le sujet "Qui sommes-nous ?"
A cette occasion, le forum Peuple Vert met l'accent sur le sujet "Qui sommes-nous ?"

[ ENTRER POUR (RE)DÉCOUVRIR LE FORUM ]
Le forum présente ses personnages qui vous accompagnent durant votre navigation. Leurs surnoms vont forcément vous évoquer la ville de Saint-Étienne.


Manu
Mon surnom vient de Manufrance. 
Je connais tout ce qui est entré dans l'histoire de l'ASSE. 
Vous me trouverez dans « Histoire ».

Jeanjo
Mon surnom vient de la Place Jean Jaurès. 
Je connais tout de l'ASSE actuelle et de la ville. 
Vous me trouverez dans « Club ».

Couriot
Mon surnom vient du Puits Couriot. 
Je connais tout sur les évènements concernant l'ASSE ou la ville. 
Vous me trouverez dans « Dispositifs ».

Gégé
Mon surnom vient du Stade Geoffroy-Guichard. 
Je connais tout sur la saison en cours. 
Vous me trouverez dans « Saison ».

Stéphane
Mon nom vient de « Stéphanois ». 
Je vous guide sur le forum. 
Vous me trouverez dans « Peuple Vert » et à plusieurs endroits sur le forum.
Le forum Peuple Vert réalise depuis le 1er octobre 2017 une vaste campagne de publicité par flyers.

L'équipe du forum en est les artisans, mais vous aussi vous pouvez en être les artisans. Vous avez accès au flyer et pouvez l'imprimer pour le diffuser à vos amis et votre entourage fans des Verts.

Le contenu du flyer a été rédigé par l'équipe du forum et le graphisme a été réalisé par les administrateurs.


[ ENTRER POUR DÉCOUVRIR ]
Depuis la création du forum en 2012, des investissements sont réalisés régulièrement par les administrateurs : achat annuel d'un certificat SSL pour sécuriser le forum, campagne de publicité par flyers... Vous pouvez prendre part au développement du forum et en devenir vous aussi un acteur en faisant un don.
Comment faire ? En participant à l'acquisition de crédits qui serviront à garantir sa continuité et l'amélioration de la qualité des services qu'il propose. Les "crédits" sont la conversion en points du don réalisé. Ces points servent ensuite à payer.
Plus le forum disposera de crédits, plus des fonctionnalités payantes pourront être acquises. Ceci améliorera le confort de toute la communauté.

Précision importante, votre don ne va en aucun cas sur un compte bancaire. Il reste sur le forum et les crédits ne peuvent sous aucune façon être transférés ou convertis en euro.

Nous comptons sur votre participation. Merci au nom de toute l'équipe.


[ FAIRE UN DON ]
Accès réservé aux membres pour une traçabilité des dons. Je m'inscris et je me connecte
DispositifÉvènementPersonnagesFlyerDon
À CONSULTER
Place du Peuple Vert : les sujets importants pour le peuple vert sont réunis ici. Nous y attendons vos messages
Qui sommes-nous ?
Présentation du forum et du staff
Fonctionnement
Indispensable pour vos débuts sur le forum : termes utilisés,
étapes à réaliser et réponses à vos questions
Rechercher
Faire une recherche dans
les messages postés

Section " :: 

Dispositifs

"
Sujet "[10/06/16 - 10/07/16] Dispositif Euro 2016"Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 39  Suivant
ChaudronAdministrateurDocumentationPrésentation[Suite]
Facebook
Partager ce message sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Partager ce message sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Partager ce message sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Mail
Partager ce message par mail
Partager
Partager ce message
Jeu 2 Juin 2016 - 16:59
Descendre sur ce message
avatar

Messages postés : 5385
Récompenses :
Administrateur
Coupe de la Ligue : à son 50ème message
Coupe de France : à son 300ème message
Championnat de Ligue 1 : à son 600ème message
Trophée des Champions : à son 1000ème message
Distinction spéciale : étoile ASSE
décernée par les administrateurs
Bonjour à toi, supporter de l'ASSE,
Je me présente, je suis « Couriot ». Mon surnom vient du Puits Couriot. Je connais tout sur les évènements concernant l'ASSE ou la ville.
Je vais te présenter ce dispositif.
CouriotManuJeanjoGégéStéphane



Le forum Peuple Vert met en place pour la troisième fois un dispositif exceptionnel. Celui-ci est à l'occasion de l'Euro 2016 qui se déroule en France et notamment au stade Geoffroy-Guichard.


10/06/16 - 10/07/16 : Euro 2016
Dispositif Euro 2016


Après avoir organisé l'Euro 1984, la Coupe du Monde 1998, la Coupe des Confédérations 2003 et la Coupe du Monde de rugby 2007, la France organise l'Euro 2016.

Exceptés les Pays-Bas, toutes les grandes nations sont présentes : l'Allemagne, l'Espagne, l'Angleterre, l'Italie, la Belgique et le Portugal. Les grandes stars aussi sont là : Gareth Bale, Wayne Rooney, Cristiano Ronaldo, Robert Lewandowski, Zlatan Ibrahimovic et Thomas Müller. Un de ces joueurs pourrait remporter le Soulier d'Or qui récompense le meilleur buteur de la compétition.

L'équipe de France voit sa côte de popularité augmenter et beaucoup de français sont optimistes. La France pourrait revivre un nouveau sacre à domicile après 1984 et 1998.

L'Euro 2016 se présente sous un nouveau format avec vingt-quatre participants au lieu de seize auparavant. Cela signifie donc plus de matchs, ce qui devrait permettre de battre le record d'affluence pour un Euro qui s’élèverait à près de 2,5 millions de supporters accueillis.
Le système de qualification change aussi. Les quatre meilleurs troisièmes des groupes se qualifient pour les huitièmes de finale. Ce format rend difficile à prédire les huitièmes et les quarts de la finale à venir. Le premier tour est décisif et chaque but marqué est précieux.
L'Euro 2016 voit aussi l'apparition de la « Goal Line Technology » pour permettre de vérifier si le ballon a bien franchi ou non la ligne de but.

Pour de nombreuses nations, l'Euro 2016 marque un tournant. Il s'agit :
  • De la première participation à une compétition internationale pour l'Islande et l'Albanie ;
  • De la première participation à un Euro pour la Slovaquie, le Pays de Galles et l'Irlande du Nord ;
  • De la première qualification sur le terrain pour l'Ukraine et l'Autriche. Les deux nations ont participé à des éditions précédentes uniquement en tant que pays hôtes, donc qualifiées automatiquement ;
  • Du retour de la Belgique après seize ans d'absence et de la Hongrie après trente ans d'absence de toutes compétitions internationales.
A l'inverse, trois anciens champions d'Europe manquent à l'appel : les Pays-Bas, la Grèce et le Danemark. Les Pays-Bas, champions d’Europe en 1988 et troisièmes de la dernière Coupe du Monde, ont terminé quatrièmes de leur groupe de qualification. La Grèce, championne d'Europe 2004, quart de finaliste en 2012 et huitième de finaliste de la dernière Coupe du Monde, a terminé à la dernière place de son groupe, derrière les Îles Féroé. Le Danemark, champion d'Europe 1992, a été éliminé aux barrages comme la Bosnie-Herzégovine, tête de série au tirage au sort des éliminatoires.


▲ Sommaire

Euro 2016, nouvelle formule

Michel Platini est arrivé à la présidence de l'UEFA grâce au regroupement de plusieurs petites nations qui ont soutenu sa candidature. Il milité pour l'élargissement de la compétition. Ainsi, dès 2016, ce sont vingt-quatre sélections qui se disputent le titre de champion d'Europe.


Pour quelles raisons ?

La première raison d'élargir le nombre de participants est l'argent. L'élargissement de la Ligue des Champions a donné un aperçu de l'augmentation des retombées économiques. L'UEFA a donc fait la même chose avec l'Euro. En effet, plus de matchs veut dire plus de recettes et chaque match donne des revenus considérables avec les droits de retransmission, le nombre de sponsors à mettre en valeur, le tourisme local et la vente de billets. Tout cet argent récolté est redistribué aux participants. Donc les grandes nations gagnent moins d'argent au profit des petites nations.

La seconde raison est de favoriser les grandes sélections. Elles limitent les risques de se faire éliminer lors des groupes et permet d'avoir un parcours moins difficile. De ce fait, la notion de « groupe de la mort » devrait disparaître selon l'UEFA. Sauf que le groupe E est composé de la Belgique, l'Italie et la Suède. Les revers de la médaille sont que cela fait baisser considérablement le niveau de l'Euro et que les petites sélections ont plus de chance de passer les groupes car il y a moins de grandes sélections dans chaque groupe.

La troisième raison est que les élargissements sont bénéfiques à l'équipe de France. Lors de la Coupe du Monde 1998, les participants sont passés de vingt-quatre à trente-deux et la France a gagné ! Michel Platini tente peut-être de reproduire un sacre français.


Quelles sont les conséquences ?

Les petites nations ne pourront plus se porter candidates pour organiser un Euro car plus de matchs veut dire aussi plus de stades. Pour des nations comme la France, l'Angleterre ou l'Allemagne cela ne pose aucun problème, mais pour les petites nations il n'est pas possible de réunir autant de stade pouvant accueillir des matchs internationaux. Avant même cet élargissement, quand l'Euro était encore à seize participants, l'Ukraine et la Pologne s'étaient partagés l'édition 2012, comme la Suisse et l'Autriche pour l'édition 2008. Ainsi, les pays hôtes réunissaient le nombre de stades nécessaire. Alors avec vingt-quatre participants, ce sera impossible pour les petites nations de se porter candidates à l'organisation d'un Euro.
La seule consolation est de pouvoir obtenir un ticket plus facilement, mais non garanti.

Les petites nations sont donc pénalisées. Et bien pour seulement quatre petites années.
En décembre 2012, l'UEFA a choisi de faire disputer les prochaines éditions de l'Euro dans treize villes à travers tout le continent. Les candidatures de pays sont devenues obsolètes. Cela fait l'affaire des petites nations qui n'auront plus qu'un stade à rénover ou à construire. Ils pourraient participer à la fête et bénéficier des retombées économiques. Mais ce sont les sélections qui en pâtiront à devoir parcourir l'Europe entière pour disputer les matchs. Le spectacle laissera place à la fatigue, à trop vouloir privilégier les petites nations !

La conséquence majeure d'élargir l'Euro est la modification de la règle de qualification pour les huitièmes de finale. Auparavant, c'était les deux premiers de chaque groupe qui se qualifiaient. Dorénavant, c'est les deux premiers de chaque groupe ainsi que les quatre meilleurs troisièmes.


La communication

Euro 2016 SAS

La FFF et l'UEFA ont créé en janvier 2011, à Paris, une entreprise commune appelée « Euro 2016 SAS ». L'UEFA en détient 95% et la FFF en détient 5%. Elle est présidée par Jacques Lambert, ancien directeur exécutif du comité d'organisation de la Coupe du Monde 1998 et ancien directeur général de la FFF. L'entreprise s'occupe de l'organisation, des événements associés, de la sûreté, de la sécurité et assure la promotion de l'Euro. Auparavant, c'était l'UEFA et les comités d'organisation locaux qui s'en occupaient. Un comité de pilotage se réunit plusieurs fois par an pour rassembler les parties prenantes (UEFA, FFF, gouvernement français et villes hôtes dont le représentant est le Maire de Bordeaux Alain Juppé) pour traiter des questions stratégiques et sensibles.
L'UEFA garde le contrôle de la compétition et les droits commerciaux comme les droits marketing ou les médias. Le gouvernement français et les autorités locales fournissent les sites, les infrastructures, les services publics et le transport. Ils s'occupent également de la sécurité du public et de la promotion du pays et des villes hôtes.


Le logo

Le logo de l'Euro 2016 a été conçu par l'agence portugaise Brandia Central qui c'était déjà chargée du logo de l'édition 2012. Il s'inspire du thème « célébrer l'art du football ». Le design est sobre avec la combinaison de mouvements artistiques et d'éléments du football. Il a été présenté le 26 juin 2013 par le président de l'UEFA Michel Platini au pavillon Cambon Capucines à Paris.
Selon l'UEFA, l'objectif est « d'associer la créativité qui caractérise la culture française ainsi que la beauté du football et de donner à l'Euro 2016 son identité propre. Cela contribue à mettre en valeur le prestige de l'un des plus importants événements sportifs de la planète et lui conférant une identité facilement reconnaissable ».

L'élément central du logo est le trophée Henri Delaunay aux couleurs du drapeau français. Un smiley est représenté : le trophée forme le nez et les anses forment les yeux. Le sourire est symbolisé par une courbe bleu en fond. La seconde courbe, plus haut, évoque le rond central et le poteau de corner du terrain.
Sur les côtés, les deux hexagones (rouge et bleu) symbolisent la France et les étoiles renvoient à Jean Cocteau.
Les couleurs de fond (le rouge et le bleu) forme le yin et le yang.


Le slogan


Slogan de l'équipe de France

Slogan de l'Euro
Le slogan « Le Rendez-Vous » a été dévoilé le 18 octobre 2013 à l'hôtel de ville de Marseille en présence du président de l'UEFA Michel Platini, du président de la FFF Noël Le Graët, de la Ministre des Sports Valérie Fourneyron, du maire de Marseille Jean-Claude Gaudin et du président de l'Euro 2016 Jacques Lambert. Le slogan a pour but de promouvoir l'importance du championnat d'Europe.
Lors de la campagne de candidature à l'organisation de l'Euro, le slogan était : « le Foot comme on l'aime », mais il n'a pas été conservé.

L'équipe de France a aussi son slogan : « Fiers D'être Bleus ». Dévoilé par la FFF et ses partenaires le 2 mars 2016, à cent jours du coup d'envoi de l'Euro, l'objectif du mouvement « Fiers D'être Bleus » est de mobiliser les supporters, les clubs amateurs et des personnalités autour de l'équipe de France en leur permettant d’exprimer leur attachement et leur soutien aux Bleus.


La mascotte

La mascotte a été dévoilée le 18 novembre 2014 lors du match amical France - Suède. Elle a été conçue par l'agence de designers lyonnais Zebrand et, s'inspirant des dessins animés Pixar, représente un enfant super-héros âgé entre cinq ans et douze ans. Il est doté d'une cape et de chaussures volantes pour lui permettre d'« aller à la rencontre des autres et rassembler les peuples, d'être un petit génie du football et de créer un peu de magie autour de lui ».
L'UEFA avait donné pour consignes de respecter les valeurs de l'UEFA, de s'inspirer de la culture française et d'éviter le coq.

Le nom de la mascotte a été soumis aux votes des supporters par la FFF. Trois noms étaient en lices :
  • « Goalix » à la consonance gauloise ;
  • « Driblou » faisant référence au geste technique ;
  • « Super Victor » représentant un super-héros s'appelant Victor dont la racine latine signifie « vainqueur » et « victoire ».
Le nom ayant eu le plus de suffrage est Super Victor avec 48% des votes, contre 25% pour Driblou et 27% pour Goalix.
Il succède à « Footix » de la Coupe du Monde 1998.


L'hymne

Le DJ français David Guetta a été choisi le 10 juin 2015 pour être le compositeur de l'hymne officiel.

Le projet initial prévoyait d'inviter « un ou une énorme artiste » pour « un featuring extraordinaire » et de s'inspirer de « We are the Champions » de Queen, référence ultime des hymnes de stade.
Mais pour innover, David Guetta a demandé aux Français, via une application, d'enregistrer leur voix et il a récolté un million de « HÉÉÉÉÉ-OOOOOH » pour le « petit passage à vide » du disque. L'artiste les a rassemblé afin de les incorporer à la chanson finale.
Dévoilé pour la première fois le 13 mai 2016, le titre s'intitule « This one's for you » et s'est fait en collaboration avec la jeune chanteuse suédoise Zara Larsson, âgée de dix-huit ans.

David Guetta a déclaré : « je remercie mille fois tous ceux qui ont participé. C'est une collaboration unique. Je voulais créer quelque chose de spécial et placer les supporters au cœur de l'hymne de l'UEFA EURO 2016. Lorsque j'ai fait appel à un million de fans de musique et de football pour enregistrer avec moi, je n'imaginais pas que tant de personnes allaient répondre. Le soutien venant des quatre coins du monde est juste incroyable ».

Seul ombre au tableau, et non des moindres, cette chanson a rapidement été accusée de plagiat. Pour de nombreux fans, le single copierait « Lean On » de Major Lazer & DJ snake. Le dernier nommé a d'ailleurs montré son mécontentement sur Twitter, avant de supprimer ses tweets quelques temps après.


Le ballon


Ballon des éliminatoires


Ballon des phases de groupes


Ballon des phases finales
Le ballon des éliminatoires

Les éliminatoires ont eu droit à un ballon spécialement dédié. Il s'agit d'une première. Il a été dévoilé en août 2014 par Adidas et s'inspire du ballon officiel de la Coupe du Monde 2014. Ses motifs sont sobres et une boucle rouge y est dessinée.


Le ballon des phases de groupes

Le ballon officiel de l'Euro a été dévoilé par Adidas le 12 novembre 2015. Il a fallu dix-huit mois de travail pour obtenir sa version finale. Appelé « Beau Jeu », il reprend les bases du « Brazuca », le ballon de la Coupe du Monde 2014, en y apportant des améliorations au niveau de « l'adhérence, la trajectoire et la visibilité ». Il reprend les couleurs du drapeau français et laisse deviner les lettres E-U-R-O et les chiffres 2-0-1-6.
Pour développer ce ballon dernier cri, les ingénieurs d'Adidas ont collaboré avec plusieurs stars en crampons. « J'ai testé Beau Jeau à l'entraînement, explique Gareth Bale, l'attaquant du Real Madrid et du Pays de Galles. Frappes, passes, conduite de balle, il est réellement très performant. J'ai hâte que le tournoi commence ». Iker Casillas, le gardien du FC Porto et de l'Espagne, a lui aussi joué les testeurs de luxe et a déclaré qu'« il promet d'être un formidable ballon à l'Euro 2016 ».
Zinédine Zidane a présenté Beau Jeu lors d'une cérémonie à Saint-Denis, près du Stade de France, avant sa mise en vente au public.
Le ballon a été remis aux équipes qualifiées fin novembre 2015.


Le ballon des phases finales

Pour la première fois, un deuxième ballon officiel est utilisé à l'occasion des phases finales. Appelé « Fracas », il n'y a aucune différence avec Beau Jeu au niveau technologique. C'est uniquement les couleurs qui changent : le rouge prend le pas sur le bleu et un aspect trois dimensions/tacheté est ajouté. Fracas est simplement un coup marketing, comme Adidas le fait déjà pour la Ligue 1 en changeant le ballon pour les matchs retours. « Sur Beau Jeu, on était plus sur un ballon rectiligne et là, on a fait une sorte de prolongement du beau jeu, c'est pour ça que les couleurs sont un peu plus éclatées » déclare Adidas, qui ajoute : « le design de Fracas cristallise également l'imprévisibilité des dernières étapes d'un tournoi majeur, tandis que la projection de couleurs rouge et noir illustre la nature compétitive et l'excitation associées à ces matchs, dont l'enjeu est très élevé ».
Fracas a été officialisé cinq jours avant le début des huitièmes de finale, et surtout le lendemain de la crevaison de Beau Jeu lors du match Suisse - France. Le timing est pour le moins gênant pour la marque, car, même si l'arrivée de Fracas était prévue de longue date, cela peut donner le sentiment que Beau Jeu est remplacé du fait qu'il était trop fragile, alors que ce n'est évidemment pas le cas. Adidas a fait savoir que la crevaison du ballon était due à « un petit accroc qui a causé une perforation au moment de l'impact avec le crampon du joueur ».


Les stades et les villes hôtes

L'Euro 2016 se déroule dans dix villes françaises : Saint-Denis, Lille, Lens, Lyon, Saint-Étienne, Nice, Marseille, Toulouse, Bordeaux et Paris.


Carte des stades


A noter que l'UEFA interdit aux organisateurs d'associer une marque au nom des stades durant l'Euro. Deux enceintes changent donc de nom : le stade Matmut-Atlantique de Bordeaux s'appelle le « Stade de Bordeaux » et l'Allianz-Riviera de Nice s'appelle le « Stade de Nice ». Quant au stade de Lyon, le Parc OL ou le Grand stade de Lyon ou le Stade des Lumières, personne ne sait le nom exact, est une appellation provisoire qui changera une fois la compétition terminée pour adopter le nom d'une marque.


Présentation des stades, classés par capacité :

Nom
Ville
Capacité
Record d'affluence

État
Matchs accueillis




Stade de France
Saint-Denis
81 300 places
81 000 spectateurs
(France - Angleterre, en 2010)
Aucun travaux
Match d'ouverture
Trois matchs de groupe
Un huitième de finale
Un quart de finale
Finale

Le plus grand stade de l'Hexagone était déjà de la fête lors de la Coupe du Monde 1998, accueillant même la finale France-Brésil (3-0). Conçue par les architectes Michel Macary, Aymeric Zublena, Michel Regembal et Claude Costantini, l'enceinte n'a subi que des rénovations mineures depuis le Mondial 98.

Et la ville ?

Basilique Saint-Denis
Saint-Denis (110 000 habitants) est la troisième ville d'Île-de-France après Paris et Boulogne-Billancourt. La ville natale du poète Paul Éluard fait partie de l'Histoire de France de par sa Basilique, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, où sont enterrés tous les rois de France. Saint-Denis est populaire, ouverte sur le monde, multiculturelle et se relève de la désindustrialisation. Le Stade de France est un bijou architectural et technologique et apporte un certain dynamisme tout comme la Cité du cinéma, carrefour de l'industrie cinématographique européenne.
La ville a accueilli le deuxième Forum social européen en 2003 et a adoptée la Charte européenne pour la sauvegarde des Droits de l'Homme dans la ville en 2000. Saint-Denis est la plus grande ville jeune de France et symbolise la cité du futur.


Nom
Ville
Capacité
Record d'affluence

État
Coût des travaux
Matchs accueillis


Stade Vélodrome
Marseille
67 000 places
65 148 spectateurs
(Marseille - PSG, en 2015)
Stade neuf
268 millions d'euros
Quatre matchs de groupe
Un quart de finale
Une demi-finale

Inauguré en 1937, le stade Vélodrome, deuxième plus grand stade français, a connu un long lifting durant trois ans. De 2011 à 2014, des travaux ont lieu pour un coût équivalent à la construction d'un stade neuf. Les travaux ont uniquement consisté à donner naissance à un toit recouvrant et à des virages réaménagés. Le stade a accueilli le premier match des Bleus face à l'Afrique du Sud lors de la Coupe du Monde 1998.

Et la ville ?

Vieux-port
Marseille (850 000 habitants) n'a rien à envier à la capitale. Elle est la deuxième destination préférée au monde selon le New-York Times, la cinquième plus belle ville côtière pour le National Geographic et a été désignée par la presse comme « la destination la plus branchée de 2016 ». Marseille est la plus ancienne ville de France et accueille plus de cinq millions de touristes par an.
Marseille est une ville de contraste : capitale européenne de la Culture en 2013 mais un taux de criminalité en constante augmentation, son célèbre Vieux-Port mais pollué d'ordures en tout genre, nouveau territoire des riches mais capitale de la pauvreté, ses spectaculaires et magnifiques calanques mais une des villes les plus sales de France, des caméras de surveillance partout dans la ville mais des trafics de drogues et « un Everest de folie meurtrière »...
Les marseillais aiment leur ville et s'y sentent bien. La rade de Marseille candidate pour son inscription au Patrimoine mondial de l'UNESCO. L'accent de ses habitants est reconnaissable entre tous. Bon nombre d'expressions marseillaises sont aujourd'hui dans les dictionnaires.
La pétanque et le football y sont très importants. C'est d'ailleurs dans cette ville qu'a été fondé la Fédération internationale de pétanque.


Nom


Ville
Capacité
Record d'affluence

État
Coût des travaux
Matchs accueillis


Parc OL
Grand stade de Lyon
Stade des Lumières
Décines-Charpieu
58 900 places
56 661 spectateurs
(Lyon - PSG, en 2016)
Stade neuf
450 millions d'euros
Quatre matchs de groupe
Un huitième de finale
Une demi-finale

« Un rêve devenu réalité pour tous les Lyonnais ». C'est avec ces mots que le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, plus connu pour ses embardées régulières que pour son rôle dans le club, a posé la première pierre du nouveau stade lyonnais en novembre 2013. Après de longs retards dans les travaux, en raison de problèmes... judiciaires, le stade voit le jour en décembre 2015. L'enceinte, qui a coûté la somme colossale de 450 millions d'euros, s'étend sur cinquante hectares, sur lesquels se mélangent le centre d'entraînement de l'OL, des bureaux et des hôtels. L'ancien stade, le stade de Gerland, a reçu un match de l'équipe de France (face au Danemark) et un quart de finale entre la Croatie et l'Allemagne lors de la Coupe du monde 1998.

Et la ville ?

Le Rhône
Lyon (500 000 habitants) a été important dans le développement politique et religieux de l'Europe. La ville, anciennement nommé Lugdunum, a été fondée lors des troubles qui suivent l'assassinat de Jules César pour ensuite devenir la capitale des Gaules. Mais ceci était il y a deux milles ans. Au Moyen-âge, Lyon s'est tourné vers le commerce des épices et de la soie, avant de devenir la capitale française de la gastronomie. L'architecture de la ville est unique avec de ruelles étroites appelées « traboules ». Le Vieux Lyon est inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO.
Les frères Auguste et Louis Lumière, lyonnais d'adoption, ont contribué aux progrès de la photographie et inventa en 1895 le cinématographe pour donner naissance au cinéma. Contrairement aux idées reçues, les frères Lumière ont inventé le cinéma non à Lyon mais à La Ciotat avec le film « L'Arrivée d'un train en gare de La Ciotat ». La première représentation a eu lieu dans leur résidence de La Ciotat et la première projection à exploitation commerciale s'est aussi déroulée à La Ciotat, dans le cinéma qui est d'ailleurs le plus vieux cinéma au monde.


Nom
Ville
Capacité
Record d'affluence

État
Coût des travaux
Matchs accueillis


Stade Pierre-Mauroy
Villeneuve-d'Ascq
50 200 places
47 828 spectateurs
(Lille - Marseille, en 2013)
Stade neuf
324 millions d'euros
Quatre matchs de groupe
Un huitième de finale
Un quart de finale

Inaugurée le 17 août 2012 lors d'un Lille-Nancy, cette enceinte est la seule de France à posséder un toit rétractable, qui peut s'ouvrir et se fermer en trente minutes. Après avoir accueilli sa première rencontre internationale le 17 novembre 2012 lors d'un match de l'équipe de France de rugby face à l'Argentine (39-22), le stade du LOSC a également servi de lieu aux demi-finales de Top 14 en 2014 et à la finale de la Coupe Davis entre la France et la Suisse en novembre 2014. Le stade Pierre-Mauroy doit son nom à un ancien maire de Lille.

Et la ville ?

Place du Général-de-Gaulle
Lille (230 000 habitants) est la plus grande ville du nord de la France. Elle est surnommée la « Capitale des Flandres ». Considéré comme une porte d'entrée sur l'Europe, Lille fait partie de l'Eurométropole franco-belge Lille - Kortrijk - Tournai. Elle est distante de moins de 200 kilomètres de trois grandes capitales européennes : Paris, Bruxelles et Londres.
Lille dispose de prestigieux monuments grâce à une histoire de plus de dix siècles, dont le beffroi de l'hôtel de ville inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Avec ses 104 mètres de haut, le beffroi est le plus haut d'Europe et le plus grand bâtiment municipal de France. La révolution industrielle a fait de Lille une grande capitale industrielle avec le textile et la mécanique. Dans les années 1960 est venu leur déclin. La longue période de crise s'est arrêtée dans les années 1990 grâce à la reconversion dans le secteur tertiaire et la réhabilitation des quartiers sinistrés. L'arrivée du TGV et de l'Eurostar, la construction d'un quartier d'affaires et d'un pôle universitaire accueillant environ 110 000 étudiants symbolisent le renouveau. On y trouve la braderie de Lille, le plus grand marché aux puces d'Europe qui attire deux millions de visiteurs par an.


Nom
Ville
Capacité
Record d'affluence

État
Coût des travaux
Matchs accueillis

Parc des Princes
Paris
45 000 places
50 370 spectateurs
(France - Pays de Galles, en 1989)
Stade rénové
Non communiqué
Quatre matchs de groupe
Un huitième de finale

Le Parc des Princes ne peut évidemment pas rater ce grand rendez-vous. Le stade du Paris Saint-Germain a déjà accueilli six finales de compétitions internationales, à commencer par la première finale de Coupe d'Europe des Clubs Champions en 1956 entre le Real Madrid et le Stade de Reims (4-3). Inauguré en 1897, le stade signé Roger Taillibert a une particularité puisqu'il subira une grosse refonte après l'Euro 2016, même si trois rénovations ont déjà été faites dans l'histoire du Parc (1932, 1972 et 2012 pour l'Euro).

Et la ville ?

Tour Eiffel
Paris (2,2 millions d'habitants) est la « plus belle ville du monde » et a la « plus belle avenue du monde » avec ses Champs-Élysées. Choisie comme capitale française en 508 par Clovis, Paris est la capitale mondiale de la mode, du luxe, de la gastronomie et du romantisme. La ville n'a jamais été détruite à l'inverse de Londres qui a été victime d'un grand incendie, Lisbonne victime d'un tremblement de terre ou Berlin détruit par les combats de la Seconde Guerre mondiale.
Paris était surpeuplé et ne pouvait pas loger l'importante immigration venue de province. Les communes à la périphérie ont donc absorbé l'expansion démographique liée à la croissance économique de Paris et à l'exode de la population. La notion de « banlieue » fait ainsi son apparition. Aujourd'hui, on parle plus de la région parisienne que de Paris.
La « ville lumière » a plusieurs facettes, tantôt gallo-romaine, tantôt médiévale, classique, contemporaine ou moderne. La liste de ses atouts est infinie : Tour Eiffel, cathédrale Notre-Dame, le Louvre, les Invalides, le Sacré-Cœur, l'Arc de Triomphe, l'Opéra, la Seine et ses rives inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO, les Champs-Élysées, la Bastille... Tous ses sites font de Paris une des capitales les plus visitées au monde avec 45 millions de touristes.


Nom

Ville
Capacité
Record d'affluence

État
Coût des travaux
Matchs accueillis

Stade Matmut-Atlantique
(« Stade de Bordeaux » pour l'Euro 2016)
Bordeaux
42 100 places
40 275 spectateurs
(Bordeaux - Montpellier, en 2015)
Stade neuf
184 millions d'euros
Quatre matchs de groupe
Un quart de finale

Remplaçant du stade Jacques-Chaban-Delmas, le nouveau stade de Bordeaux a connu vingt-six mois de travaux, qui se sont achevés à temps pour accueillir la dernière rencontre de Ligue 1 de la saison entre Bordeaux et Montpellier, le 23 mai 2015. Conçu par la société suisse Herzog & de Meuron, ce stade, qui propose 8 000 places de plus que son prédécesseur, comporte un toit « flottant », soutenu par 900 poteaux de soutènement.

Et la ville ?

Place de la Bourse
Bordeaux (240 000 habitants) a une superficie assez faible, équivalente à Compiègne dans l'Oise. Cela explique que la grande majorité des habitants vit dans l'agglomération. La ville se revendique comme la capitale mondiale du vin. Son vignoble, avec ses 2 000 ans d'histoire, est le plus grand et le plus ancien de vins fins. Il produit des vins qui figurent parmi les plus réputés et les plus chers au monde. Environ 800 millions de bouteilles sont produites par an ce qui représente un chiffre d’affaires de plus de 3 milliards d'euros. La Cité du vin a été inaugurée à Bordeaux il y a quelques jours, le 29 mai 2016. Sept ans de travaux et 81 millions d'euros a été nécessaire. Le bâtiment futuriste doit devenir un symbole de la ville. Les premières critiques des médias américains sont des plus élogieux : « la Cité du Vin est le parc d'attraction de nos rêves », « la France présente sans doute la meilleure attraction touristique de l'histoire » et « la Cité du Vin est le Disneyland du vin ».
La ville est traversée par la Garonne, dont le secteur proche dans Bordeaux est inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO. L'architecture de la ville est pratiquement inchangée depuis deux cents ans ce qui lui donne un certain caché. Après Paris, Bordeaux est la deuxième ville à avoir le plus d'immeubles protégés. Toujours après Paris, Bordeaux est la deuxième ville préférée des français où il fait bon vivre.


Nom
Ville
Capacité
Record d'affluence

État
Coût des travaux
Matchs accueillis

Stade Geoffroy-Guichard
Saint-Étienne
41 667 places
47 747 spectateurs
(Saint-Étienne - Lille, en 1985)
Stade rénové
75 millions d'euros
Trois matchs de groupe
Un huitième de finale

Dix-huit ans après le vibrant Argentine-Angleterre de la Coupe du monde 1998, le stade Geoffroy-Guichard s'apprête à revivre les émotions d'une grande compétition internationale de football. Surnommé le « Chaudron » en raison de son ambiance bouillante, ce stade inauguré en 1931 voit sa capacité s'accroître de 7 000 places. La rénovation pour l'Euro a permis la création de virages et l'agrandissement des deux kops. Le stade Geoffroy-Guichard doit son nom au fondateur de la chaîne de magasins Casino, né à Saint-Étienne.

Et la ville ?

Place Jean-Jaures, « poumon de la ville »
Saint-Étienne (170 000 habitants) est la ville aux sept collines au même titre que Rome, Lisbonne ou Nîmes. C'est une des agglomérations les plus hautes d'Europe, le centre-ville culminant à 500 mètres d'altitudes. La neige fait son apparition chaque hiver, mais les stéphanois et les stéphanoises sont habitués. Depuis 1881, le tramway a été interrompu qu'à deux reprises à cause de la neige. Notre ville est connue pour la chaleur de ses habitants et pour le plus mythique des clubs de football français.
Ancienne ville de l'arme, du cycle, du ruban et de l'exploitation des mines de charbons, étant même surnommée Armeville pendant la Révolution, Saint-Étienne s'engage dans un grand plan de rénovation urbaine pour passer de « cité industrielle » à « capitale du design ». Notre ville est la seule de France à être reconnue pour son design. Tous les deux ans a lieu sa Biennale Internationale.
Saint-Étienne était la capitale industrielle de l'Europe au XIXe siècle. Notre ville a été le berceau d'inventions qui ont marqué pour toujours l'histoire. La première révolution a été l'invention du chemin de fer avec la ligne Saint-Étienne - Andrézieux pour satisfaire les besoins du plus important bassin minier de France. Manufrance a inventé des centaines d'objets utiles pour le quotidien et la vente par correspondance grâce à son catalogue qui a séduit toute la France. L'un des premiers tramways français est né ici et Benoît Fourneyron a inventé la roue hydraulique qui a décuplé les ressources énergétiques de l'industrie. Saint-Étienne a changé le monde et continue aujourd'hui avec le vélo à trois roues, des haut-parleurs habillés de membrane en béryllium pour avoir le meilleur son au monde, l'impression 3D de pièces mécaniques à base de poudre de métal, un ressort qui équipe le premier cœur artificiel au monde, la tétine à trois vitesses et sa valve qui facilite la digestion des bébés, un robot qui effectue les tâches les plus complexes, un implant vasculaire tissé sur d'anciens métiers Jacquard, un pédalier en alliage ultra léger et résistant choisi par les meilleurs cyclistes au monde. Saint-Étienne sait innover !


Nom
Ville
Capacité
Record d'affluence

État
Coût des travaux
Matchs accueillis

Stade Félix Bollaert-Delelis
Lens
38 200 places
48 912 spectateurs
(Lens - Marseille, en 1992)
Stade rénové
70 millions d'euros
Trois matchs de groupe
Un huitième de finale

Comment oublier ce 28 juin 1998 et ce but en or de Laurent Blanc face au Paraguay qualifiant les Bleus pour les quarts de finale de la Coupe du monde dans un stade Félix Bollaert en fusion ? Si le Racing Club de Lens n'a plus le même succès qu'à l'époque (sacré champion de France en 1998), son stade est de la fête pour l'Euro 2016. Construit par des mineurs au chômage et inauguré en 1933, l'enceinte nordiste est rénovée en vue de la compétition. Le stade Félix Bollaert-Delelis doit son nom à un ancien directeur de la Compagnie des mines (Félix Bollaert) et à un ancien maire de Lens, grand supporter du club (Antoine Delelis).

Et la ville ?

Place Jean-Jaures
Lens (32 000 habitants) a été la capitale du bassin houiller du Pas-de-Calais, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO. La ville a été très durement touchée lors de la première Guerre mondiale. La période de reconstruction qui a suivie a donné quelques belles constructions de style « hispano-flamand ». Après l'arrêt de l’exploitation du charbon, Lens est entrée dans une grave crise de reconversion. Pendant trente ans sa population a reculé, ses magasins et ses cinémas ont fermés et le chômage a augmenté. En 2010, Lens été classée neuvième ville la plus pauvre de France.
Mais la ville s'est relevé et a diversifié ses activités industrielles avec le textile, la métallurgie et la construction automobile. Les fonctions administratives, le secteur médical et le tertiaire sont aussi présents. Le symbole de la reconversion est l'implantation du Musée du Louvre-Lens inauguré fin 2012.


Nom

Ville
Capacité
Record d'affluence

État
Coût des travaux
Matchs accueillis

Allianz-Riviera
(« Stade de Nice » pour l'Euro 2016)
Nice
36 200 places
34 459 spectateurs
(Nice - Valenciennes, en 2013)
Stade neuf
243 millions d'euros
Trois matchs de groupe
Un huitième de finale

En service depuis 2013 pour l'OGC Nice, le grand successeur du Stade du Ray est un édifice unique, dont la structure est faite de bois et de métal. Signée par le cabinet Wilmotte & Associés pour un total de 243 millions d'euros, l'enceinte est magnifique par son jeu de transparence, d'ombre et de lumière.

Et la ville ?

Hôtel Le Negresco (5 étoiles) sur la Promenade des Anglais
Nice (340 000 habitants) a été habité par les grecs puis les romains, a été successivement provençale, savoyarde, piémontaise pour enfin devenir française. La ville a une histoire très riche et s'est développé très rapidement essentiellement grâce au tourisme. Nice est la capitale de la Côte d'Azur, mondialement connue, et attire 4,5 millions de touristes par an générant 1,5 milliard d'euros de recettes. Son climat est exceptionnel, située entre mer et montagne.
Nice a la plus mythique promenade au monde : la Promenade des Anglais, qui est candidate pour son inscription au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Son nom était au départ péjoratif car seul les anglais étaient assez fous pour s'y promener, la mer n'étant pas la première attraction de la ville. Aujourd'hui, la prom’ est réputée pour ses chaises bleues et ses pergolas. Les anciennes villas et leurs jardins ont laissé place aux palaces avec leurs casinos de jeux et aux immeubles résidentiels.
Idéalement située à proximité de Cannes, de Monaco, de l'Italie, de Sophia Antipolis qui est le plus important technopole d'Europe et de son aéroport international, Nice est la ville qui réunit les personnes aux revenus modestes et les riches roulants en hypercar.


Nom
Ville
Capacité
Record d'affluence

État
Coût des travaux
Matchs accueillis

Stadium
Toulouse
33 500 places
40 000 spectateurs
(Toulouse - Sète, en 1951)
Stade rénové
40 millions d'euros
Trois matchs de groupe
Un huitième de finale

Situé sur une île au cœur de la ville de Toulouse, le Stadium est la plus petite enceinte de l'Euro. Construit en vue de la Coupe du Monde 1938, le plus grand stade de la région Midi-Pyrénées est même surnommé « mini-Wembley » pour sa ressemblance avec le mythique stade londonien. Le Stadium peut également accueillir des rencontres de rugby.

Et la ville ?

Place du Capitole
Toulouse (460 000 habitants), la quatrième ville de France, est la capitale historique du Languedoc. Elle est surnommée la « ville rose » par la couleur du matériau de construction traditionnel local qui est la brique en terre cuite. Elle est également surnommée la « cité de la violette » en raison de la culture de la fleur dès le XIXème siècle et peut être surnommée plus rarement la « cité Mondine » dû à la dynastie des comtes de la ville.
Toulouse marque le début du Canal du Midi inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO. Il est considéré comme le plus grand chantier du XVIIème siècle. La Basilique Saint-Sernin, le plus grand édifice roman d'Europe et véritable chef-d'œuvre, est également inscrite au patrimoine mondial. La ville a été élue trois fois « la plus dynamique de France ». Les spécialités emblématiques de Toulouse est le cassoulet et la saucisse.
Capitale européenne de l'industrie aéronautique et spatiale, le siège social d'Airbus y est implanté tout comme sa maison mère Airbus Group. C'est à Toulouse qu'a été assemblé l'Airbus A380, le plus gros avion civil de transport de passagers en service, et le célèbre Concorde avec son aile delta et son nez basculant. Airbus travail sur un projet d'un avion supersonique qui pourrait dépasser les 5 500 km/h ! Ce serait bien évidemment du jamais vu.
Toulouse est une terre de rugby. Le Stade Toulousain est le club le plus titré de France et en Coupe d'Europe. Le football n'y est pas le premier sport.
ChaudronAdministrateurDocumentationPrésentation[Suite]
Facebook
Partager ce message sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Partager ce message sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Partager ce message sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Mail
Partager ce message par mail
Partager
Partager ce message
Jeu 2 Juin 2016 - 17:00
Descendre sur ce message
avatar

Messages postés : 5385
Récompenses :
Administrateur
Coupe de la Ligue : à son 50ème message
Coupe de France : à son 300ème message
Championnat de Ligue 1 : à son 600ème message
Trophée des Champions : à son 1000ème message
Distinction spéciale : étoile ASSE
décernée par les administrateurs
Les sélections

Présentation des sélections, triées par classement UEFA :

Sélection
Classement UEFA
Participation
Meilleur parcours
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
Belgique
Première
Cinquième
Finale (1980)
Marc Wilmots
Eden Hazard
Première de son groupe (7 V, 2 N, 1 D)

Après seize ans d'absence, la Belgique s'est qualifiée pour un Euro grâce à une génération exceptionnelle qui évolue dans les plus grands clubs européens. La sélection est même classée première au classement UEFA. C'est une première. Considéré comme un outsider à la Coupe du Mondial 2014 et éliminée en quart de finale, la Belgique a encore progressé au point de figurer parmi les favoris pour l'Euro 2016. De grands espoirs reposent sur ces joueurs.


Sélection
Classement UEFA
Participation
Meilleur parcours
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
Allemagne
Deuxième
Douzième
Vainqueur (1972, 1980, 1996)
Joachim Löw
Manuel Neuer, Thomas Müller
Première de son groupe (7 V, 1 N, 2 D)

L'Allemagne a décroché une quatrième étoile en remportant la Coupe du Monde 2014 et ambitionne un quatrième sacre européen vingt ans après l'avoir remporté en 1996. Orpheline de son capitaine Philipp Lahm et d'un véritable numéro neuf en l'absence de Mario Gomez, la Mannschaft a eu quelques difficultés lors des éliminatoires avec deux défaites. Malgré tout, l'Allemagne reste un des grands favoris pour le titre.


Sélection
Classement UEFA
Participation
Meilleur parcours
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
Espagne
Troisième
Onzième
Vainqueur (1964, 2008, 2012)
Vicente Del Bosque
Iker Casillas, Andrés Iniesta
Première de son groupe (9 V, 0 N, 1 D)

L'objectif de l'Espagne est de remporter l'Euro pour la troisième fois consécutive. La Roja était la première nation à réussir à conserver son titre européen et voudrait encore marquer l'histoire du football en conservant son titre une nouvelle fois. L'Espagne est un des grands favoris pour le titre après avoir bien évidemment survolé les éliminatoires. Le désastre de la Coupe du Monde 2014 avec une élimination dès les groupes est de l'histoire ancienne.


Sélection
Classement UEFA
Participation
Meilleur parcours
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
Portugal
Quatrième
Septième
Finale (2004)
Fernando Santos
Cristiano Ronaldo
Première de son groupe (7 V, 0 N, 1 D)

Le Portugal se qualifie systématiquement pour l'Euro depuis 1996. Les éliminatoires ont été rondement menées par un Cristiano Ronaldo en grande forme. Sans lui, la sélection peine à faire la différence. Son influence et sa voix pèsent sur les résultats. Ses buts font que la sélection perd rarement, moins de 5% des matchs à enjeu. Comme Carlo Ancelotti l'a dit : « jouer avec Cristiano, c’est commencer le match avec un but d’avance ». Le choix du sélectionneur se fait même avec son consentement. L'objectif du Portugal pour l'Euro est d'atteindre un quatrième quart de finale consécutif.


Sélection
Classement UEFA
Participation
Meilleur parcours
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
Angleterre
Cinquième
Neuvième
Demi-finale (1968, 1996)
Roy Hodgson
Wayne Rooney
Première de son groupe (10 V, 0 N, 0 D)

L'Angleterre pourrait mettre fin à cinquante ans de disette en compétition internationale lors de l'Euro. La sélection n'a plus remporté de titre depuis 1966. Il s'agit de la seule nation championne du monde à ne pas avoir remporté un Euro. L'Angleterre a pour mauvaise habitude de perdre les séances de tirs au but qui sont vécues comme des drames nationaux. Après une élimination dès la phase de groupes lors de la Coupe du Monde 2014, les anglais sont surmotivés pour l'Euro. Le parcours aux éliminatoires a été excellent avec que des victoires.


Sélection
Classement UEFA
Participation
Meilleur parcours
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
Autriche
Sixième
Deuxième
Groupes (2008)
Marcel Koller
David Alaba
Première de son groupe (9 V, 0 N, 1 D)

L'Autriche a été étincelante aux éliminatoires, signant le deuxième meilleur bilan derrière l'Angleterre qui a gagné tous ses matchs. Son dauphin, la Russie, a fini huit points derrière. La sélection veut continuer à impressionner pour sa deuxième participation à un Euro après l'avoir organisé en 2008. Il s'agit donc de sa première qualification. L'Autriche mise beaucoup sur son attaquant d’1 mètre 96, Marc Janko, pour marquer des buts décisifs. Il avait affronté l'ASSE avec le FC Bâle en Europa League.


Sélection
Classement UEFA
Participation
Meilleur parcours
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
Turquie
Septième
Quatrième
Demi-finale (2008)
Fatih Terim
Petr Cech
Troisième de son groupe (5 V, 3 N, 2 D)

La Turquie a réussi à prendre la troisième place des éliminatoires devant les Pays-Bas après un début très mal négocié et sans être flamboyante avec une attaque peu efficace. Pour certains, la sélection a même été décevante. La qualification s'est faite à la 89e minute du dernier match. Pourtant elle sélection dispose de joueurs de qualité jouant pour la majorité en Turquie ou en Allemagne. Lors de l'Euro 2008, la Turquie avait atteint les demi-finales.


Sélection
Classement UEFA
Participation
Meilleur parcours
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
Suisse
Huitième
Quatrième
Groupes (1996, 2004, 2008)
Vladimir Petkovic
Xherdan Shaqiri
Deuxième de son groupe (7 V, 0 N, 3 D)

La Suisse fait son retour à l'Euro après avoir été absent en 2012. L'objectif est de réussir à passer le groupe. Ce serait une première. Mais les quatre meilleurs troisièmes étant qualifiés pour les huitièmes de finale, la Suisse peut y arriver. La sélection a besoin d'un Xherdan Shaqiri à son meilleur niveau, lui qui peine à s'imposer en Premier League à Stoke City. A seulement 24 ans, il est le plus jeune joueur suisse à atteindre les 50 sélections.


Sélection
Classement UEFA
Participation
Meilleur parcours
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
Italie
Neuvième
Neuvième
Vainqueur (1968)
Antonio Conte
Gianluigi Buffon
Première de son groupe (7 V, 3 N, 0 D)

L'Italie alterne de bons et de mauvais parcours. Après avoir été sacré championne du monde en 2006, la sélection s'est arrêtée en quart de finale et deux fois aux groupes. Seul une finale à l'Euro 2012 est à souligner. L'Italie a des difficultés à se renouveler, à l'image d'Andrea Pirlo rappelé après avoir pris sa retraite. Mais elle a largement dominé ses éliminatoires avec aucune défaite. En continuant sur cette lancée, elle peut faire de grandes choses en France.


Sélection
Classement UEFA
Participation
Meilleur parcours
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
Hongrie
Onzième
Troisième
Troisième place (1964)
Bernd Storck
Gabor Kiraly
Troisième de son groupe (4 V, 4 N, 2 D)

La Hongrie avait été deux fois finaliste de la Coupe du Monde et deux fois demi-finaliste de l'Euro. Sinon la sélection ne passe pas les groupes ou ne se qualifie pas comme c'est le cas depuis 1986. La Hongrie doit probablement sa présence à l'élargissement du nombre de participants. Le symbole de la Hongrie est son gardien Gabor Kiraly du haut de ses 39 ans et qui dispute ses matchs avec un pantalon de survêtement large.


Sélection
Classement UEFA
Participation
Meilleur parcours
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
Roumanie
Douzième
Cinquième
Quart de finale (2000)
Anghel Iordanescu
Vlad Chiriches
Deuxième de son groupe (5 V, 5 N, 0 D)

La Roumanie a une défense de fer, la meilleure des éliminatoires, avec seulement 2 buts encaissés. La sélection s'est qualifiée à l'Euro grâce à un groupe largement à sa portée. Anghel Iordanescu est le sélectionneur pour la troisième fois et a réussi à atteindre les quarts de finale de la Coupe du Monde de 1994. Mais la Roumanie n'a pas trouvé de successeur à sa génération dorée des Hagi, Moldovan et Mutu. Aujourd'hui aucun roumain n'évolue dans un club européen majeur à l'exception du défenseur de Naples Vlad Chiriches. N'ayant remporté qu'un seul match dans un Euro, l'objectif de la sélection est très simple : remporter un deuxième match.


Sélection
Classement UEFA
Participation
Meilleur parcours
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
France
Quatorzième
Neuvième
Vainqueur (1984, 2000)
Didier Deschamps
Antoine Griezmann
Qualifiée automatiquement

La France a longtemps gardé le traumatisme de la grève des joueurs à Knysna en 2010. Le football français remonte la pente avec une nouvelle génération de joueurs très prometteurs. L'équipe de France a montré du bon et du moins bon dans le jeu lors des matchs amicaux. L'objectif minimal fixé par la FFF est le dernier carré. Mais la France joue à domicile ce qui lui porte chance avec une victoire à l'Euro 1984 et à la Coupe du monde 1998. La sélection française pourrait redevenir une des plus grandes nations du football.


Sélection
Classement UEFA
Participation
Meilleur parcours
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
Ukraine
Quinzième
Deuxième
Groupes (2012)
Mikhail Fomenko
Andriy Yarmolenko
Troisième de son groupe (6 V, 3 N, 1 D)

L'Ukraine s'est qualifié pour l'Euro aux barrages, mettant fin à cinq échecs consécutifs à ce stade. Cette nation avait organisé l'Euro 2012 avec la Pologne. Le sélectionneur est Mikhail Fomenko succédant au légendaire Oleg Blokhine qui avait affronté l'ASSE en tant que joueur en 1976 lors de la Coupe d'Europe des Clubs Champions. La sélection est constituée essentiellement de joueurs du Chakhtar Donetsk, récent demi-finaliste de l'Europa League, et de Dnipropetrovsk, adversaire de l'ASSE en Europa League en 2014-2015 et 2015-2016.


Sélection
Classement UEFA
Participation
Meilleur parcours
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
Croatie
Seizième
Cinquième
Quart de finale (1996 et 2008)
Ante Cacic
Luka Modric, Ivan Rakitic
Deuxième de son groupe (6 V, 3 N, 1 D)

La Croatie alterne les bonnes et les mauvaises performances. Elle peut tenir tête à l'Italie et perdre contre la Norvège. La sélection dispose d'une belle génération avec des joueurs évoluant au Real Madrid (Kovacic et Modric), à Barcelone (Rakitic) ou à la Juventus Turin (Mandzukic). Autant d'atouts qui fait de la Croatie une équipe redoutable.


Sélection
Classement UEFA
Participation
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
Pays de Galles
Dix-septième
Première
Chris Coleman
Gareth Bale
Deuxième de son groupe (6 V, 3 N, 1 D)

Le Pays de Galles met fin à presque 60 ans d'absence de compétition internationale. Personne n'attendait cette sélection à l'Euro. Avec Aaron Ramsey et Gareth Bale dans ses rangs, le Pays de Galles peut créer quelques exploits. Qualifié au dépend de la Bosnie-Herzégovine ou de l'Israël, les résultats ne sont pas exceptionnels avec peu de buts marqués mais une bonne défense.


Sélection
Classement UEFA
Participation
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
Irlande du Nord
Dix-huitième
Première
Michael O'Neill
Aucun
Première de son groupe (6 V, 3 N, 1 D)

1,8 million, c'est le nombre d'habitants de l'Irlande du Nord, la plus petite nation du Royaume-Uni. A titre de comparaison, la ville de Paris a plus d'habitants. L'Irlande du Nord est capable de réaliser des exploits comme de battre l'Espagne en 1982, vaincre deux fois l'Allemagne en 1984 et aujourd'hui de se qualifier pour son premier Euro. L'Irlande du Nord s'est montrée solide avec une seule défaite lors des éliminatoires et a dû faire sans son emblématique buteur David Healy parti à la retraite. Il détient le record de buts en phase d’éliminatoires : 13 buts, que le polonais Robert Lewandowski vient d'égaler.


Sélection
Classement UEFA
Participation
Meilleur parcours
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
Pologne
Dix-neuvième
Troisième
Groupes (2008, 2012)
Adam Nawałka
Robert Lewandowski
Deuxième de son groupe (6 V, 3 N, 1 D)

La Pologne a été étincelante lors des éliminatoires de l'Euro avec 33 buts inscrits. Le record est égalé. Robert Lewandowski égale, lui, le record de buts marqués en phase d’éliminatoires : 13 buts. La sélection a terminé à la deuxième place à un petit point des champions du monde allemand qui ont eu du mal à contenir les polonais derrière au classement. Avec aucun match remporté dans un Euro, la sélection veut confirmer son renouveau.


Sélection
Classement UEFA
Participation
Meilleur parcours
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
Russie
Vingtième
Onzième
Demi-finale (2008)
Leonid Slutski
Artem Dzyuba
Deuxième de son groupe (6 V, 2 N, 2 D)

La Russie, régulièrement qualifiée pour l'Euro, n'a passé les groupes qu'une seule fois. Après avoir mal commencé les éliminatoires, les russes ont été irrésistibles  grâce à un changement de sélectionneur. Avec huit buts marqués en autant de matchs joués, Artem Dzyuba est en superbe forme. L'autre joueur à surveiller est Alan Dzagoev qui avait terminé meilleur buteur de l'Euro en 2012 avec 3 buts, à égalité avec Mario Gomez et Fernando Torres.


Sélection
Classement UEFA
Participation
Meilleur parcours
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
République tchèque
Vingt et unième
Sixième
Finaliste (1996)
Pavel Vrba
Petr Cech
Première de son groupe (7 V, 1 N, 2 D)

La République tchèque ne manque jamais un Euro contrairement au Coupe du Monde. La sélection était arrivée en finale de l'Euro 1996 et en demi-finale en 2004. Lors des éliminatoires, la République tchèque a brillé aux côtés de la Turquie et de l'Islande au détriment des Pays-Bas. Le début de parcours avait été idéal avec quatre succès consécutifs, prenant rapidement la tête des éliminatoires.


Sélection
Classement UEFA
Participation
Meilleur parcours
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
Irlande
Vingt-deuxième
Troisième
Groupes (1988, 2012)
Martin O'Neill
Robbie Keane
Troisième de son groupe (5 V, 3 N, 2 D)

Du haut de ses 35 ans, Robbie Keane marque toujours des buts décisifs pour sa sélection. L'Irlande disputé son premier Euro en 1988 avec une victoire contre l'Angleterre et un match nul contre le futur finaliste l'URSS. Deux ans plus tard, la sélection arrive jusqu'en quart de finale de la Coupe du Mondial. Mais à l'Euro 2012 ce n'est plus la même chose, s'inclinant dans le groupe de la mort constitué de l'Espagne, de l'Italie et de la Croatie.


Sélection
Classement UEFA
Participation
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
Slovaquie
Vingt-troisième
Première
Jan Kozak
Marek Hamsik
Deuxième de son groupe (7 V, 1 N, 2 D)

La Slovaquie participe à son premier Euro. Lors des éliminatoires, la sélection a fait un excellent départ avec six victoires consécutives dont une impressionnante victoire face à l'Espagne qui était invaincu depuis huit ans en éliminatoires. La Slovaquie peut créer l'exploit comme en 2010 en éliminant l'Italie dès les groupes.


Sélection
Classement UEFA
Participation
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
Islande
Vingt-quatrième
Première
Lars Lagerbäck
Eidur Gudjohnsen
Deuxième de son groupe (6 V, 2 N, 2 D)

L'Islande est la plus grande surprise de l'Euro, avec ses quelques 330 000 habitants. A titre de comparaison, la ville de Nice a plus d'habitants. L'Islande est la plus petite nation jamais qualifiée pour une compétition internationale majeure. La sélection mérite sa qualification, faisant des progrès constants, dans des éliminatoires pourtant constituées des Pays-Bas, de la République tchèque et de la Turquie. Leur sélectionneur, Lars Lagerbäck, est habitué des compétitions internationales et a à sa disposition Eidur Gudjohnsen, 37 ans, et son digne successeur Gylfi Sigurdsson.


Sélection
Classement UEFA
Participation
Meilleur parcours
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
Suède
Vingt-cinquième
Sixième
Demi-finale (1992)
Erik Hamren
Zlatan Ibrahimovic
Troisième de son groupe (5 V, 3 N, 2 D)

Zlatan Ibrahimovic, avec sa modestie légendaire, annonce déjà qu'il marquera l'Euro 2016 et qu'il sera plus acclamé que l'équipe de France. Il a inscrit onze buts lors des éliminatoires ce qui en fait le deuxième meilleur buteur après le polonais Robert Lewandowski. Cela correspond à plus de la moitié des buts de la Suède. A l'Euro 2012, la Suède avait été éliminée dès les groupes mais en ayant gagné 2-0 contre la France avec un but de Zlatan Ibrahimovic.


Sélection
Classement UEFA
Participation
Sélectionneur
Joueur phare
Bilan des éliminatoires
Albanie
Vingt-neuvième
Première
Gianni De Biasi
Lorik Cana
Deuxième de son groupe (4 V, 2 N, 2 D)

L'Albanie a déjà fait un exploit : se qualifier pour un Euro. Lors des éliminatoires, la sélection a battu le Portugal et la France pour terminer devant le Danemark et la Serbie avec peu de buts marqués mais une défense solide. L'Albanie est méconnue avec des joueurs évoluant dans des championnats très peu médiatisés. Ermir Lenjani et Lorik Cana sont les deux exceptions. Ils évoluent au FC Nantes. Très peu de personnes croyaient en une qualification de l'Albanie pourtant dans des éliminatoires aux côtés du Portugal, Danemark et de la Serbie. Le sélectionneur, Gianni De Biasi, a depuis sa prise de fonction en 2011 transformé la sélection. Il a réussi enclencher une dynamique positive basée sur la discipline et la rigueur tactiques.
ChaudronAdministrateurDocumentationPrésentation[Suite]
Facebook
Partager ce message sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Partager ce message sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Partager ce message sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Mail
Partager ce message par mail
Partager
Partager ce message
Jeu 2 Juin 2016 - 17:01
Descendre sur ce message
avatar

Messages postés : 5385
Récompenses :
Administrateur
Coupe de la Ligue : à son 50ème message
Coupe de France : à son 300ème message
Championnat de Ligue 1 : à son 600ème message
Trophée des Champions : à son 1000ème message
Distinction spéciale : étoile ASSE
décernée par les administrateurs
Les camps de base

Les sélections ont élu leur camps de base sur un catalogue de 68 propositions. Chaque camp de base est composé d'un hôtel et d'un centre d'entraînement espacés à moins de vingt minutes.



Carte des camps de base


Présentation des camps de base :

Sélection
Ville de résidence
Population
Département
Hôtel
Centre d'entraînement
Ville du centre
Pensionnaire du centre
Belgique
Le Pian Médoc
6 183 habitants
Gironde (33)
Golf du Médoc Resort
Stade Chaban-Delmas
Bordeaux
Union Bordeaux-Bègles (Top 14 - Rugby)


Sélection
Ville
Population
Département
Hôtel
Centre d'entraînement
Pensionnaire du centre
Allemagne
Évian-les-Bains
8 675 habitants
Haute-Savoie (74)
Ermitage
Stade Camille-Fournier
US Evian-Lugrin


Sélection
Ville de résidence
Population
Département
Hôtel
Centre d'entraînement
Ville du centre
Pensionnaire du centre
Espagne
Sainte-Marie-de-Ré
3 323 habitants
Charente-Maritime (17)
Atalante
Stade Marcel Gaillard
Saint-Martin de Ré
AS Rethaise


Sélection
Ville
Population
Département
Résidence et centre d'entraînement
Pensionnaire du centre
Portugal
Marcoussis
8 111 habitants
Essonne (91)
Centre National de Rugby
XV de France - Rugby


Sélection
Ville
Population
Département
Hôtel
Centre d'entraînement
Pensionnaire du centre
Angleterre
Chantilly
11 108 habitants
Oise (60)
Auberge du Jeu de Paume
Stade des Bourgognes
US Chantilly (DH)


Sélection
Ville
Population
Département
Hôtel
Centre d'entraînement
Pensionnaire du centre
Autriche
Mallemort
6 063 habitants
Bouches-du-Rhône (13)
Le Moulin de Vernègues
Stade municipal
Olympique Mallemortais


Sélection
Ville
Population
Département
Hôtel
Centre d'entraînement
Pensionnaire du centre
Turquie
Saint-Cyr-sur-Mer
11 894 habitants
Var (83)
Dolce Fregate Provence
Stade Paul-Saulnier
AS Saint-Cyr Football


Sélection
Ville de résidence
Population
Département
Hôtel
Centre d'entraînement
Ville du centre
Pensionnaire du centre
Suisse
Juvignac
8 062 habitants
Hérault (34)
Vichy Spa
Stade de la Mosson
Montpellier
Montpellier HSC (Ligue 1)


Sélection
Ville
Population
Département
Hôtel
Centre d'entraînement
Pensionnaire du centre
Italie
Montpellier
272 084 habitants
Hérault (34)
Courtyard
Centre d'entraînement Bernard-Gasset
Montpellier HSC (Ligue 1)


Sélection
Ville
Population
Département
Hôtel
Centre d'entraînement
Hongrie
Tourrettes
2 863 habitants
Var (83)
Terre Blanche
Stade municipal


Sélection
Ville de résidence
Population
Département
Hôtel
Centre d'entraînement
Ville du centre
Pensionnaire du centre
Roumanie
La Chapelle-en-Serval
2 947 habitants
Oise (60)
Mont-Royal
Stade intercommunal
Orry-la-Ville
AS Orry-la-Chapelle


Sélection
Ville
Population
Département
Résidence et centre d'entraînement
Pensionnaire du centre
France
Clairefontaine-en-Yvelines
818 habitants
Yvelines (78)
Centre National du Football
Équipe de France


Sélection
Ville
Population
Département
Hôtel
Centre d'entraînement
Pensionnaire du centre
Ukraine
Aix-en-Provence
141 545 habitants
Bouches-du-Rhône (13)
Marriott Renaissance
Stade Georges-Carcassonne
Pays d'Aix FC


Sélection
Ville de résidence
Population
Département
Hôtel
Centre d'entraînement
Ville du centre
Pensionnaire du centre
Croatie
Deauville
3 740 habitants
Calvados (14)
Du Golf
Parc des Loisirs
Touques
EF Touques Saint-Gatien


Sélection
Ville
Population
Département
Hôtel
Centre d'entraînement
Pensionnaire du centre
Pays de Galles
Dinard
9 839 habitants
Îlle-et-Vilaine (35)
Novotel Thalassa
Complexe sportif du COSEC
FC Dinard


Sélection
Ville de résidence
Population
Département
Hôtel
Centre d'entraînement
Ville du centre
Pensionnaire du centre
Irlande du Nord
Saint-Jean-d'Ardières
3 908 habitants
Rhône (69)
Château de Pizay
Stade de Montchervet
Saint-Georges-de-Reneins
CA Saint-Georges-de-Reneins


Sélection
Ville
Population
Département
Hôtel
Centre d'entraînement
Pensionnaire du centre
Pologne
La Baule-Escoublac
15 456 habitants
Loire-Atlantique (44)
Hermitage Barrière
Stade Moreau-Defarges
US La Baule-Le Pouliguen


Sélection
Ville de résidence
Population
Département
Hôtel
Centre d'entraînement
Ville du centre
Pensionnaire du centre
Russie
Rueil-Malmaison
79 762 habitants
Hauts-de-Seine (92)
Renaissance
Parc des sports
Croissy-sur-Seine (Yvelines)
US Croissy


Sélection
Ville
Population
Département
Hôtel
Centre d'entraînement
Pensionnaire du centre
République Tchèque
Tours
134 803 habitants
Indre-et-Loire (37)
Château Belmont
Stade de la Vallée du Cher
Tours FC (Ligue 2)


Sélection
Ville
Population
Département
Hôtel
Centre d'entraînement
Pensionnaire du centre
Irlande
Versailles
85 272 habitants
Yvelines (78)
Trianon Palace
Stade Montbauron
FC Versailles 78 (DH)


Sélection
Ville
Population
Département
Hôtel
Centre d'entraînement
Pensionnaire du centre
Slovaquie
Vichy
25 325 habitants
Allier (03)
Les Célestins
Stade Louis-Darragon
RC Vichy (DH)


Sélection
Ville
Population
Département
Hôtel
Centre d'entraînement
Ville du centre
Pensionnaire du centre
Islande
Annecy
52 029 habitants
Haute-Savoie (74)
Les Trésoms
Complexe Sportif d'Albigny
Annecy-le-Vieux
US Annecy-le-Vieux


Sélection
Ville de résidence
Population
Département
Hôtel
Centre d'entraînement
Ville du centre
Pensionnaire du centre
Suède
Pornichet
10 531 habitants
Loire-Atlantique (44)
Château des Tourelles
Stade Léo-Lagrange
Saint-Nazaire
Saint-Nazaire Atlantique Football


Sélection
Ville
Population
Département
Hôtel
Centre d'entraînement
Pensionnaire du centre
Albanie
Perros-Guirec
7 312 habitants
Côtes-d'Armor (22)
L'Agapa
Stade Yves-Le Jannou
US Perros-Louannec
ChaudronAdministrateurDocumentationPrésentation[Suite]
Facebook
Partager ce message sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Partager ce message sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Partager ce message sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Mail
Partager ce message par mail
Partager
Partager ce message
Jeu 2 Juin 2016 - 17:01
Descendre sur ce message
avatar

Messages postés : 5385
Récompenses :
Administrateur
Coupe de la Ligue : à son 50ème message
Coupe de France : à son 300ème message
Championnat de Ligue 1 : à son 600ème message
Trophée des Champions : à son 1000ème message
Distinction spéciale : étoile ASSE
décernée par les administrateurs
Le tirage au sort


Tirage au sort


Le groupe A

Le tirage au sort a été plutôt favorable à la France. Sur le papier, le groupe semble facile et les Bleus sont largement favoris. Les sélections pièges comme l'Italie ou la Suède ont été évité.

La Roumanie a surpris lors des éliminatoires avec seulement deux buts encaissés en dix matchs et aucune défaite. Mais leur groupe était assez faible avec la Grèce et les Îles Féroé. La Roumanie ne compte plus de star pour porter leur sélection et leur attaque n'est pas au niveau. La France n'a perdu qu'une seule fois contre elle, en 1967. On peut donc être confiant. Attention cependant à ne pas refaire les pauvres 0-0 de 2008 et 2012.
Affronter l'Albanie pourrait sembler facile mais bien au contraire. C'est l'adversaire qui fait le plus peur aux Bleus, malgré leur première qualification à un Euro. La France n'arrive plus à battre cette sélection avec un 1-1 et une défaite 1-0 en éliminatoires. Il ne faut pas tomber dans le piège, surtout avec un Lorik Cana de retour au Stade Vélodrome.
La Suisse s'était largement incliné 5-2 contre le France lors de la Coupe du Monde 2014. Mais une fois n'est pas coutume. Les confrontations face à cette sélection finissent en général sur un score nul avec un 0-0 et 1-1 en éliminatoires de la Coupe du Monde 2006 et un 0-0 lors des groupes de la compétition elle-même. La France est invaincue contre la Suisse depuis 1992. Pour se qualifier à l'Euro, les Suisses ont perdu contre la Slovénie et deux fois contre des anglais pas en grande forme.


Le groupe B

L'Angleterre a un derby contre le Pays de Galles. C'est une affiche que l'on trouve habituellement au rugby. Les gallois, surprenant dix-septième au classement UEFA et très proche de la France, n'ont participés qu'à une seule phase finale d'une compétition internationale, lors de la Coupe du Monde 1958.
La Slovaquie et la Russie sont deux sélections à ne pas prendre à la légère. Après une demi-finale en 2008 et une élimination dès les groupes, la Russie pourraient se relancer en 2016. L'Euro est un bon test pour des russes qui organisent la prochaine Coupe du Monde.
La Slovaquie émerge lentement mais sûrement et a fait bonne figure lors des éliminatoires.


Le groupe C

L'Allemagne est dans le même groupe que la Pologne de Robert Lewandowski, une sélection de grande qualité. Ils étaient dans les mêmes éliminatoires et finissant à un petit point l'un de l'autre. La Pologne avait gagné le match aller et l'Allemagne avait gagné le match retour. Les deux sélections se connaissent bien. La qualité des joueurs allemands comme Neuer, Hummels, Kroos, Reus ou Müller sont sans équivalent dans le groupe. Pour la deuxième place, la Pologne devrait l'atteindre sans problème grâce à de grands progrès réalisés avec des joueurs évoluant dans de bons clubs européens.
L'Irlande du Nord et l'Ukraine sont des sélections solides qui peuvent perturber les deux favoris du groupe. Ils tenteront d'atteindre l'une des quatre troisièmes places qualificatives pour les huitièmes de finale.


Le groupe D

L'Espagne doit faire oublier leur Coupe du Monde 2014 catastrophique. Avec un effectif très riche sans équivalent en Europe, la sélection s'est rajeunie sans Xavi Hernandez, Xabi Alonso, Fernando Torres, David Villa et Diego Costa. L'Espagne a soif de revanche et devrait logiquement finir première de ce groupe, même s'il s'agit d'un des deux groupes de la mort.
La République Tchèque est une sélection redoutable qui affronte la Turquie. Ils se sont déjà rencontrés lors des éliminatoires et se connaissent donc déjà.
La Croatie n'est pas forcément plus facile à jouer. Elle est par exemple la bête noire de l'Italie. Ivan Rakitic jouant à Barcelone, Luka Modric et Mateo Kovacic jouant au Real Madrid sont titulaires ou régulièrement sur le terrain et ont bien cerné l'Espagne.


Le groupe E

C'est le groupe de la mort. La Belgique, l'Italie et la Suède veulent se qualifier pour les huitièmes de finale. Les belges sont attendus au tournant depuis qu'ils sont devenus premier au classement UEFA. Ils n'ont jamais remportés de trophée majeur, à l'exception des Jeux Olympiques 1920. L'Italie, finaliste de l'Euro 2012, est aussi très attendue. Chaque sélection doit être au top dès le premier match. Aucune erreur n'est permise.
L'Irlande a encore très peu de chance d'exister même si elle vend souvent chèrement sa peau. Cette sélection semble maudite. A l'Euro 2012, elle était tombée contre l'Italie et l'Espagne. Quatre ans après, lors des éliminatoires, l'Irlande a eu l'Allemagne et la Pologne.


Le groupe F

Le tirage au sort a été particulièrement clément pour le Portugal qui n'a aucune difficulté pour se qualifier pour les huitièmes de finale. Face à la Hongrie, Cristiano Ronaldo peut devenir le joueur le plus capé de l'histoire des championnats d'Europe, dépassant Lillian Thuram et Edwin Van der Sar avec 17 matchs disputés.
L'Islande, l'Autriche et la Hongrie ne semblent pas en mesure d'atteindre la première place du groupe. La deuxième place reste néanmoins très ouverte pour une petite sélection. Le match Autriche - Hongrie est décisif. Les deux voisins se sont déjà affrontés 137 fois, ce qui en fait la deuxième affiche la plus prolifique, mais zéro fois dans le cadre d'un Euro. La raison est simple : ils n'ont jamais été qualifiés pour une même édition. L'Autriche a un avantage sur son adversaire en finissant invaincu lors des éliminatoires.
Quant à l'Islande, il s'agit de leur premier Euro et la sélection est très motivée.


Quel adversaire ensuite pour la France ?

Si elle termine en tête de son groupe, elle affronterait en huitième de finale le troisième du groupe C (Allemagne, Ukraine, Pologne, Irlande du Nord), du groupe D (Espagne, République Tchèque, Turquie, Croatie) ou du groupe E (Belgique, Italie, Suède, Irlande).
Si la France termine deuxième de son groupe, elle affronterait le deuxième du groupe C à Geoffroy-Guichard.
Si la France termine troisième, elle affronterait le premier du groupe B (Angleterre, Russie, Pays de Galles, Slovaquie) ou du groupe C.


L'Équipe de France

Les joueurs retenus

Didier Deschamps a donné sa liste de vingt-trois joueurs le 12 mai 2016 au vingt heures de TF1. Il n'y a eu aucune surprise. Le sélectionneur a gardé le même groupe retenu lors de la dernière campagne de matchs amicaux face aux Pays-Bas et à la Russie. A l'exception en défense centrale d'Eliaquim Mangala qui remplace Mamadou Sakho, suspendu à titre conservatoire pour soupçon de dopage. Comme à son habitude, il a doublé tous les postes avec huit défenseurs, six milieux de terrain et six attaquants. Huit réservistes complètent la liste.


Liste des vingt-trois joueurs retenus et des huit réservistes

Didier Deschamps a logiquement sélectionné Hugo Lloris et Steve Mandanda. Pour être le troisième gardien, il paraissait évident que ce soit Stéphane Ruffier, auteur d'excellentes performances. Mais le sélectionneur a choisi les inexpériences de Benoît Costil comme troisième gardien et d'Alphonse Areola comme réserviste gardien.

La charnière centrale semblait être Raphaël Varane et Laurent Koscielny, avec comme remplaçants Jérémy Mathieu et Eliaquim Mangala. Sur l'aile droite de la défense, c'est Bacary Sagna et Christophe Jallet qui ont été retenus. Sur le côté gauche, Lucas Digne a été préféré à Layvin Kurzawa qui ne disputera donc pas encore de compétition internationale avec l'Équipe de France.

Dans l'entrejeu, N'Golo Kanté est sélectionné. Il s'est affirmé comme l'un des tous meilleurs à son poste, lui qui n'a disputé que très peu de matchs avec les Bleus. Il est accompagné par les joueurs habituels comme Paul Pogba, Yohan Cabaye, Lassana Diarra, Blaise Matuidi et Moussa Sissoko.

Le choix dans le secteur offensif n'était pas simple pour Didier Deschamps avec de nombreux joueurs en forme. L'absence de Karim Benzema fait d'Antoine Griezmann le patron de l'attaque des Bleus. Certains parlent de lui comme un candidat sérieux au Ballon d'Or et comme l'un des trois meilleurs joueurs du monde. Il est également qualifié de joueur le plus doué de l'Équipe de France par Patrice Evra.

Auteur de la meilleure saison de sa carrière, Hatem Ben Arfa est seulement réserviste. Morgan Schneiderlin et Alexandre Lacazette sont, comme pour la Coupe du Monde 2014, aussi réservistes.


Les absences/forfaits et leurs remplacements

Depuis l'annonce de la liste de Didier Deschamps les blessures sont en cascade pour l'Équipe de France. Neuf joueurs sont déclarés absents ou blessés, essentiellement en défense.

Kurt Zouma a été gravement touché au genou droit dès le mois de février. Il n'est pas un titulaire, mais le sélectionneur comptait sur lui pour être le remplaçant de Raphaël Varane. Depuis Raphaël Varane a déclaré forfait puisqu'il souffre d'une lésion musculaire à une cuisse. Didier Deschamps a donc appelé Adil Rami. Il n'a plus été en Équipe de France depuis juin 2013. Visiblement le sélectionneur n'est pas rancunier, lui qui avait été bien allumé par Adil Rami sur RMC. Didier Deschamps n'avait que Samuel Umtiti parmi ses réservistes, mais il s'agit d'un gaucher comme Eliaquim Mangala et Jérémy Mathieu qui figurent sur la liste. Le profil d'Adil Rami correspond plus à celui de Raphaël Varane.

Pour rappel, Eliaquim Mangala remplace Mamadou Sakho en défense centrale, suspendu trente jours à titre conservatoire pour soupçon de dopage. Le 12 mai 2016, il était encore suspendu et il ne pouvait donc pas être dans la liste des joueurs retenus. Fin mai, l'UEFA a levé sa suspension et Mamadou Sakho peut à nouveau pratiquer son activité professionnelle puisque le brûleur de graisses qu'il a utilisé ne figure pas parmi les produits interdits. En cas d'un nouveau forfait en défense centrale, Didier Deschamps peut le rappeler. On peut en déduire que Mamadou Sakho a été suspendu injustement et qu'à l'heure actuelle il pourrait être avec les Bleus.

Raphaël Varane forfait, Jérémy Mathieu s'était dit prêt à prendre la place de titulaire. Mais depuis Jérémy Mathieu s'est blessé à un mollet. Samuel Umtiti est appelé par Didier Deschamps alors qu'il est gaucher. Loïc Perrin est pourtant un droitier. Etant parmi les meilleurs joueurs à son poste en Ligue 1, régulier et très expérimenté, Loïc Perrin pouvait prétendre remplacer Jérémy Mathieu.

Sur les ailes de la défense, il y a eu les forfaits de Benoît Trémoulinas, blessé au ménisque, et Mathieu Debuchy, victime d'une rechute de sa blessure à la cuisse droite. Lucas Digne et Christophe Jallet ont été retenus par le sélectionneur.

Le dernier forfait en date est celui de Lassana Diarra, victime d'une inflammation au genou gauche. Morgan Schneiderlin a été appelé et n'est plus réserviste. N'Golo Kanté pourrait remplacer Lassana Diarra dans l'équipe type de Didier Deschamps.

Valbuena n'a pas été retenu puisque sa saison a été très difficile, entre difficultés d'intégration dans le vestiaire lyonnais, mauvaises performances, accusation d'être la taupe des insultes d'Anelka envers Raymond Domenech, sujet de moqueries, une mentalité peu appréciée, affaire de la sextape... Le choix de Didier Deschamps de ne pas le choisir dans sa liste est logique.

Evidemment, Karim Benzema n'a pas non plus été choisi dû au chantage à la sextape. Avec le madrilène, c'est dix ans de polémiques entre l'affaire Zahia, ses 1 200 minutes sans marquer le moindre but avec les Bleus, cracher après La Marseillaise, se prendre en photo avec sa Bugatti Veyron ou avec en fond un cousin à l'effigie de Manchester United, les accusations de racisme sur la France, déclarer que de porter le maillot bleu est pour le côté sportif... La liste serait trop longue. En somme, Karim Benzema n'a jamais été le leader que la France attendait que ce soit sur le plan sportif ou extra-sportif.


Les statistiques

Côté statistique, le joueur le plus capé de l'Équipe de France est le capitaine Hugo Lloris avec ses soixante-treize sélections. Le discret gardien a réalisé une très bonne saison avec Tottenham finissant avec troisième de Premier League et avec la deuxième défense. Hugo Lloris est aussi le joueur le plus capé en compétitions internationales avec douze matchs disputés. A l'inverse, le gardien rennais Benoît Costil est le seul joueur a n'avoir jamais réalisé de match officiel avec les Bleus.

Le joueur le plus titré est le turinois Patrice Evra avec treize trophées majeurs remportés. Celui qui ne fait pas l'unanimité chez les supporters des Bleus est considéré comme l'un des meneurs de la grève de l'entraînement des joueurs à la Coupe du Monde 2010. Il parvient tout de même à effacer cette mauvaise image. Patrice Evra apporte son expérience des grands rendez-vous grâce à ce qu'il a connu dans ses clubs. Il a remporté cinq titres de champion d'Angleterre, deux titres de champion d'Italie, trois Coupes de la Ligue anglaise, une Coupe de la Ligue française, une Coupe d'Italie et une Coupe du Monde des clubs.

Le meilleur buteur en Équipe de France est le gunner Olivier Giroud avec quatorze réalisations. Sans avoir fait une grande saison avec Arsenal, il reste le meilleur buteur de la liste de Didier Deschamps. Il est suivi par Antoine Griezmann, André-Pierre Gignac et Blaise Matuidi qui ont inscrit 7 buts avec les Bleus. Cette année en club, c'est Antoine Griezmann qui a marqué le plus de buts soit trente-deux toutes compétitions confondues avec l'Atlético de Madrid.


Leurs chances à l'Euro

Chaque compétition organisé dans notre pays a été couronné de succès avec le sacre de champion d'Europe en 1984 et de champion du monde en 1998.

La France a été éliminé en quart de finale de l'Euro 2012 et de la Coupe du Monde 2014 par les futurs vainqueurs qu'ont été respectivement l'Espagne et l'Allemagne. En 2014, la France avait fait une belle prestation. Ensuite, les Bleus ont enchaîné des matchs amicaux pour se préparer à l'Euro avec dix victoires, deux matchs nul et quatre défaites mais surtout un jeu agréable à regarder, des buts et du spectacle.
La majorité des Bleus évolue dans les plus grands clubs européens comme le Real Madrid, Barcelone, Atlético Madrid, Bayern Munich, Paris-Saint-Germain, Arsenal, Manchester United, Juventus Turin... Sur le papier, l'Équipe de France réunit comme d'habitude des joueurs incontournables des grands championnats européens.
Les derniers matchs de Bleus ont été de haute volée avec un collectif et une puissance offensive impressionnant. Cependant la défense pose toujours problème notamment sur le côté droit et les coups de pied arrêtés.
L'Équipe de France fait donc partie des favoris et peut croire à un nouveau sacre européen. Mais les français y croient-ils ? D'après un sondage Odoxa, 24% pensent que les Bleus sont capables de remporter l'Euro. Au lendemain de la double confrontation contre les Pays-Bas et la Russie, le résultat était de 36%. Pour les amateurs de football, le résultat monte jusqu'à 46%.


Sondage Odoxa

Le célèbre jeu Football Manager a procédé à une simulation du déroulement de l'Euro 2016. Le vainqueur est... la France. Lors des groupes, les Bleus gagnent par trois fois avec un 2-0 face à la Roumanie, un 3-1 face à l'Albanie ­et un 2-1 face à la Suisse. En huitième de finale, la France s'impose 3-2 contre la Turquie puis 2-0 contre l'Autriche avant d'affronter l'Allemagne en demi-finale. Les Bleus prennent leur revanche de la Coupe du monde 2014 en signant une victoire 2-1 aux prolongations, avant de conclure avec un 2-0 en finale face à l'Italie. La réalité pourra-t-elle être la même ?
La réalité montre que l'Équipe de France n'a pas un vrai leader. Certains joueurs sont dans de grands clubs européens mais ce n'est pas suffisant. Pour emmener l'équipe le plus loin possible, les Bleus doivent avoir un leader, un Ronaldo, un Bale, un Lewandowski. Sauf que le leader de cette équipe est le sélectionneur Didier Deschamps. Mais l'Euro se joue sur le terrain.

L'Euro ne s'annonce donc pas aussi facile que ça pour l'Équipe de France.


Saint-Étienne et l'Euro

Les ambassadeurs de notre ville

Pour l'Euro, notre ville assure sa promotion par deux ambassadeurs : Jérémie Janot et Louis Laforge, journaliste forézien de France Télévision.
Etre ambassadeur est un rôle de représentation et de promotion de notre ville notamment à Paris et dans les autres villes hôtes. L'ambassadeur participe aux comités de pilotage constitués par les élus de notre ville et de l'agglomération. Il est également sur le terrain aux côtés des stéphanois pour préparer l'Euro avec eux.


Les œuvres de peintures

ERDF Loire, en partenariat avec la ville de Saint-Étienne, a revalorisé les transformateurs électriques aux couleurs de l'Euro 2016 car ils sont trop souvent dégradés et nuisent à l'image des quartiers. ERDF a lancé le projet « Colore ta ville » lors de la Biennale Internationale du design de 2015. Des fresques ont été proposées par la MJC de Feurs, le centre social de La Talaudière, l'atelier graffiti de Saint-Chamond et des étudiants de l'école de design. Une présélection a été faite par 1 200 votants sur internet et la décision finale est venue de la commission de la ville de Saint-Étienne. Les fresques ont été réalisées par les grapheurs stéphanois du collectif APC sur une dizaine de transformateurs proches de Geoffroy-Guichard. L'opération a coûté environ 10 000 euros. Un circuit graphique urbain pourrait même être proposé en partenariat avec l'office de tourisme de Saint-Étienne. Des QR codes seront apposés sur les transformateurs électriques pour accéder à des interviews des artistes par exemple. Une carte sera également à la disposition du public.

A proximité de la gare de Châteaucreux, le duo de street art Ella et Pitr avait peint en 2011 un géant nu sur un mur. Maintenant, le même duo vient de peintre à la place « Le coup de pied à la Lune ». Cela représente un arbitre de foot épuisé, prêt à échapper son sifflet au sol, les yeux fermés, la bouche ouverte et tenant deux cartons dans la main droite dont un comporte l'ancienne œuvre du géant nu. Le ballon est symbolisé par une lune ressemblante à celle du « Voyage dans la Lune » de Georges Méliès. L'œuvre fait trente mètres de longueur.


Transformateurs électriques proches de Geoffroy-Guichard

Mur peint à proximité de la gare de Châteaucreux


Les commerces

La mairie de Saint-Étienne a fourni des kits à 1 500 commerces pour décorer leurs boutiques, restaurants ou bars aux couleurs de l'Euro. Le slogan est « Saint-Étienne Welcomes Europe 2016 » avec le message « We are in ! » qui veut dire « Notre établissement participe ! ». Un commerce sur trois a bénéficié de ces kits composés d'autocollants, d'un livret, de sets de table et de gobelets. L'objectif est d'attirer les supporters des sélections jouant à Geoffroy-Guichard : les portugais, les islandais, les tchèques, les croates, les slovaques et les anglais.
Le livret servira à renseigner les supporters en rappelant les lieux d'accueil du public et le programme des animations proposées dans notre ville pour l'Euro 2016. Comme il y a la barrière de la langue, les commerçants peuvent se référer au livret où il est dit comment dire « bonjour », « au revoir », « oui », « non »... dans les différentes langues et ils ont une courte présentation des pays.
Les sets de table et les gobelets sont réservés aux restaurants et sont aux couleurs de l'Euro. Certains restaurateurs proposeront des spécialités de chaque pays selon la rencontre du jour et d'autres prévoient de recruter des serveurs polyglottes.

Les commerçants ne s'arrêtent pas à une simple décoration. La fédération stéphanoise d'associations de commerçants, la FASCAPS, organise un jeu-concours du 10 au 25 juin 2016. Il s'agit d'un ticket à remplir par les clients et à déposer dans une des urnes disposées chez les commerçants participants. Les lots à gagner sont des écrans plats, des tablettes tactiles, des consoles... représentant la somme totale de 5 000 euros.


L'habillage de la ville

Notre ville s'est parée des couleurs de l'Euro :
  • Bon nombre de rues entières sont décorées de banderoles sur les lampadaires. En tout, c'est sept cents banderoles de trois versions différentes qui sont visibles : « UEFA Euro 2016 », « Saint-Étienne » et les sponsors officiels.
  • Sur certains giratoires et terre-pleins centraux sont mise en places des tonneaux en fer découpés de sorte à représenter des joueurs de différentes sélections.
  • Sur le parvis de la gare de Châteaucreux, il est possible de voir des panneaux illustrant des joueurs en action comme faisant une retournée, un tir, un ballon finissant sur la barre transversale ou deux joueurs se disputant le ballon. Est aussi présent la sculpture « UEFA Euro 2016 » qui avait été inauguré le 13 juin 2015, à un an du début de l'Euro à Saint-Étienne, sur la Place Chavanelle suivie de festivités.
  • Un peu de partout sont accrochés des indications de direction de zones destinées aux visiteurs comme la direction du stade, de la Fan Zone, du centre-ville, de parkings, de la gare de Châteaucreux, d'arrêts de tramways, de zones de taxis...
  • Sur la Place Jean Jaurès, face au kiosque à musique, est dressé un mélange de panneaux illustrant des joueurs, de tonneaux en fer découpés représentant des joueurs et des panneaux portant le drapeau et le nom des sélections venants jouer à Geoffroy-Guichard : le Portugal, l'Islande, la République Tchèque, la Croatie, la Slovaquie et l'Angleterre.


Place Jean Jaurès

Place du Peuple

Gare de Châteaucreux


La Fan Embassy

La Fan Embassy se situe sur le parvis de la gare de Châteaucreux. C'est le premier contact des visiteurs avec notre ville. L'accueil se fait évidemment dans la langue des visiteurs qui peuvent trouver dans des chalets les informations nécessaires à leur séjour, sur les activités, les endroits majeurs de la métropole stéphanoise et les animations de l'Euro.

Quand puis-je m'y rendre ?
Les veilles, les jours et les lendemains de matchs à Geoffroy-Guichard.


La Fan Zone

La Fan Zone se situe au Parc François Mitterrand. C'est un lieu d'échange où il est possible de se restaurer, d'obtenir des informations sur notre ville et de suivre les matchs de l'Euro sur un écran géant de 80m² pour les supporters sans billets. Le parc peut contenir jusqu'à 20 000 personnes. Quand il n'y a pas de match, des animations et des concerts sont proposés de l'après-midi à 0h30, pour une fermeture à 1h.

Des mesures de sécurité réglementent l'accès à la Fan Zone :
  • Clôture des Fan Zones ;
  • Barrages filtrants ;
  • Palpations à l'entrée ;
  • Interdictions d'apporter des sacs et bagages ;
  • Surveillance par la police et des entreprises privées ;
  • Recours à la vidéosurveillance.
Quand puis-je m'y rendre ?
Le 10 juin de 18h à 1h, le 14 juin de 15h à 1h, le 15 juin de 14h à 1h, le 17 juin de 14h à 1h, le 19 juin de 18h à 23h, le 20 juin de 17h à 1h, le 25 juin de 12h à 1h, le 1er juillet de 18h à 1h, le 2 juillet de 15h à 1h, le 6 juillet de 18h à 1h, le 7 juillet de 18h à 23h et le 10 juillet de 17h à 1h.


Le Fan Village


Place Jean Jaurès


Place de l'Hôtel de Ville


Place Chavanelle


Parvis des Ursules
Il est éparpillé dans tout le centre-ville.


La Place Jean Jaurès

Elle héberge « Sainté Liberty » qui est animée par des DJ stéphanois.

Quand puis-je m'y rendre ?
Les jours de matchs à Geoffroy-Guichard de 14h à 21h.


La Place de l'Hôtel de Ville

Elle héberge « Sainté Creativity » qui fait découvrir les savoir-faire du territoire. A travers douze boxes vitrés, les entreprises, les créateurs et des artistes locaux sont mis à l'honneur. Les thèmes portent sur le design industriel, les technologies de pointe et l'artisanat d'art. Les partenaires de la ville sont aussi présents dans leurs espaces de présentation.

Quand puis-je m'y rendre ?
Du 10 juin au 10 juillet de 10h à 19h.


La Place Dorian

Elle héberge « Sainté Kids Games » qui est le village ludique. Il est divisé en un espace ludique avec des jeux en bois, jeux gonflables, ateliers d'arts plastiques et d'autres jeux, et un espace « retro gaming » avec des jeux vintages de foot sur de vieux téléviseurs.

Quand puis-je m'y rendre ?
Les mercredis, samedis, dimanches et jours de matchs à Geoffroy-Guichard de 10h à 19h.


La Place Chavanelle

Elle héberge « Sainté Guest », est le village des spectacles de rue, de concert de musiques du monde et de grand bal.

Quand puis-je m'y rendre ?
Le 11 juin, le 14 juin, le 17 juin, le 18 juin, le 20 juin et le 25 juin.


Le parvis des Ursules

Elle héberge « Sainté Urban Touch » qui est le village des sports et des cultures urbaines. L'espace sport est constitué de rampes BMX/skateboard, de terrains de street foot et de basket, piste de roller, bi-cross, trampo jump, contest de skateboard et de BMX. L'espace culture propose de la création graphique, battle Hip-Hop Euro et battle de DJ.

Quand puis-je m'y rendre ?
Les mercredis, samedis, dimanches et jours de matchs à Geoffroy-Guichard de 10h à 21h.


Le Fan Camp

Le Fan Camp est une aire de camping pour les supporters. Facilement accessible par l'autoroute A72, il est installé au Parc des Sports de Méons du 13 au 26 juin 2016. Il dispose d'environ 250 emplacements de tentes et 100 à 150 emplacements de camping-cars.


Les festivités jour par jour

Du vendredi 10 juin au dimanche 10 juillet

Fan Village « Sainté Creativity » (Place de l'Hôtel de Ville)
De 10h à 19h
Le cabinet de curiosité des savoir-faire et des créateurs stéphanois : trente-deux entreprises du territoire stéphanois, trente-deux produits phares, les œuvres emblématiques de douze créateurs et trois « fan boxes » dont les intérieurs sont reconstitués de supporters anglais, portugais et slovaque.

Vendredi 10 juin

Fan Zone (Parc François Mitterrand)
Ouverture à 18h
19h30 : concert Aligator
21h : France - Roumanie
23h : concert du montbrisonnais Mickey 3D pour interpréter son nouvel album « Sebolavy »

Les mercredis, samedis et dimanches, mardi 14 juin, vendredi 17 juin, lundi 20 juin et samedi 25 juin

Fan Village « Sainté Kids Games » (Place Dorian)
De 10h à 19h
Jeu, jouets et retro vidéo-gaming

Samedi 11 juin

Fan Village « Sainté Urban Touch » (Parvis des Ursules)
De 13h à 20h
Initiations au roller, roller derby, hockey roller, skate, parcours draisienne

Fan Village « Sainté Guest » (Place Chavanelle)
De 14h à 19h
18h : ateliers cirque, initiations et spectacle « Chamamuzzz » par la compagnie Les Kipouni’s

Dimanche 12 juin

Fan Village « Sainté Urban Touch » (Parvis des Ursules)
De 10h à 19h
Initiations au roller, roller derby, hockey roller, skate, parcours draisienne

Mardi 14 juin

Fan Zone (Parc François Mitterrand)
Ouverture à 15h
18h : Autriche - Hongrie
20h : concert Mirabo
21h : Portugal - Islande
23h : concert Sergent Garcia

Fan Village « Sainté Guest » (Place Chavanelle)
De 16h à 20h
« Half time for communities », animations avec le Crefad et l'US Montreynaud
« Djacques le notaire» par la compagnie Bemol
17h30 : « Human Off/On » par La Baroufada
18h30 : « Jacob et Barnabé » par la compagnie Troubadour Circus

Mardi 14 juin, vendredi 17 juin, lundi 20 juin et samedi 25 juin

Fan Village « Sainté Liberty » (Place Jean Jaurès)
De 14h à 21h
« Les Bugnes » par le collectif DJ, 100% vinyle

Mercredi 15 juin

Fan Zone (Parc François Mitterrand)
Ouverture à 14h
15h : Russie - Slovaquie
18h : Roumanie - Suisse
20h : concert Nazim
21h : France - Albanie
23h : soirée DJ Radio Scoop

Fan Village « Sainté Urban Touch » (Parvis des Ursules)
De 10h à 19h
Fête multisports avec l'école municipale des sports (sports collectifs, jeux de motricité, cyclisme)

Vendredi 17 juin

Fan Zone (Parc François Mitterrand)
Ouverture à 14h
15h : Italie - Suède
18h : République Tchèque - Croatie
20h : spectacle de danse par Studio 7 Dance Crew
21h : Espagne - Turquie
23h : spectacle de danse par Studio 7 Dance Crew

Fan Village « Sainté Guest » (Place Chavanelle)
De 17h à 23h
Le bal des « Suds » par le label Grosso
Foro do casa verde (musique traditionnelle brésilienne)
Redstar Orkestrar (électro world)
Radio Tutti Feat Barilla Sisters (bal rital)

Samedi 18 juin

Fan Village « Sainté Guest » (Place Chavanelle)
De 13h à 21h
Battle DJ, street foot, bubble foot, baby-foot humain par l'association Made in Chavanelle

Fan Village « Sainté Urban Touch » (Parvis des Ursules)
De 13h à 20h
Battle hip-hop internationale proposée par Melting Force Crew

Dimanche 19 juin

Fan Zone (Parc François Mitterrand)
Ouverture à 18h
19h30 : show hip-hop melting force
21h : Suisse - France

Fan Village « Sainté Urban Touch » (Parvis des Ursules)
De 10h à 19h
« Half time for communities », animations avec le Crefad et l'US Montreynaud
Tir de précision, street soccer, tennis ballon, challenge freestyle foot avec le Crefad

Lundi 20 juin

Fan Zone (Parc François Mitterrand)
Ouverture à 17h
19h30 : concert ESKA
21h : Slovaquie - Angleterre
23h : concert The Architect & Guest

Fan Village « Sainté Guest » (Place Chavanelle)
De 16h à 20h
« Half time for communities », par le Crefad et l'US Montreynaud
Coloriages géants et jeux divers
Les Crazy Dunkers, show de basket acrobatique

Mercredi 22 juin

Fan Village « Sainté Urban Touch » (Parvis des Ursules)
De 10h à 19h
Initiations, démonstrations de crosses québécoises, ultimate fresbee... par l'UNSS

Vendredi 24 juin

Cinémathèque (24 rue Gouttebarge)
20h : Film d'histoire sur le Stade Geoffroy-Guichard : « Le Chaudron, 85 ans d'images d'archives »

Samedi 25 juin

Fan Zone (Parc François Mitterrand)
Ouverture à 12h
15h : huitième de finale (n°1)
18h : huitième de finale (n°2)
20h : concert Radio Scoop
21h : huitième de finale (n°3)
23h : concert Radio Scoop avec Louise Attaque

Fan Village « Sainté Urban Touch » (Parvis des Ursules)
De 10h à 20h
Contest national BMX - skate
Show « big air » et initiations

Fan Village « Sainté Guest » (Place Chavanelle)
15h et 17h15 : spectacle Foot de clowns par la Compagnie Maintes et une fois
16h : « Les inopinés » par la Compagnie Litecox (danse/spectacle)
18h30 : spectacle D-Construction par la Compagnie Dyptik

Dimanche 26 juin

Fan Village « Sainté Urban Touch » (Parvis des Ursules)
De 10h à 20h
Contest national BMX - skate
Show « big air » et initiations

Mercredi 29 juin

Fan Village « Sainté Urban Touch » (Parvis des Ursules)
De 10h à 19h
Initiations et démonstrations de karaté, kung fu, full-contact, kick-boxing... par le shugio dojo de Saint-Étienne

Vendredi 1er juillet

Fan Zone (Parc François Mitterrand)
Ouverture à 15h
15h : pré-casting The Voice
19h30 : concert Doorsfall
21h : quart de finale (n°2)
23h : concert Rock Box, fanfare rock déjantée

Samedi 2 juillet

Fan Zone (Parc François Mitterrand)
Ouverture à 15h
15h : animations du Conseil consultatif de la jeunesse
21h : quart de finale (n°3)
23h : concert Les Hurlements d'Léo

Fan Village « Sainté Urban Touch » (Parvis des Ursules)
De 13h à 20h
Initiation et démonstrations de sports divers : « Mets-toi dans la peau d'une personne en situation de handicap » avec le Comité de la Loire handisport

Cinémathèque (24 rue Gouttebarge)
Tournoi de jeux vidéo, démonstration de Freestyle et baby-foot géant

Dimanche 3 juillet

Fan Village « Sainté Urban Touch » (Parvis des Ursules)
De 10h à 19h
Initiation et démonstrations de sports divers : « Mets-toi dans la peau d'une personne en situation de handicap » avec le Comité de la Loire handisport

Mercredi 6 juillet

Fan Zone (Parc François Mitterrand)
Ouverture à 18h
21h : demi-finale (n°1)
23h : « Quand la musique est bonne » par Lakota Tour

Jeudi 7 juillet

Fan Zone (Parc François Mitterrand)
Ouverture à 18h
19h30 : concert Novatom
21h : demi-finale (n°2)
23h : concert Les Fatals Picards

Dimanche 10 juillet

Fan Zone (Parc François Mitterrand)
Ouverture à 17h
17h30 : parade « The color of time » par la Compagnie Artonik avec une éruption arc-en-ciel de poudre et de danse pour répandre un message d'amour et de tolérance
21h : finale
23h : concert DJ Zebra, mix rock métissé
ChaudronAdministrateurDocumentationPrésentation[Suite]
Facebook
Partager ce message sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Partager ce message sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Partager ce message sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Mail
Partager ce message par mail
Partager
Partager ce message
Jeu 2 Juin 2016 - 17:01
Descendre sur ce message
avatar

Messages postés : 5385
Récompenses :
Administrateur
Coupe de la Ligue : à son 50ème message
Coupe de France : à son 300ème message
Championnat de Ligue 1 : à son 600ème message
Trophée des Champions : à son 1000ème message
Distinction spéciale : étoile ASSE
décernée par les administrateurs
Les phases de groupes

Le calendrier et les résultats

Calendrier et résultats classés chronologiquement :

10 juin 2016 - Groupe A - Stade de France
France2 - 1Roumanie


11 juin 2016 - Groupe A - Stade Félix Bollaert-Delelis
Albanie0 - 1Suisse


11 juin 2016 - Groupe B - Stade de Bordeaux
Pays de Galles2 - 1Slovaquie


11 juin 2016 - Groupe B - Stade Vélodrome
Angleterre1 - 1Russie


12 juin 2016 - Groupe D - Parc des Princes
Turquie0 - 1Croatie


12 juin 2016 - Groupe C - Stade de Nice
Pologne1 - 0Irlande du Nord


12 juin 2016 - Groupe C - Stade Pierre-Mauroy
Allemagne2 - 0Ukraine


13 juin 2016 - Groupe D - Stadium
Espagne1 - 0Rép. Tchèque


13 juin 2016 - Groupe E - Stade de France
Irlande1 - 1Suède


13 juin 2016 - Groupe E - Parc OL
Belgique0 - 2Italie


14 juin 2016 - Groupe F - Stade de Bordeaux
Autriche0 - 2Hongrie


14 juin 2016 - Groupe F - Stade Geoffroy-Guichard
Portugal1 - 1Islande


15 juin 2016 - Groupe B - Stade Pierre-Mauroy
Russie1 - 2Slovaquie


15 juin 2016 - Groupe A - Parc des Princes
Roumanie1 - 1Suisse


15 juin 2016 - Groupe A - Stade Vélodrome
France2 - 0Albanie


16 juin 2016 - Groupe B - Stade Félix Bollaert-Delelis
Angleterre2 - 1Pays de Galles


16 juin 2016 - Groupe C - Parc OL
Ukraine0 - 2Irlande du Nord


16 juin 2016 - Groupe C - Stade de France
Allemagne0 - 0Pologne


17 juin 2016 - Groupe E - Stadium
Italie1 - 0Suède


17 juin 2016 - Groupe D - Stade Geoffroy-Guichard
Rép. Tchèque2 - 2Croatie


17 juin 2016 - Groupe D - Stade de Nice
Espagne3 - 0Turquie


18 juin 2016 - Groupe E - Stade de Bordeaux
Belgique3 - 0Irlande


18 juin 2016 - Groupe F - Stade Vélodrome
Islande1 - 1Hongrie


18 juin 2016 - Groupe F - Parc des Princes
Portugal0 - 0Autriche


19 juin 2016 - Groupe A - Parc OL
Roumanie0 - 1Albanie


19 juin 2016 - Groupe A - Stade Pierre-Mauroy
Suisse0 - 0France


20 juin 2016 - Groupe B - Stadium
Russie0 - 3Pays de Galles


20 juin 2016 - Groupe B - Stade Geoffroy-Guichard
Slovaquie0 - 0Angleterre


21 juin 2016 - Groupe C - Stade Vélodrome
Ukraine0 - 1Pologne


21 juin 2016 - Groupe C - Parc des Princes
Irlande du Nord0 - 1Allemagne


21 juin 2016 - Groupe D - Stade Félix Bollaert-Delelis
Rép. Tchèque0 - 2Turquie


21 juin 2016 - Groupe D - Stade de Bordeaux
Croatie2 - 1Espagne


22 juin 2016 - Groupe F - Stade de France
Islande2 - 1Autriche


22 juin 2016 - Groupe F - Parc OL
Hongrie3 - 3Portugal


22 juin 2016 - Groupe E - Stade Pierre-Mauroy
Italie0 - 1Irlande


22 juin 2016 - Groupe E - Stade de Nice
Suède0 - 1Belgique
ChaudronAdministrateurDocumentationPrésentation[Suite]
Facebook
Partager ce message sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Partager ce message sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Partager ce message sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Mail
Partager ce message par mail
Partager
Partager ce message
Jeu 2 Juin 2016 - 17:02
Descendre sur ce message
avatar

Messages postés : 5385
Récompenses :
Administrateur
Coupe de la Ligue : à son 50ème message
Coupe de France : à son 300ème message
Championnat de Ligue 1 : à son 600ème message
Trophée des Champions : à son 1000ème message
Distinction spéciale : étoile ASSE
décernée par les administrateurs
Les classements

Les deux premiers de chaque groupe se qualifient pour les huitièmes de finale ainsi que les quatre meilleurs troisièmes.


Groupe A
SélectionsPTSJVNDBPBCDiff
1France7321041+3Qualifiée
2Suisse5312021+1Qualifiée
3Albanie3310213-2
4Roumanie1301224-2


Groupe B
SélectionsPTSJVNDBPBCDiff
1Pays de Galles6320163+3Qualifiée
2Angleterre5312032+1Qualifiée
3Slovaquie43111330Qualifiée
4Russie1301226-4


Groupe C
SélectionsPTSJVNDBPBCDiff
1Allemagne7321030+3Qualifiée
2Pologne7321020+2Qualifiée
3Irlande du Nord33102220Qualifiée
4Ukraine0300305-5


Groupe D
SélectionsPTSJVNDBPBCDiff
1Croatie7321053+2Qualifiée
2Espagne6320152+3Qualifiée
3Turquie3310224-2
4Rép. Tchèque1301225-3


Groupe E
SélectionsPTSJVNDBPBCDiff
1Italie6320131+2Qualifiée
2Belgique6320142+2Qualifiée
3Irlande4311124-2Qualifiée
4Suède1301213-2


Groupe F
SélectionsPTSJVNDBPBCDiff
1Hongrie5312064+2Qualifiée
2Islande5312043+1Qualifiée
3Portugal33030440Qualifiée
4Autriche1301214-3


Les phases finales

Les huitièmes de finale

25 juin 2016 - Huitième de finale (n°1) - Stade Geoffroy-Guichard
Suisse1 - 1
(4-5 TAB)
Pologne


25 juin 2016 - Huitième de finale (n°2) - Parc des Princes
Pays de Galles1 - 0Irlande du Nord


25 juin 2016 - Huitième de finale (n°3) - Stade Félix Bollaert-Delelis
Croatie0 - 1
(AP)
Portugal


26 juin 2016 - Huitième de finale (n°4) - Parc OL
France2 - 1Irlande


26 juin 2016 - Huitième de finale (n°5) - Stade Pierre-Mauroy
Allemagne3 - 0Slovaquie


26 juin 2016 - Huitième de finale (n°6) - Stadium
Hongrie0 - 4Belgique


27 juin 2016 - Huitième de finale (n°7) - Stade de France
Italie2 - 0Espagne


27 juin 2016 - Huitième de finale (n°8 ) - Stade de Nice
Angleterre1 - 2Islande


Les quarts de finale

30 juin 2016 - Quart de finale (n°1) - Stade Vélodrome
Pologne1 - 1
(3-5 TAB)
Portugal


1er juillet 2016 - Quart de finale (n°2) - Stade Pierre-Mauroy
Pays de Galles3 - 1Belgique


2 juillet 2016 - Quart de finale (n°3) - Stade de Bordeaux
Allemagne1 - 1
(6-5 TAB)
Italie


3 juillet 2016 - Quart de finale (n°4) - Stade de France
France5 - 2Islande


Les demi-finales

6 juillet 2016 - Demi-finale (n°1) - Parc OL
Portugal2 - 0Pays de Galles


7 juillet 2016 - Demi-finale (n°2) - Stade Vélodrome
Allemagne0 - 2France


La finale

10 juillet 2016 - Finale - Stade de France
Portugal1 - 0
(AP)
France



Portugal
ChaudronAdministrateurDocumentationPrésentation[Suite]
Facebook
Partager ce message sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Partager ce message sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Partager ce message sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Mail
Partager ce message par mail
Partager
Partager ce message
Jeu 2 Juin 2016 - 17:02
Descendre sur ce message
avatar

Messages postés : 5385
Récompenses :
Administrateur
Coupe de la Ligue : à son 50ème message
Coupe de France : à son 300ème message
Championnat de Ligue 1 : à son 600ème message
Trophée des Champions : à son 1000ème message
Distinction spéciale : étoile ASSE
décernée par les administrateurs
Le trophée Henri Delaunay

Henri Delaunay


Henri Delaunay
Le trophée de l'Euro porte le nom du créateur de la compétition.
Henri Delaunay (1883-1955) était un dirigeant sportif historique à l'origine du football en France. Il a été le secrétaire général de la Fédération gymnastique et sportive des patronages de France de 1915 à 1919 puis secrétaire général de l'ancêtre de la FFF, le Comité Français Interfédéral, jusqu'en 1955 et devient également délégué de la FIFA puis le secrétaire général de l'UEFA de 1954 à 1955.

En 1902, Henri Delaunay assiste à la finale de la FA Cup en Angleterre. Là, née la volonté de créer une coupe nationale en France. En 1917, la Coupe Charles Simon, l'ancêtre de la Coupe de France, est créée.
En 1927, il réfléchit à une coupe internationale, car à cette époque, seuls les Jeux Olympiques permettaient aux équipes de football de s'affronter à l'échelle mondiale. Mais les Jeux ne sont pas autorisés aux professionnels. Le Comité International Olympique refuse donc. Alors, Henri Delaunay présente à la FIFA la résolution « d'organiser en 1930 une compétition ouverte aux équipes représentatives de toutes les associations nationales affiliées ». La résolution est adoptée par vingt-trois voix contre cinq. La Coupe du Monde est créée.
Au début des années 1950, Henri Delaunay remet sur la table le projet de « construire l'Europe du football » avec une compétition européenne. Il existait déjà des compétitions internationales sur les autres continents. Ce retard s'explique par des opinions divergentes du fait qu'elle pourrait menacer le statut de la Coupe du Monde. Henri Delaunay répondait que la compétition n'entraînerait pas un nombre de matchs infini, que les sélections ne seraient pas forcées de rencontrer les mêmes adversaires dans le groupe et qu'elle ne ferait pas de mal à la Coupe du Monde. L'UEFA convoque sa première assemblée générale le 2 mars 1955 à Vienne en Autriche. Mais Henri Delaunay ne peut y assister car il est gravement malade. L'assemblée ajourne le projet et le repousse. Henri Delaunay décède quelques mois plus tard, le 9 novembre 1955. Son fils Pierre Delaunay reprend le flambeau et en 1958 le projet est validé. La Coupe d'Europe est créée.


Le trophée


Version actuelle

Ancienne version
En 2008, l'UEFA modifie le trophée car il est jugé trop petit.
L'ancienne version du trophée a été conçue par Arthus-Bertrand en 1960. Il s'agit d'une entreprise parisienne de médaillistes-joailliers créée en 1803. 300 salariés travaillent pour des clients comme des chefs d'Etat, des célébrités et des particuliers. Napoléon avait commandé la fabrication de la médaille de la Légion d'honneur. La conception du trophée a coûté 20 251 francs soit plus de 3 000 euros.
La version actuelle du trophée a été conçue par l'orfèvre et bijoutier londonien Asprey. C'est un des plus célèbres magasins de Londres et a fourni des couronnes et sceptres pour les familles royales dans le monde entier et dispose aujourd'hui d'un mandat royal. Plus clairement, c'est un fournisseur officiel de la cour royale d'Angleterre. Asprey est également le bijoutier officiel des « British Academy Film Awards », l'équivalent britannique des Oscars.
Le trophée actuel présente quelques petites différences par rapport à l'ancienne version : la base en argent a été élargie et son socle supprimé, les noms des vainqueurs ne figurent plus sur le socle mais sont gravés au dos du trophée, il pèse deux kilogrammes de plus et mesure dix-huit centimètres de plus. L'UEFA a conservé le nom historique du trophée.

Le trophée est fabriqué en argent fin et pèse huit kilogrammes pour 61 centimètres. Il reste la propriété de l'UEFA. Les vainqueurs reçoivent et conservent une réplique réduite du trophée. Une réplique plus grande peut être faite mais à certaines conditions : le mot « réplique » doit apparaître et la taille du trophée ne doit pas dépasser les quatre cinquièmes de l'original. Pour avoir une réplique identique, une sélection doit remporter le titre cinq fois dans son histoire ou trois fois consécutives, et une association en deviendra alors le propriétaire définitif. Aucune sélection n'a rempli ces critères. Cependant l'Espagne peut avoir une réplique identique du trophée Henri Delaunay si elle remporte l'Euro 2016, ayant remportée les éditions 2008 et 2012. L'Espagne est la seule sélection à avoir soulevé la version actuelle du trophée.


« Trophy Tour », la tournée du trophée

L'UEFA a transformé un train des années 60 qui faisait le trajet Paris - Marseille en un train dédié à l'Euro 2016 avec, à bord, le trophée Henri Delaunay. Il a parcouru toute la France sur plus de 9 000 kilomètres du 1er avril au 9 juin 2016. Le train s'est arrêté dans vingt-cinq gares dont les dix villes hôtes. Cet évènement est aussi organisé pour la Coupe du Monde et les Jeux Olympiques. Cela permet de créer un premier contact avec le public et les amateurs de football puisque le train se visite, gratuitement. L'objectif est de stimuler l'engouement national.

Le 26 mai 2016, le trophée a défilé dans les rues de notre ville sur le toit du nouveau Kia Sportage et une fête était organisée sur la Place Jean Jaurès. Les deux jours suivants, le trophée a pris place dans le train arrêté à la gare de Châteaucreux.


Trophy Tour

Trophée sur le toit du nouveau Kia Sportage

Le train, d'une longueur de 85 mètres, comporte cinq wagons aux noms suivants : « Trophée », « Histoire », « Studio Guetta », « Mascotte » et « beIN Sports ».
  • Le wagon « Trophée » : les visiteurs ont eu l'occasion de se prendre en photo avec le trophée dans un décor reproduisant le Stade de France. La photo pouvait ensuite être téléchargée sur un site spécialement dédié. Le 2016ème visiteur à l'avoir fait a remporté le ballon officiel de l'Euro ;
  • Le wagon « Histoire » : les visiteurs ont pu revivre l'histoire de l'Euro. Il était possible de voir les maillots de Jean-François Domergue (France) champion d'Europe en 1984, de Zinédine Zidane (France), Youri Djorkaeff (France), Iker Casillas (Espagne), Fernando Torres (Espagne), Cristiano Ronaldo (Portugal), Olivier Giroud (France), Zlatan Ibrahimovic (Suède) et Gareth Bale (Pays de Galles). Y étaient aussi des vidéos des plus beaux buts, l'ancienne version du trophée et les ballons officiels de différentes éditions ;
  • Le wagon « Studio Guetta » : les visiteurs pouvaient découvrir un studio d’enregistrement reconstitué et un tunnel de vidéos interactives. Une application permettait de poster sur internet la rencontre virtuelle avec David Guetta. Un tirage au sort a eu lieu dans le wagon et le gagnant du « golden ticket » est invité à chanter avec l'artiste ;
  • Le wagon « Mascotte » : les mascottes des sept premières éditions étaient présentes en photo et les trois dernières, dont Super Victor, étaient en grandeur nature ;
  • Le wagon « beIN Sports » : le diffuseur officiel proposait de découvrir les studios de la chaîne grâce à la réalité virtuelle à 360°. Un babyfoot était présent tout comme des ateliers pour commenter des extraits de matchs. Patrice Ferri, ancien Vert 1982-1988 et 1995-1996, était là pour des dédicaces.


Wagon « Trophée »

Wagon « Histoire »

Wagon « Studio Guetta »


Wagon « Mascotte »

Wagon « beIN Sports »


Les retombées

Économiques

Selon l'étude du Centre de Droit et d'Économie du Sport (CDES) de Limoges, l'impact économique de l'Euro 2016 en France est estimé de 1,266 milliard d'euros. A titre de comparaison, ce chiffre astronomique correspond à trois Airbus A380, à 130 yachts de trente-huit mètres de long, à 1 550 villas de deux cent cinquante mètres carrés à Nice et à 115 000... Renault Twingo. Mais ce chiffre peut paraître minime quand on sait que la richesse créée en une année en France s'élève à 2 200 milliards d'euros.
Le détail des retombées économiques :
  • 593 millions d'euros de dépenses des spectateurs dans les stades ;
  • 478 millions d'euros de dépenses d'organisation ;
  • 195 millions d'euros de dépenses des spectateurs dans les fans-zones.
Les retombées économiques pour les villes hôtes varient en fonction de la capacité des stades et du nombre de matchs joués :
  • Saint-Denis : 221 millions d'euros ;
  • Marseille : 181 millions d'euros ;
  • Lyon : 166 millions d'euros ;
  • Paris : 161 millions d'euros ;
  • Lille : 151 millions d'euros ;
  • Bordeaux : 126 millions d'euros ;
  • Nice : 81 millions d'euros ;
  • Saint-Étienne : 77 millions d'euros ;
  • Lens : 71 millions d'euros ;
  • Toulouse : 66 millions d'euros.
A Saint-Étienne, l'Euro 2016 s'annonce important pour le tourisme et pourrait donc rapporter 77 millions d'euros. En comparaison, le tourisme d'affaires a généré 40 millions d'euros de retombées sur le territoire stéphanois l'année dernière.

Au total, 2,5 millions de visiteurs sont attendues pendant l'Euro. C'est le tourisme qui bénéficiera d'une grande partie des revenus.

Le secteur de l'emploi profite aussi de l'Euro et ce depuis l'attribution de l'événement et le début des chantiers. Plus de 26 000 emplois dont 20 000 dans le bâtiment ont été créés en France. Plus généralement, il y a 94 000 personnes employées en rapport avec la compétition.

Il y a d'autres retombées qui pourront être estimées dans plusieurs années. Quelle influence aura l'Euro sur le développement de la pratique du sport en France ? Les infrastructures auront-elles un impact sur les territoires ? Quelles activités généreront-elles ?

L'impact de l'Euro aura un effet limité sur la croissance à court terme. L'essentiel des répercussions sera sur le long terme. Par exemple, dix-huit ans après la construction du Stade de France, sa zone d'implantation est désormais le troisième quartier d'affaires de la région parisienne.


Sociales

L'objectif est que l'Euro soit une fête célébrée par tous les français. Pour cela, le comité d'organisation prévoit des projets mettant en avant la réduction des inégalités, la mixité sociale et les dons humanitaires.

La fondation UEFA pour l’enfance a invité 20 000 enfants défavorisés de moins de seize ans originaires des villes hôtes à assister à 43 des 51 matchs de l'Euro.

L'UNSS et l'ISF organisent le « Tournoi Scolaire Euro Foot » à Lens et à Lille du 29 mai au 5 juin 2016. 800 joueurs et joueuses de 23 pays et 50 000 spectateurs sont attendus.
Un second tournoi, le « Tournoi Solidaire International », est organisé à Lyon du 30 juin au 7 juillet en même temps que l'Euro. Des joueurs et joueuses des cinq continents sont attendus pour constituer des équipes mixtes.

L'opération « Food for Foot » consiste à distribuer les surplus alimentaires générés par l'Euro. Des produits secs seront récupérés, conservés et transportés pour ensuite collecter et donner la nourriture aux banques alimentaires.

Le football est un vecteur de rassemblement, donne un sentiment patriotique, fait oublier un temps les différences et renforce la cohésion sociale. Mais bien sûr il faut que les Bleus incarnent ce que les français veulent voir comme se transcender pour la nation et l'esprit d'équipe avant les individualités.


Audiovisuelles

L'Euro 2016 sera suivi par un total de huit milliards de téléspectateurs soit une moyenne de 150 millions de téléspectateurs à chaque match.


Pour l'UEFA

L'UEFA dispose, par l'État, d'une exonération totale d'impôts sur les bénéfices réalisés en France. C'était une condition imposée pour recevoir l'Euro.

L'UEFA bénéficie aussi de retombées de l'Euro 2016 comme les revenus des billetteries, des droits audiovisuels et de marketing. Comme il s'agit d'une association à but non lucratif, ces bénéfices seront ensuite redistribués aux fédérations membres et aux clubs professionnels européens sous forme de subventions, financements d'investissements ou versements de solidarité. Il s'agira de bénéfices records pour l'UEFA dû à l'augmentation du nombre de participants à l'Euro.
Pour rappel, l'UEFA n'a pas donné un centime pour les rénovations et les constructions des stades qui ont été financés par des investisseurs publics ou privés.

Après de longues négociations entre l'UEFA et Alain Juppé, représentant des villes hôtes, une dotation de vingt millions d'euros sera attribuée et à partager pour les villes hôtes, soit deux millions d'euros pour notre ville par exemple. Jamais de son histoire l'UEFA n'avait donné une part de ses bénéfices aux villes hôtes. Une bien maigre consolation sachant qu'Alain Juppé voulait une enveloppe de cent millions d'euros.
ChaudronAdministrateurDocumentationPrésentation[Suite]
Facebook
Partager ce message sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Partager ce message sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Partager ce message sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Mail
Partager ce message par mail
Partager
Partager ce message
Jeu 2 Juin 2016 - 17:02
Descendre sur ce message
avatar

Messages postés : 5385
Récompenses :
Administrateur
Coupe de la Ligue : à son 50ème message
Coupe de France : à son 300ème message
Championnat de Ligue 1 : à son 600ème message
Trophée des Champions : à son 1000ème message
Distinction spéciale : étoile ASSE
décernée par les administrateurs
Le fil rouge : les matchs à Geoffroy-Guichard

Portugal - Islande

14 juin 2016 - Groupe F - Stade Geoffroy-Guichard
Portugal1 - 1Islande


L'Euro commence à Saint-Étienne ! Le 14 juin s'affrontent le Portugal, quatrième au classement UEFA, et l'Islande, vingt-quatrième au classement UEFA, sur la pelouse de Geoffroy-Guichard. Les équipiers de Cristiano Ronaldo partent évidemment favoris pour ce match. L'Islande est une équipe méconnue et avec ses quelques 330 000 habitants c'est tout simplement deux fois la ville de Saint-Étienne.

Le Portugal et l'Islande sont dans le groupe F avec l'Autriche et la Hongrie.


Présentation des pays


« Palácio de São Bento » (Palais de São Bento) abrite le Parlement

« Stjórnarráðið » (Maison du gouvernement) abrite le gouvernement

PortugalIslande
République constitutionnelle
unitaire semi-présidentielle
92 358 km²
10 374 822 habitants
Euro (EUR)
Lisbonne
« Bem-vido »
« Bom dia »
« Sim »
« Não »
« Obrigado »
« Até logo »
« Verde indo »
« Selecção das Quinas »
(L'équipe des boucliers)
« A Portuguesa »
(Les portugais)
Forme de l'État

Superficie totale
Population
Monnaie
Capitale
Dire « bienvenue »
Dire « bonjour »
Dire « oui »
Dire « non »
Dire « merci »
Dire « au revoir »
Dire ou faire dire « allez les verts »
Surnom de la sélection

Hymne national
République parlementaire

103 125 km²
323 002 habitants
Couronne islandaise (ISK)
Reykjavik
« Velkomin »
« Gódan dagínn »
« Já »
« Nei »
« Takk fyrir »
« Bless »
« Fara grænn »
« Strákarnir okkar »
(Nos fils)
« Lofsöngur »
(Rhapsodie)


La gastronomie portugaise

Les portugais raffolent des poissons qu'ils mangent grillés, en ragoût ou en caldeirada, sorte de bouillabaisse.
Le porc reste leur viande préférée, que ce soit sous la forme de lombo (filet), de costeletas (côtes), de febras (tranches) ou du leitão ou cochon de lait.
Côté gâteaux, ils semblent souvent user et abuser du jaune d'œuf et du sucre, beaucoup de sucre, avec parfums de cannelle, de citron, d'orange, d'amande...

Les portugais ont des plats nourrissants et riches en goût :
  • Pour l'apéro, on trouve souvent des escargots (caracóis), servis en entier avec tête, antennes, intestin... ;
  • Cataplana, un plat du Sud : emprunte son nom à une sorte de tajine typique en cuivre ;
  • Salade de poulpe et des légumes grillés ;
  • Açorda de mariscos : sorte de panade servie avec de l'ail, de l'huile, des œufs, de la coriandre, des crevettes, des palourdes, des clovisses et des épices ;
  • Caldo verde : potage de pommes de terre et de choux galiciens émincés, agrémenté de rondelles de saucisse plus ou moins épicée. Originaire du Nord, ce potage est devenu national ;
  • Alentejo : la carne de porco alentejana, emblématique, à base de morceaux de filet de porc cuits avec des épices (coriandre), du saindoux, des baies de poivron rouge, de l'ail et de l'huile d'olive, cuit à l'étouffée avec des palourdes ;
  • Tripas à moda do Porto : tripes de veau à la mode de Porto ;
  • Francesinha (la « petite Française ») : sorte de croque-madame baignant dans la sauce ;
  • Bife à portuguesa : steak servi sur un lit de frites et nappé de tranches de bacon ;
  • Frango piri piri : poulet grillé sur lequel on a appliqué une sauce à base d'huile d'olive et de piments.

La gastronomie islandaise

Les islandais adorent la réglisse. Ils en mettent partout, y compris dans le chocolat.
Les hot-dogs, burgers-frites, nachos, pizzas et autres fast-foods, souvent copieusement arrosés de sodas, restent dominants.

Les islandais ont des plats très surprenants (attention, à lire après digestion...) :
  • Kjötsupa : soupe à la viande d'agneau ;
  • Súrsaðir hrútspungar : testicules de mouton bouillis, pressés en bloc et conservés dans du petit-lait acide. C'est spongieux et piquant ;
  • Hangikjöt : jambon fumé d'agneau à l'arrière-goût de cendre froide. Il peut être fumé au bois de bouleau ou... aux crottes de mouton séchées utilisées comme combustible. Souvent servi avec des pommes de terre en béchamel et des galettes de seigle cuites sous la cendre (appelées flatbrauð) ;
  • Svið : demi-tête de mouton bouillie. On mange surtout la viande de la mâchoire et la langue, mais certains s'attaquent même aux yeux ;
  • Blóðmör : boudin de mouton ;
  • Livrapylsa : saucisse de foie de mouton. Réunie au précédent, elle peut être cuite dans un estomac ;
  • Hákarl : aileron de requin du Groenland faisandé pendant plusieurs mois dans le sol afin que l'urée contenue dans les chairs perde sa toxicité. Goût étrange qui rappelle celui d'un vieux munster resté très longtemps au fond d'un placard. On l'accompagne d'une gorgée de brennivín pour chasser ce goût ;
  • Harðfiskur (poisson séché), à manger avec du beurre. Une odeur forte, mais son goût n'est pas désagréable. Les islandais en sont très friands ;
  • Hvalur : la baleine (petit rorqual plus précisément), servie en steak dans de nombreux cafés et restos un peu chic. Certains en font même des sushis... ;
  • Rúgbrauð : un pain noir au vague goût de réglisse et un peu sucré, se conservant bien. Une autre version de ce pain de seigle complet est le hverabrauð, que l'on enterre dans les zones géothermiques pendant 24 heures.

Les portugais en France

En France, il y a environ un million de portugais dont 15 000 vivent dans la Loire. C'est autant de supporters de la sélection où s'ajoutent ceux faisant le déplacement.
Les portugais ligériens verront pour la première fois leur équipe à Saint-Étienne.


Les islandais en France

L'Islande vit pour le football qui passe presque avant tout. Un islandais sur quatorze est du voyage soit environ 23 500 supporters ! Bon nombre de couples ont reporté leur mariage. La raison est que beaucoup de prêtres sont du voyage en France pour supporter leur sélection.
Si autant d'islandais peuvent arriver en France c'est grâce au mode d'attribution des billets de matchs. Le nombre de places destinées aux supporters dépend de la taille des stades où leur sélection jouera et non de la taille du pays. L'Islande est donc gâtée et Geoffroy-Guichard pourrait être aux couleurs de leur pays.


Le football portugais

Le football est le sport le plus populaire au Portugal. La légende nationale est Eusébio, Ballon d'Or 1965. Les autres joueurs célèbres sont Luís Figo, Hugo Valente, Rui Costa, João Vieira Pinto, Pedro Miguel Pauleta et Cristiano Ronaldo.

Les plus grands clubs nationaux sont le Sporting, Porto et le Benfica Lisbonne. A eux trois, c'est douze titres européens.
Quelle est la recette du succès du football portugais ? Contrairement à d'autres championnats, l'argent n'est pas roi. Les budgets sont maigres. Porto et Benfica Lisbonne ont un budget situé aux alentours de 50 à 60 millions d'euros. En France, ce sont des équipes comme Rennes ou Montpellier qui ont des finances quasi équivalentes. Braga a un budget d'environ 12 millions d'euros, ce qui est inférieur au Gazélec Ajaccio. C'est très loin des sommes que pourraient avoir par exemple Manchester United la saison prochaine avec plus de 250 millions d'euros. Pour rappel, Manchester United s'est fait éliminer en huitième de finale de la Ligue Europa qu'en les clubs portugais atteignent régulièrement les demi-finales.
Malgré peu d'argent, les clubs portugais réalisent de très bons transferts. Des joueurs comme Hulk ou Falcao ont été achetés pour quelques millions d'euros pour être revendus beaucoup plus cher.
Aussi, tous les centres de formation de D1 portugaise sont très performants. Les stars ne sont pas nombreuses mais il y a beaucoup de bons joueurs ce qui donne une qualité tactique assez élevée à leur championnat.
Enfin, les petites équipes servent de viviers pour les meilleurs clubs portugais. C'est donc dans leur intérêt d'entretenir de bonnes relations entre eux et de ne pas se tirer dans les pattes.

Tout ceci fait du Portugal un championnat très compétitif et représente pour les joueurs un tremplin vers les grands clubs européens.


Le football islandais

Lors des éliminatoires de l'Euro 2000, l'Islande a fait un parcours surprenant donnant même du fil à retordre aux champions du monde français avec un match nul 1-1 à l'aller et une victoire 3-2 au retour. Cela relevait d'un immense exploit au vu de la qualité des installations de football qui était très loin de ce qui se fait en Europe.

La rudesse des hivers en Islande fait que le championnat ne se dispute que durant le printemps et l'été soit sur cinq ou six mois. Le niveau est amateur et les jeunes jouent sur des terrains stabilisés au meilleur des cas ou sur des terres volcaniques de l'île. Le gouvernement islandais voyait que malgré tout son football pouvait concurrencer les plus grandes nations et a donc investi en masse sur la formation de ces jeunes footballeurs et ses infrastructures. Par la même occasion, cela a été fait pour régler le problème des jeunes islandais avec l'alcool notamment. Les tous premiers terrains artificiels ont été installés à partir des années 2000, ce qui fait que les joueurs peuvent s'entraîner tout au long de l'année. Des terrains couverts ont été construits tout comme des terrains extérieurs chauffés par le sol et la formation de nombreux entraîneurs et éducateurs.
Le résultat est là. Le niveau est en constante évolution et l'équipe nationale en profite avec de meilleurs performances jusqu'à sa qualification à l'Euro 2016. L'Islande veut devenir une nation qui compte sur la scène internationale.

Les club les plus titrés sont le KR Reykjavík avec 26 championnats remportés, le Valur Reykjavík avec 20 titres et le Fram Reykjavík avec 18 titres. Toutes ces équipes sont basées à Reykjavik, la capitale islandaise.


Les précédents Portugal - Islande

Portugal - Islande est une affiche rare. Jusqu'à aujourd'hui il n'y a eu que deux fois ce match, jamais en amical, jamais en Coupe du Monde, uniquement dans le cadre de l'Euro.


Éliminatoires Euro 2012
Islande1 - 3Portugal


Éliminatoires Euro 2012
Portugal5 - 3Islande


Le bilan est de deux victoires pour le Portugal avec huit buts marqués contre quatre buts encaissés. Les buts devraient donc être au rendez-vous à Geoffroy-Guichard.


La sélection portugaise

JVNDBPBCDiff
Les performances à l'Euro135762930234127+107
- Dont en éliminatoires107612422194101+93
- Dont en phases finales2815584026+14

Le Portugal a fait ses débuts à l'Euro en 1984 en atteignant la demi-finale contre la France. Menant 2-1 en prolongation, les portugais s'inclinent en fin de match sur un but de Michel Platini.

En atteignant la finale de l'Euro 2004, le Portugal a mis un terme à sa malédiction des demi-finales perdues. Mais la sélection s'est inclinée en finale, ce qui fait d'elle la seule équipe à avoir perdu une finale de l'Euro à domicile. Depuis, emmené par un Cristiano Ronaldo en constante progression, le Portugal a atteint la demi-finale de la Coupe du Monde 2006 (perdue contre la France) et de l'Euro 2012. La malédiction recommence. Les demi-finales perdues à l'Euro sont toujours contre le futur vainqueur. Donc si le Portugal perd dans le dernier carré, le vainqueur de l'Euro 2016 est tout trouvé !

La sélection se qualifie systématiquement pour l'Euro depuis 1996 comme l'Espagne, l'Allemagne, l'Italie, la France et la République tchèque.


La sélection islandaise

JVNDBPBCDiff
Les performances à l'Euro9624175581146-65
- Dont en éliminatoires9624175581146-65
- Dont en phases finales0000000

L'Islande a joué ses premiers éliminatoires pour l'Euro en 1964 avec aucune victoire. Les trois campagnes suivantes se sont soldées avec que deux petites victoires. Le niveau était très faible. Les scores suivants sont nettement meilleurs. Aux éliminatoires de l'Euro 2000, l'Islande enregistre quatre victoires et quinze points dans un groupe de haute volée avec la France, la Russie et l'Ukraine. En 2004, l'Islande remporte encore quatre matchs et manque d'un point les barrages. Les Euros 2008 et 2012 se finissent par une pauvre avant-dernière place.
Ces échecs sont maintenant oubliés. La sélection est en pleine ascension. L'Islande se bâtit sur les fondations de la brillante équipe des moins de 21 ans qui s'était qualifiée pour l'Euro M21 de 2011. La sélection est entrée dans l'histoire du football en se qualifiant pour les barrages de la dernière Coupe du Monde et à nouveau en se qualifiant pour l'Euro 2016.


L'effectif portugais

N° - Prénom - NOMAgePosteClubSélections
01Rui
PATRÍCIO
28 ansGardienSporting CP (POR)45 sélections
12Anthony
LOPES
25 ansGardienLyon (FRA)4 sélections
22
EDUARDO
33 ansGardienDinamo Zagreb (CRO)35 sélections
02Bruno
ALVES
34 ansDéfenseurFenerbahçe (TUR)85 sélections
03
PEPE
33 ansDéfenseurReal Madrid (ESP)71 sélections
04José
FONTE
32 ansDéfenseurSouthampton (ENG)12 sélections
05Raphaël
GUERREIRO
22 ansDéfenseurLorient (FRA)7 sélections
06Ricardo
CARVALHO
38 ansDéfenseurMonaco (FRA)20 sélections
19
ELISEU
32 ansDéfenseurBenfica (POR)16 sélections
21
CÉDRIC
24 ansDéfenseurSouthampton (ENG)11 sélections
08João
MOUTINHO
29 ansMilieuMonaco (FRA)84 sélections
10João
MÁRIO
23 ansMilieuSporting CP (POR)11 sélections
11
VIEIRINHA
30 ansMilieuWolfsburg (GER)22 sélections
13
DANILO
24 ansMilieuPorto (POR)12 sélections
14William
CARVALHO
24 ansMilieuSporting CP (POR)10 sélections
15André
GOMES
22 ansMilieuValencia (ESP)8 sélections
16Renato
SANCHES
18 ansMilieuBenfica (POR)5 sélections
18Rafa
SILVA
23 ansMilieuBraga (POR)8 sélections
23Adrien
SILVA
27 ansMilieuSporting CP (POR)9 sélections
07Cristiano
RONALDO
31 ansAttaquantReal Madrid (ESP)126 sélections
09
ÉDER
28 ansAttaquantLille (FRA)26 sélections
17
NANI
29 ansAttaquantFenerbahçe (TUR)96 sélections
20Ricardo
QUARESMA
32 ansAttaquantBeşiktaş (TUR)50 sélections

L'effectif islandais

N° - Prénom - NOMAgePosteClubSélections
01Hannes
HALLDÓRSSON
32 ansGardienBodø/Glimt (NOR)33 sélections
12Ögmundur
KRISTINSSON
26 ansGardienHammarby (SWE)11 sélections
13Ingvar
JÓNSSON
26 ansGardienSandefjord (NOR)5 sélections
02Birkir
SÆVARSSON
31 ansDéfenseurHammarby (SWE)57 sélections
03Haukur Heidar
HAUKSSON
24 ansDéfenseurAIK (SWE)7 sélections
04Hjörtur
HERMANNSSON
21 ansDéfenseurGöteborg (SWE)3 sélections
05Sverrir
INGASON
22 ansDéfenseurLokeren (BEL)6 sélections
06Ragnar
SIGURDSSON
29 ansDéfenseurKrasnodar (RUS)56 sélections
18Elmar
BJARNASON
29 ansDéfenseurAGF (DEN)27 sélections
19Hordur
MAGNÚSSON
23 ansDéfenseurCesena (ITA)5 sélections
21Arnor Ingvi
TRAUSTASON
23 ansDéfenseurNorrköping (SWE)7 sélections
23Ari
SKÚLASON
29 ansDéfenseurOB (DEN)38 sélections
08Birkir
BJARNASON
28 ansMilieuBasel (SUI)47 sélections
10Gylfi
SIGURDSSON
26 ansMilieuSwansea (ENG)39 sélections
14Kári
ÁRNASON
33 ansMilieuMalmö (SWE)47 sélections
16Rúnar Már
SIGURJÓNSSON
25 ansMilieuSundsvall (SWE)11 sélections
17Aron
GUNNARSSON
27 ansMilieuCardiff (WAL)59 sélections
20Emil
HALLFREDSSON
31 ansMilieuUdinese (ITA)54 sélections
07Johann
GUDMUNDSSON
25 ansAttaquantCharlton (ENG)47 sélections
09Kolbeinn
SIGTHÓRSSON
26 ansAttaquantNantes (FRA)39 sélections
11Alfred
FINNBOGASON
27 ansAttaquantAugsburg (GER)34 sélections
15Jón Dadi
BÖDVARSSON
24 ansAttaquantKaiserslautern (GER)21 sélections
22Eidur
GUDJOHNSON
37 ansAttaquantMolde (NOR)86
sélections

Comment voir les sélections à Saint-Étienne ?

Les sélections vivent généralement en vase clos avec un timing minuté et des sorties très encadrées. Mais vous avez quand même la possibilité d'aller les apercevoir !

C'est dans leur hôtel que les joueurs passeront le plus clair de leur temps. Pour ce match à Geoffroy-Guichard, le Portugal s'installera à l'hôtel Mercure de Saint-Étienne pendant que l'Islande s'installera au Best Western d'Andrézieux-Bouthéon. Inutile donc de vous rendre aux traditionnels hôtels du Golf de Saint-Étienne et à La Charpinière de Saint-Galmier. La sécurité autour des hôtels sera renforcée donc il ne sera pas possible d'y entrer si vous n'êtes pas un client. Par contre, vous pouvez apercevoir les joueurs à la montée et à la descente du bus.
La veille du match, les équipes iront s'entrainer à Geoffroy-Guichard à huit-clos, l'occasion de croiser les bus des joueurs. Si une sélection le souhaite, l'Envol Stadium d'Andrézieux-Bouthéon est aussi mis à leur disposition.


A bientôt pour la suite du « Fil rouge : les matchs à Geoffroy-Guichard » avec le match République Tchèque - Croatie.

Bon match et vive l'Euro 2016 à Saint-Étienne !
ChaudronAdministrateurDocumentationPrésentation[Suite]
Facebook
Partager ce message sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Partager ce message sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Partager ce message sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Mail
Partager ce message par mail
Partager
Partager ce message
Jeu 2 Juin 2016 - 17:03
Descendre sur ce message
avatar

Messages postés : 5385
Récompenses :
Administrateur
Coupe de la Ligue : à son 50ème message
Coupe de France : à son 300ème message
Championnat de Ligue 1 : à son 600ème message
Trophée des Champions : à son 1000ème message
Distinction spéciale : étoile ASSE
décernée par les administrateurs
République Tchèque - Croatie

17 juin 2016 - Groupe D - Stade Geoffroy-Guichard
Rép. Tchèque2 - 2Croatie


L'Euro continue à Saint-Étienne ! Le 17 juin s'affrontent la République Tchèque, vingt-et-unième au classement UEFA, et la Croatie, seizième au classement UEFA, sur la pelouse de Geoffroy-Guichard. Pour la première fois de leurs histoires, les deux sélections sont dans le même groupe. Le match semble assez équilibré. Tous deux ont un bon niveau et espèrent aller le plus loin possible dans la compétition. Ce match peut être décisif pour une qualification en huitième de finale.

La République Tchèque et la Croatie sont dans le groupe D avec l'Espagne et la Turquie.


Présentation des pays


« Hradčany » (Quartier du château) abrite le gouvernement et le Parlement

« Banski dvori » (Palais de Ban) abrite le gouvernement

République TchèqueCroatie
République parlementaire
78 870 km²
10 537 818 habitants
Couronne tchèque (CZK)
Prague
« Vítejte »
« Dobrý den »
« Ano »
« Ne »
« Děkuji »
« Na shledanou »
« Bude zelená »
« Národní tým »
(L'équipe nationale)
« Kde domov můj? »
(Où est ma maison ?)
Forme de l'État
Superficie totale
Population
Monnaie
Capitale
Dire « bienvenue »
Dire « bonjour »
Dire « oui »
Dire « non »
Dire « merci »
Dire « au revoir »
Dire ou faire dire « allez les verts »
Surnom de la sélection

Hymne national
République parlementaire
56 594 km²
4 225 316 habitants
Kuna (HRK)
Zagreb
« Dobrodošli »
« Dobar dan »
« Da »
« Ne »
« Hvala »
« Do viđenja »
« Ide zelena »
« Vatreni »
(Les flamboyants)
« Lijepa naša domovino »
(Notre belle patrie)


La gastronomie tchèque

Elle est très influencée par ses voisins germaniques et balkaniques (c'est-à-dire de la Slovénie à la Roumanie jusqu'à la Grèce). Elle est très consistante et pratiquement toujours accompagnée de crème fouettée. Bien souvent, les tchèques se contentent d'un plat avec accompagnement seul, souvent sans pain.
La cuisine tchèque reste la même en hiver comme en été, et ne suit pas les saisons, sauf pour le gibier.

Les tchèques ont des plats assez appétissants :
  • Předkrmy (hors-d'œuvre) : parmi les entrées froides, il y a le célèbre jambon de Prague (un jambon blanc) parfois farci de crème fouettée au raifort, des salades classiques de concombres et de pommes de terre et l'omniprésente Šopský salát (tomates et concombres recouverts de fromage râpé des Balkans). Il y a aussi des importations diverses, comme les œufs à la russe, le salami hongrois, le jambon cuit, le caviar et le saumon fumé. Sans oublier le husí játra na cibulce (foie d'oie aux oignons) ;
  • Polévky (potages) : le Česká bramborová (la soupe nationale) est à base de pommes de terre, champignons et carottes. Il existe aussi la soupe aux tripes, la soupe aux choux et au lard, et la décapante soupe à l'ail, ou, plus léger, le consommé de bœuf ;
  • Česká národní jídla (plats typiquement tchèques) : le fromage chaud pané, l'escalope panée, les boulettes de viande panées, préparées avec des petits dés de viande, des oignons et une sauce épaisse au paprika classique ;
  • Svíčková na smetaně (présent dans toutes les assiettes) : rôti de bœuf à la crème, servi avec des airelles. Le mélange sucré-salé reste un peu surprenant ;
  • Steak tartare (très populaire également) : il est bon marché et servi avec une montagne d'ail à côté ;
  • Roštěnka se šunkou : lamelles de bœuf sautées en sauce avec du jambon ;
  • Vepřo knedlo zelo : porc rôti à l'ail et au cumin, accompagné de choucroute et de knedlíky ;
  • Knedlíky : préparé à base de farine, œufs, levure et pain rassis, les knedlíky sont cuites à l'eau puis coupées en rondelles. Elles remplacent le pain en quelque sorte. Il peut être décliné avec des pommes de terre, du lard et même des fruits ;
  • Bramborák : galettes de pommes de terre, frites et parfumées à la marjolaine. Ce plat peut être très bon ou difficile à manger selon la préparation et l'ancienneté de l'huile de friture. Il peut avoir d'autres légumes d'accompagnement, comme des petits pois, des haricots, des épinards, de la laitue et des pommes frites ;
  • Quelques viandes, gibiers et poissons : bœuf, porc, veau, mouton, poulet, oie, canard, carpe, truite. En Bohême du Sud et en Moravie, les restaurants spécialisés font de bons plats avec des poissons de rivière et d'étang.

La gastronomie croate

Les habitudes alimentaires diffèrent selon les régions, mais, d'une manière générale, on prend un gros petit déjeuner vers 9-10h. Le déjeuner quant à lui se prend en milieu d'après-midi, beaucoup de Croates travaillant en journée continue.
La cuisine croate reflète les différentes influences qu'a connues ce pays au cours des siècles. Elle comprend des traditions gastronomiques austro-hongroises, ottomanes et méditerranéennes.

Les croates ont des plats assez appétissants :
  • Svinjetina : viande de porc grillée ou rôtie. Les Croates mangent généralement leur viande très cuite. La viande est appréciée et est partie prenante de tous les repas. Elle peut être mangée grillée, comme l'attestent les agneaux ou porcs entiers qui dorent sur les broches des restaurants de bord de route. Mais elle est également souvent panée ;
  • Viandes panées, goulash, choux farci ou mariné : influences culinaires austro-hongroises particulièrement marqué au nord de la Croatie ;
  • Kulen : sorte de saucisson proche du salami. La charcuterie est la spécialité de la Slavonie (pas Slovénie) ;
  • Štrukli : petits feuilletés au fromage cuits à l'eau, dans la région de Zagreb ;
  • Jambon fumé : spécialité de la Dalmatie et de l'Istrie, régions à tendance culinaire méditerranéenne ;
  • Poisson en gregada : sorte de bouillabaisse locale, plat que l'on retrouve surtout dans les îles dalmates. Il existe aussi le poisson grillé, le poisson en brodet (ou brudet) et le ragoût de poissons ;
  • Calamars grillés, frits ou farcis. Ils peuvent également entrer dans la composition du risotto ;
  • Ćevapčići : boulettes de viande hachée avec des oignons. L'influence est ottomane ;
  • Burek : feuilletés parfois fort gras au fromage ou à la viande. L'influence est ottomane ;
  • Fuži : petites pâtes fraîches finement roulées. On les retrouve en Istrie dont l'influence est plutôt italienne.

Le football tchèque

Depuis quelques années, le titre de champion tchèque se dispute entre deux équipes : l'historique Sparta Prague et le nouveau grand, le Viktoria Plzen. Le Sparta Prague est le club le plus titré de Synot liga, la D1 tchèque, avec douze titres. Depuis 2010, sa domination a reculé au dépend de Viktoria Plzen avec quatre titres en six saisons. Le Sparta Prague se contente de la deuxième place. Le podium se termine avec Jablonec. Beaucoup d'argent a été investi dans ce club pour construire une équipe compétitive et aujourd'hui les résultats sont là. Après le trio de tête, il y a Mlada Boleslav. Cette équipe ne fait pas beaucoup parler d'elle mais elle est constante depuis quelques saisons.

Les ennemis jurés du football français sont Saint-Étienne et Lyon. En République Tchèque, ce sont le Sparta Prague et le Slavia Prague. Le Slavia Prague n'est plus le club qu'il était ayant désormais une place dans le ventre mou ou même proche de la relégation. Pourtant, le club a été racheté par la société chinoise CEFC China Energy qui investit en Slovaquie et en République Tchèque depuis 2015.

Le niveau général est en progression avec plus de buts et une moyenne de spectateurs élevée comme à Viktoria Plzen avec une moyenne de plus de 10 000 spectateurs sur une saison. Cela semble faible pour les supporters français, mais c'est une bonne moyenne pour la République Tchèque. Le jeu pratiqué dans le championnat est de qualité.


Le football croate

Le constat est dur pour le MAXtv Prva HNL, la D1 croate : son niveau est faible. Il y a beaucoup de jeunes joueurs qui doivent encore progresser. Sur les trois dernières éditions de la Ligue des Champions, le seul représentant croate, le Dinamo Zagreb, s'est incliné lors des barrages puis lors du troisième tour de qualification et enfin lors des groupes avec cinq défaites en six matchs.

Le championnat croate a beaucoup souffert de scandales et de banqueroutes. Il y a eu des équipes qui déclarent forfaits sur certains matchs, des points de pénalités, des suspensions temporaires de clubs pour des transferts mal gérés et des impayés de salaires, des rétrogradations aux niveaux amateurs, des montées de deuxième division non validées et surtout des suspicions de matchs truqués, sans parler des risques avérés de hooliganisme.
Pour survivre, le championnat croate a été complètement réformé. De seize participants, le nombre a été réduit à douze puis à dix. Le calendrier est passé de trente à trente-trois puis à trente-six journées. Il s'agit désormais du même format que chez son voisin slovène. Avec moins de participants et plus de matchs, les clubs récupèrent une plus grosse part de droits TV.

Le club le plus titré est le Dinamo Zagreb qui domine le championnat croate sans partage depuis 2006, avec onze titres consécutifs. Le second club majeur est le Hajduk Split. La double confrontation en 1974 entre l'ASSE et Split fait partie de l'histoire de notre club avec une défaite 4-1 à l'aller et une mémorable victoire 5-1 à domicile après prolongations.


Les précédents République Tchèque - Croatie

République Tchèque - Croatie est une affiche très rare. Jusqu'à aujourd'hui il n'y a eu qu'une seule fois ce match, c'était en amical en 2011.


Match amical
Croatie4 - 2Rép. Tchèque


Le bilan est simple avec une victoire pour la Croatie. N'ayant pas l'habitude de se rencontrer, seules les vidéos permettront à l'un comme à l'autre d'étudier les points forts et les points faibles de l'adversaire.


La sélection tchèque

JVNDBPBCDiff
Les performances à l'Euro145892630278129+149
- Dont en éliminatoires11676211923891+147
- Dont en phases finales29135114038+2

La République Tchèque existe officiellement depuis 1994 et s'est toujours qualifiée pour l'Euro. En 1996, dès sa première compétition internationale, la sélection atteint la finale mais s'incline face à l'Allemagne au but en or. A l'Euro 2004, la République Tchèque va jusqu'en demi-finale et au dernier Euro, elle est allée jusqu'en quart de finale.
Du temps de la Tchécoslovaquie, la sélection a été sacrée championne d'Europe en 1976 aux tirs au but contre la RFA.

La République Tchèque est une des rares sélections à avoir terminée des éliminatoires avec que des victoires. C'était en 2000.
La célèbre « panenka » vient du tchèque Antonín Panenka. L'image de son tir au but en « feuille morte » avait fait le tour du monde et avait donné le titre européen à sa sélection au dépend de la RFA. C'est la seule séance de tirs au but perdue par la RFA ou l'Allemagne dans une finale.

La République Tchèque a une équipe qui vieillit avec des joueurs d'expériences comme les gunners Petr Cech (34 ans) et Tomas Rosicky (35 ans). Petr Cech, recordman de sélection, est le gardien emblématique de la République Tchèque. Il est considéré comme l'un des meilleurs portiers au monde avec Iker Casillas, Gianluigi Buffon... Petr Cech a une détermination et une volonté hors du commun comme le montre son retour au meilleur niveau après avoir subi une fracture du crâne.
Le second gardien de la République Tchèque est Tomas Vaclik, qui n'est autre que le portier de Bâle, adversaire de l'ASSE en Europa League dont le match retour donne toujours des regrets.

Borek Dockal, Daniel Kolar, Ladislav Krejci, Josef Sural. Ces noms ne vous dit très certainement rien. Ce sont des joueurs qui évoluent dans le championnat tchèque et qui manient parfaitement le ballon apportant le danger à tout moment.

En attaque, Borek Dockal joue sur le flanc droit et a été élu meilleur joueur du championnat tchèque. Il est le dépositaire du jeu de la sélection quand Tomas Rosicky n'est pas là. C'est un des joueurs à suivre sur cet Euro.
David Lafata, du haut de ses 34 ans, termine toujours comme le meilleur buteur du championnat. Tomas Necid est le buteur le plus complet dans la sélection. Enfin, Milan Skoda est passé de joueur médiocre à joueur étincelant depuis deux ans. Il impressionne, marquant but sur but même en sélection nationale.

Le joueur tchèque à suivre se situe au milieu de terrain. Il s'agit de Vladimir Darida. Il est le moteur et le poumon de la sélection, lui qui a fait une magnifique saison en Bundesliga avec le Hertha Berlin. Il a franchi un palier et a aujourd'hui une expérience importante.

En somme, la République Tchèque a bon nombre de joueurs offensifs talentueux au milieu de terrain et en attaque. C'est une sélection de qualité.
Mais la République Tchèque a aussi une faiblesse : son manque de banc. Offensivement, le sélectionneur n'a que l'embarra du choix mais défensivement, c'est pauvre.


La sélection croate

JVNDBPBCDiff
Les performances à l'Euro7646181213655+81
- Dont en éliminatoires624014811839+79
- Dont en phases finales146441816+2

La Croatie s'est imposée comme une valeur sûre du football international. Elle est porteuse de nombreux espoirs à chaque compétition internationale. La sélection a terminé troisième à la Coupe du Monde 1998 en France et a participé à cinq des six éditions de l'Euro depuis que le pays existe. Mais la Croatie n'a passé qu'une seule fois les groupes. Le seul rendez-vous européen manqué est en 2000.
A l'Euro 2008, la Croatie a manqué de pas grand-chose une demi-finale en perdant aux tirs au but contre la Turquie, précédé d'un but encaissé à la dernière minute. Au dernier Euro, la Croatie n'a pas passé un groupe très relevé avec l'Italie et l'Espagne, les deux futurs finalistes.

La sélection a bien une situation qu'elle ne redoute pas : la possession. Elle confisque le ballon à son adversaire avec un entrejeu impressionnant composé de Luka Modric, Mateo Kovacic, Marcelo Brozovic et Ivan Rakitic. Deux d'entre eux jouent au Real Madrid, un à l'Inter Milan et un à Barcelone. Luka Modric et Ivan Rakitic sont indiscutables dans la sélection et contribuent fortement aux bons résultats. Quand ils se sentent bien, la Croatie va bien et en profite.
Si un des quatre milieux de terrain est absents, le sélectionneur a encore plusieurs cartouches de rechanges avec Milan Badelj, Alen Halilovic jeune espoir de Barcelone ou Ante Coric une pépite pistée par Manchester City. En termes de qualités techniques, seule l'Espagne peut faire mieux. Cependant, Alen Halilovic n'a pas été sélectionné pour l'Euro malgré une excellente technique. Les raisons sont un jeu jugé trop personnel et son incapacité à jouer simple.

Le quatuor du milieu de terrain composé notamment de Luka Modric semble être parfait, mais non. La qualité technique est là, néanmoins il pêche sur l'aspect physique et la capacité à mettre en difficulté l'adversaire. Le profil de ces joueurs est similaire à jouer sur un faux-rythme, aimer avoir le ballon et être droitier.

La prochaine génération est prête à se lancer. Sime Vrsaljko pourra prendre la relève de Darijo Srna après l'Euro. Ante Coric est une pépite qui va bientôt éclater au grand jour. Il n'a peur de rien et utilise sa qualité de frappe pour apporter le danger.

Le joueur à suivre est Luka Modric. Pour autant, il n'a pas encore confirmé son statut de joueur exceptionnel avec la Croatie n'ayant pas encore réalisé son match référence malgré presque 90 sélections.

Le point faible de la Croatie est son sélectionneur Ante Cacic. Cela peut surprendre mais il n'a aucune expérience du haut niveau et doit sa place qu'à son entente avec Zdravko Mamic, considéré comme la personne la plus puissante du football croate. Son management est critiqué sur le plan humain et sportif.


L'effectif tchèque

N° - Prénom - NOMAgePosteClubSélections
01Petr
ČECH
34 ansGardienArsenal (ENG)122 sélections
16Tomáš
VACLÍK
27 ansGardienBasel (SUI)6 sélections
23Tomáš
KOUBEK
23 ansGardienLiberec (CZE)2 sélections
02Pavel
KADEŘÁBEK
24 ansDéfenseurHoffenheim (GER)19 sélections
03Michal
KADLEC
31 ansDéfenseurFenerbahçe (TUR)65 sélections
04Theodor
GEBRE SELASSIE
29 ansDéfenseurBremen (GER)37 sélections
05Roman
HUBNÍK
32 ansDéfenseurPlzeň (CZE)27 sélections
06Tomáš
SIVOK
32 ansDéfenseurBursaspor (TUR)56 sélections
08David
LIMBERSKÝ
32 ansDéfenseurPlzeň (CZE)39 sélections
17Marek
SUCHÝ
28 ansDéfenseurBasel (SUI)27 sélections
09Bořek
DOČKAL
27 ansMilieuSparta Praha (CZE)24 sélections
10Tomáš
ROSICKÝ
35 ansMilieuArsenal (ENG)104 sélections
11Daniel
PUDIL
30 ansMilieuSheff. Wednesday (ENG)32 sélections
13Jaroslav
PLAŠIL
34 ansMilieuBordeaux (FRA)101 sélections
14Daniel
KOLÁŘ
30 ansMilieuPlzeň (CZE)28 sélections
15David
PAVELKA
25 ansMilieuKasımpaşa (TUR)9 sélections
18Josef
ŠURAL
26 ansMilieuSparta Praha (CZE)12 sélections
19Ladislav
KREJČÍ
23 ansMilieuSparta Praha (CZE)24 sélections
20Jiří
SKALÁK
24 ansMilieuBrighton (ENG)10 sélections
22Vladimír
DARIDA
25 ansMilieuHertha (GER)37 sélections
07Tomáš
NECID
26 ansAttaquantBursaspor (TUR)40 sélections
12Milan
ŠKODA
30 ansAttaquantSlavia Praha (CZE)9 sélections
21David
LAFATA
34 ansAttaquantSparta Praha (CZE)40 sélections

L'effectif croate

N° - Prénom - NOMAgePosteClubSélections
01Ivan
VARGIĆ
29 ansGardienRijeka (CRO)2 sélections
12Lovre
KALINIĆ
26 ansGardienHajduk Split (CRO)4 sélections
23Danijel
SUBAŠIĆ
31 ansGardienMonaco (FRA)22 sélections
02Šime
VRSALJKO
24 ansDéfenseurSassuolo (ITA)19 sélections
03Ivan
STRINIĆ
28 ansDéfenseurNapoli (ITA)39 sélections
05Vedran
ĆORLUKA
30 ansDéfenseurLokomotiv Moskva (RUS)88 sélections
06Tin
JEDVAJ
20 ansDéfenseurLeverkusen (GER)3 sélections
11Darijo
SRNA
34 ansDéfenseurShakhtar Donetsk (UKR)130 sélections
13Gordon
SCHILDENFELD
31 ansDéfenseurDinamo Zagreb (CRO)28 sélections
21Domagoj
VIDA
27 ansDéfenseurDynamo Kyiv (UKR)39 sélections
04Ivan
PERIŠIĆ
27 ansMilieuInternazionale (ITA)48 sélections
07Ivan
RAKITIĆ
28 ansMilieuBarcelona (ESP)76 sélections
08Mateo
KOVAČIĆ
22 ansMilieuReal Madrid (ESP)27 sélections
10Luka
MODRIĆ
30 ansMilieuReal Madrid (ESP)90 sélections
14Marcelo
BROZOVIĆ
23 ansMilieuInternazionale (ITA)18 sélections
15Marko
ROG
20 ansMilieuDinamo Zagreb (CRO)3 sélections
18Ante
ĆORIĆ
19 ansMilieuDinamo Zagreb (CRO)2 sélections
19Milan
BADELJ
27 ansMilieuFiorentina (ITA)21 sélections
09Andrej
KRAMARIĆ
24 ansAttaquantHoffenheim (GER)12 sélections
16Nikola
KALINIĆ
28 ansAttaquantFiorentina (ITA)29 sélections
17Mario
MANDŽUKIČ
30 ansAttaquantJuventus (ITA)66 sélections
20Marko
PJACA
21 ansAttaquantDinamo Zagreb (CRO)9 sélections
22Duje
ČOP
26 ansAttaquantMálaga (ESP)4 sélections

Comment voir les sélections à Saint-Étienne ?

Les sélections vivent généralement en vase clos avec un timing minuté et des sorties très encadrées. Mais vous avez quand même la possibilité d'aller les apercevoir !

C'est dans leur hôtel que les joueurs passeront le plus clair de leur temps. Pour ce match à Geoffroy-Guichard, la République Tchèque s'installera à l'hôtel Mercure de Saint-Étienne pendant que la Croatie s'installera au Best Western d'Andrézieux-Bouthéon. Inutile donc de vous rendre aux traditionnels hôtels du Golf de Saint-Étienne et à La Charpinière de Saint-Galmier. La sécurité autour des hôtels sera renforcée donc il ne sera pas possible d'y entrer si vous n'êtes pas un client. Par contre, vous pouvez apercevoir les joueurs à la montée et à la descente du bus.
La veille du match, les équipes iront s'entrainer à Geoffroy-Guichard à huit-clos, l'occasion de croiser les bus des joueurs. Si une sélection le souhaite, l'Envol Stadium d'Andrézieux-Bouthéon est aussi mis à leur disposition.


A bientôt pour la suite du « Fil rouge : les matchs à Geoffroy-Guichard » avec le match Slovaquie - Angleterre.

Bon match et vive l'Euro 2016 à Saint-Étienne !
ChaudronAdministrateurDocumentationPrésentation[Suite]
Facebook
Partager ce message sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Partager ce message sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Partager ce message sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Mail
Partager ce message par mail
Partager
Partager ce message
Jeu 2 Juin 2016 - 17:03
Descendre sur ce message
avatar

Messages postés : 5385
Récompenses :
Administrateur
Coupe de la Ligue : à son 50ème message
Coupe de France : à son 300ème message
Championnat de Ligue 1 : à son 600ème message
Trophée des Champions : à son 1000ème message
Distinction spéciale : étoile ASSE
décernée par les administrateurs
Slovaquie - Angleterre

20 juin 2016 - Groupe B - Stade Geoffroy-Guichard
Slovaquie0 - 0Angleterre


L'Euro continue à Saint-Étienne ! Le 20 juin s'affrontent la Slovaquie, vingt-troisième au classement UEFA, et l'Angleterre, cinquième au classement UEFA, sur la pelouse de Geoffroy-Guichard. Les phases de groupes touchent à leur fin et ce match est décisif pour les deux sélections dans l'optique d'une qualification en huitième de finale.

La Slovaquie et l'Angleterre sont dans le groupe B avec la Russie et le Pays de Galles.


Présentation des pays


« Letný arcibiskupský palác » (Palais archiépiscopal d'été, le Palais Grassalkovich) abrite la résidence du président

« Buckingham Palace » (Palais de Buckingham) abrite la résidence des souverains britanniques

SlovaquieAngleterre
République parlementaire

49 035 km²
5 410 836 habitants
Euro (EUR)
Bratislava
« Vitajte »
« Dobry den »
« Áno »
« Nie »
« Ďakujem »
« Dovidenia »
« Ísť zelených »
« Repre » (abréviation de Národná
reprezentácia) ou « Naši »
(L'équipe nationale ou Les nôtre)
« Nad Tatrou sa blýska »
(Foudre sur les Tatras)
Forme de l'État

Superficie totale
Population
Monnaie
Capitale
Dire « bienvenue »
Dire « bonjour »
Dire « oui »
Dire « non »
Dire « merci »
Dire « au revoir »
Dire ou faire dire « allez les verts »
Surnom de la sélection


Hymne national
Monarchie constitutionnelle
à régime parlementaire
130 395 km²
55 012 456 habitants
Livre sterling (GBP)
Londres
« Welcome »
« Hello »
« Yes »
« No »
« Thank you »
« Goodbye »
« Let's go green »
« The three lions »
(Les trois lions)

« God Save the Queen »
(Que Dieu protège la reine)


La gastronomie slovaque

La cuisine slovaque est le fruit des traditions populaires. Ce sont des plats préparés depuis des centaines d'années dans les ménages slovaques.
Il n'est pas possible d'éviter le chou qui est présent dans beaucoup de plats, même dans les hot-dogs.
Après un bon repas, les slovaques aime boire du vin. Il est produit surtout dans les environs de Bratislava. Il s'agit de vins de table blancs et rouges. La Slovaquie de l'est produit du vin plus lourd, mais aussi le vin délicat de Tokaj.

Les slovaques ont des plats assez appétissants :
  • Bryndzové halušky : genre de gnocchi à base de pommes de terre, d'eau, de farine et de fromage de brebis, parfois agrémenté de petits lardons grillés. C'est la spécialité du pays ;
  • Strapačky : variante du Bryndzové halušky où le fromage est remplacé par du chou ;
  • Zemiaková placka : crêpe à la pomme de terre. C'est très répandue. Dans les restaurants, on la trouve fourrée à la viande et au paprika ;
  • Černohorský rezeň : escalope de porc enrobée de pâte à base de pommes de terre ;
  • Lokše : crêpe fine de pomme de terre ;
  • Rezancová : bouillon de poulet ;
  • Fazuľová : soupe de haricots ;
  • Kapustnica : soupe aux choux, au paprika et au saucisson fumé ;
  • Ovčí syr : fromage frais de brebis ;
  • Oštiepok : fromage fumé.

La gastronomie anglaise

Contrairement aux idées reçues, l'Angleterre est un pays où l'on mange vraiment très bien, à condition de savoir où l'on met les pieds et d'y mettre le prix. La cuisine anglaise a évolué. Des chefs comme Gordon Ramsay ou Jamie Oliver ont su médiatiser leur talent et beaucoup d'anglais sont devenus de véritables gourmets.
La cuisine anglaise est riche en épices (dû au passé colonial) et en légumes. Même les légumes « oubliés » font partie du quotidien des anglais.
Les britanniques mangent globalement plus tôt qu'en France et il est parfois difficile de se faire servir un dîner après vingt heures dans les petites villes. Le midi, ils font rarement un « vrai repas », se contentant souvent d'une soupe, d'un snack léger ou d'un sandwich.
Le fromage (généralement à pâte cuite) existe bel et bien, et les anglais sont fiers de leurs sept cents variétés de fromage.

Les anglais ont des plats assez appétissants :
  • Full English breakfast (petit déjeuner traditionnel) comprend diverses céréales, dont le porridge (bouillie d'avoine au lait). Viennent ensuite des œufs (fried, scrambled, poached, en omelette...), du bacon, des saucisses, des hash browns (galettes de pomme de terre), des baked beans (haricots à la sauce tomate) on toast, parfois des champignons frits, du poisson fumé (kipper ou haddock) ou encore du black pudding (boudin noir à l'orge ou à l'avoine). Enfin, pour terminer, des toasts beurrés (brown ou white) et accompagnés de marmelade d'orange. Et comme boisson, thé, café et jus de fruits. Un petit déjeuner des plus copieux. Cette tradition demeure vivace dans de nombreuses familles, essentiellement le week-end ;
  • Un repas traditionnel se compose généralement d'une viande préparée en cocotte, avec une prédilection pour les petits pois et le cabbage (chou) and potatoes arrosés avec la sauce de la viande. Le tout souvent agrémenté de sauces en bouteille aux goûts et noms étranges. Puis vient un délicieux dessert cuisiné : apple-pie and custard ou clotted cream, crumble, chocolate cake, carrot cake, cheese-cake, trifle, glaces... ;
  • Pies : tourtes salées, à la viande ou aux légumes ;
  • Cornish pasty : un très nourrissant chausson à la viande ;
  • Jacket potatoes : grosses pommes de terre garnies au choix ;
  • Ploughman's lunch : plusieurs fromages, parfois du jambon, servis avec du pain, des oignons, du chutney et de la salade ;
  • Shepherd's pie : sorte de hachis Parmentier ;
  • Carvery lunch (également nommé sunday roast ou roast dinner) : tranches de roast beef accompagnées de roast potatoes, de légumes généralement très peu cuits et parfois de Yorkshire pudding, le tout baignant dans un océan de sauce gravy. C'est un plat du dimanche ;
  • Trifle : dessert à base de crème pâtissière, fruits, génoise et crème fouettée ;
  • Dorset Blue Vinney : fromage bleu.

Le football slovaque

La Fortuna Liga, la D1 slovaque, a un niveau assez moyen correspondant à la Ligue 2. Certaines années, les meilleures équipes ont le niveau de la Ligue 1. Le Slovan Bratislava est le club majeur du championnat avec huit titres, mais les deux dernières années sont dominées par Trenčín qui a remporté les deux premiers titres de son histoire. Le véritable problème en Slovaquie vient du manque de régularité des grandes équipes tandis que Košice, Spartak Trnava et Senica ne confirment pas leurs bonnes saisons.

Les clubs slovaques connus en Europe sont le Slovan Bratislava et Zilina. Le Spartak Trnava reste inconnu. C'est le club le plus populaire du pays avec le Slovan Bratislava, son rival de toujours, où les supporters sont considérés comme les meilleurs de Slovaquie. Les deux clubs alimentent le plus gros derby du pays. Le Spartak Trnava a connu son heure de gloire à la fin des années 1960 jusqu'au début des années 1970, à une époque où le football tchécoslovaque pouvait concurrencer les grandes équipes européennes. Aujourd'hui, le club se contente des places d'honneur derrière le Slovan Bratislava.
Trenčin était un club moyen jusqu'à ce qu'il se fasse racheter en 2008 par l'ancien joueur de l'Ajax Amsterdam et international hollandais, Tchen La Ling. Le club est aujourd'hui le mieux géré du pays.

Depuis que la Slovaquie est indépendante, la ferveur baisse d'année en année et les stades se vident au profit du hockey sur glace, à cause des débordements des ultras.
Les infrastructures d'entraînements et les stades sont en retard par rapport à son voisin tchèque. Un seul stade est aux normes UEFA. Pour y remédier, la fédération a lancé un projet de construction/rénovation de la quasi-totalité des stades de première division.
Il y a très peu d'argent qui circule dans le championnat puisque la majorité des clubs privilégient la formation dont les nouvelles générations semblent très prometteuses. Néanmoins, des clubs comme Košice ou Trenčín disposent des meilleures cellules de recrutement du pays et dénichent régulièrement de très bons joueurs dans les divisions inférieurs des pays étrangers. Par exemple, Nemanja Matić a été recruté par Košice en troisième division serbe et évolue aujourd'hui à Chelsea en tant que titulaire indiscutable.
Ce départ vers un grand club européen est à souligner puisque les slovaques demandent des sommes beaucoup trop élevés pour vendre leurs bons joueurs. Seuls les clubs russes mettent l'argent nécessaire aux transferts mais pas les clubs européens. Ainsi, la Slovaquie sert de tremplin pour accéder à la Synot Liga en République Tchèque ou la Russian Premier League en Russie. Très peu de joueurs partent vers les grands championnats européens.

En somme, la dissolution de la Tchécoslovaquie s'avère être préjudiciable au football slovaque plus faible que chez son voisin tchèque.


Le football anglais

La Barclays Premier League s'appelle désormais la Premier League, qui n'est autre que son nom précédent. Ce championnat est l'un des plus prestigieux au monde et réputé très exigeants physiquement pour les joueurs, en raison de l'engagement et d'un calendrier dense. Il est également le plus populaire en termes de téléspectateurs, estimés à 160,8 millions de téléspectateurs en audience cumulée, soit une moyenne d'environ un million de téléspectateurs par match. Cela en fait les droits TV les plus lucratifs des championnats européens avec un milliard de livres par saison.
Après répartition des revenus aux clubs, le constat est frappant. Les montants sont plus importants en Premier League qu'en Ligue des Champions et le dernier au classement gagne plus que le PSG. La Ligue 1 a encore une grande marge de popularité à conquérir.

Depuis la création de la Premier League en 1888, vingt-quatre clubs ont remporté le championnat. En première place, c'est Manchester United avec vingt titres, suivi de Liverpool avec dix-huit titres et Arsenal avec treize titres. Leicester a énormément fait parler de lui lors de la dernière saison en remportant le premier titre de son histoire.
Après l'exploit de la victoire de la Grèce à l'Euro 2004, Leicester recrée la sensation. Le titre est un bon pied de nez à l'habituel Big Four puisque Leicester a seulement le seizième budget de Premier League. La Grèce a fait un exploit sur six matchs alors que Leicester l'a fait sur trente-huit journées en tenant tête à certaines des meilleures équipes européennes. Montpellier aussi avait fait la sensation en étant champion de France en 2012 devant le PSG tout juste racheté par le Qatar. Mais la concurrence était bien moins relevée.
Ce qui rend encore plus spectaculaire le titre de Leicester est que le club n'est pas un pensionnaire régulier de Premier League. C'était seulement sa troisième saison depuis 2002 au plus haut niveau. A cette époque, le club croulait sous les dettes après avoir construit un nouveau stade, passant proche de la disparition. Leicester était encore en deuxième division il y a deux ans et même en troisième division il y a sept ans.
L'Angleterre n'avait plus connu un nouveau champion depuis trente-huit ans, depuis 1978.

La Premier League n'est plus le championnat dominateur du milieu des années 2000. Elle est en lente régression pour plusieurs raisons : Manchester United chute au classement, les carences en formation, peu de confiance accordée aux jeunes joueurs et de mauvais choix de recrutements ou de projet sportif. Le jeu anglais est assez stéréotypé avec une préparation écourtée, une défense basse proche de la surface, un impact physique au milieu de terrain, une intensité dans les duels et une projection rapide vers l'avant. Les anglais peinent en Ligue des Champions à l'inverse des espagnols et du Bayern Munich. Les clubs anglais doivent se réinventer pour revenir sur le devant de la scène européenne et définir un nouveau style de jeu assimilé à partir des catégories de jeunes jusqu'à l'équipe première.
Manchester United est le symbole de la régression de la Premier League. En Ligue des Champions, le club a évité de peu le naufrage contre Olympiakos en perdant 2-0 avant d'inverser la situation au match retour avec une victoire 3-0. A l'aller, Olympiakos a été bien meilleurs techniquement que Manchester United. Certains joueurs n'ont tout simplement pas le niveau. José Mourinho a un club à reconstruire. Mais Manchester United n'est pas le seul. Tottenham a dû s'arracher pour éliminer le Dnipropetrovsk en Europa League alors que le club ukrainien n'a plus grand-chose à voir avec la grande équipe des années 1980. En Ligue des Champions, Arsenal a perdu contre Olympiakos, eux aussi, toujours Manchester United qui perd contre Wolfsbourg et le PSV Eindhoven, et Chelsea bousculé par Galatasaray.
Roy Keane, ancien joueur de Manchester United et actuel adjoint du sélectionneur irlandais, va jusqu'à dire que la Premier League n'est rien d'autre que la meilleure marque du monde.


Les précédents Slovaquie - Angleterre

Slovaquie - Angleterre est une affiche rare. Jusqu'à aujourd'hui il n'y a eu que deux fois ce match, jamais en amical, jamais en Coupe du Monde, uniquement dans le cadre de l'Euro.


Éliminatoires Euro 2004
Slovaquie1 - 2Angleterre


Éliminatoires Euro 2004
Angleterre2 - 1Slovaquie


Le bilan est de deux victoires pour l'Angleterre sur le même score de 2-1, avec quatre buts marqués et deux buts encaissés.


La sélection slovaque

JVNDBPBCDiff
Les performances à l'Euro124622636213135+78
- Dont en éliminatoires116592334201125+76
- Dont en phases finales83321210+2

La Slovaquie était une partie intégrante de la Tchécoslovaquie. La sélection a été vainqueur de l'Euro 1976 contre la RFA dont huit des onze titulaires venaient de Slovaquie. La sélection slovaque a connu son heure de gloire à la Coupe du Monde 2010 avec une première place aux éliminatoires et une élimination de l'Italie en phase finale. Mais en Coupe d'Europe, la Slovaquie ne s'était jamais qualifiée depuis son indépendance.

La Slovaquie a toujours répondu présent lors des matchs importants. Si la sélection en est là aujourd'hui, c'est essentiellement grâce à son sélectionneur Jan Kozák. C'est un entraîneur de légende qui illustre à lui seul toute la réussite actuelle de la sélection. Mal en point à son arrivée, il a construit un groupe solide reposant sur une mentalité à toute épreuve incarnée par son capitaine Martin Škrtel.

Martin Škrtel est un roc et forme avec Ján Ďurica une charnière centrale rugueuse et solide. Elle n'est pas la plus rapide mais elle tient plus que la route. La sélection repose sur un bloc bas, ce qui convient très bien aux deux joueurs. Les latéraux ne sont pas en reste avec Peter Pekarík sur le côté droit et le polyvalent Tomáš Hubočan sur le côté gauche. La défense est expérimentée, complémentaire, se connait parfaitement et joue dans les grands championnats. Il y a aussi Norbert Gyömbér, joueur polyvalent pouvant jouer à droite, à gauche, dans l'axe central de la défense ou milieu défensif. Dušan Švento peut évoluer sur tout le côté gauche, offrant une multitude de possibilités à son sélectionneur, plus défensif ou plus offensif en fonction de l'adversaire et de la physionomie des matchs.

Le milieu défensif, Viktor Pečovský, est le joueur de l'ombre de la sélection. Il fait toute sa carrière en Slovaquie en étant depuis plusieurs années le meilleur à son poste du championnat. C'est un travailleur qui cherche à ratisser tous les ballons passant dans sa zone. Associé à Juraj Kucka, le secteur défensif de la Slovaquie est une valeur sûre de la sélection.

Basée sur une défense solide et compacte, la Slovaquie joue en contre-attaque. Elle en a même fait l'une de ses armes offensives. Marek Hamšík est l'élément clé de la sélection, le dépositaire du jeu. Les performances de la Slovaquie reposent essentiellement sur lui. Quand il est en forme, la sélection l'est aussi. Son rôle est de distribuer les ballons vers ses coéquipiers offensifs, même s'il peut aussi jouer au poste d'attaquant. La Slovaquie s'appuie également sur des ailiers comme Vladimír Weiss ou Miroslav Stoch et le performant Róbert Mak.

Le joueur à suivre est Martin Škrtel. Il a une carte à jouer pour finaliser son futur transfert estival. En difficulté à Liverpool, il reste un joueur important de la Slovaquie et les bons résultats reposeront sur une défense solide dont il doit être le patron.

Malgré cet effectif de qualité, la sélection a des points faibles. Ján Kozák a toujours fait l'unanimité en tant que sélectionneur mais il a été beaucoup critiqué pour son choix de titulariser Adam Nemec au poste d'attaquant. Il n'est pas un grand buteur et ne s'est jamais vraiment imposé en attaque malgré son physique imposant utile pour peser sur certaines défenses. Il est trop faible pour le niveau international. Plusieurs joueurs se sont succédés à ce poste comme Martin Jakubko, Michal Ďuriš et Róbert Vittek. Le choix numéro un devrait être Michal Ďuriš, récent champion de République Tchèque avec le Viktoria Plzeň. Il sort d'une belle saison et a eu l'occasion de marquer ses deux premiers buts avec la Slovaquie après vingt sélections. Sinon, il y a l'éternel Róbert Vittek, meilleur buteur de l'histoire de la Slovaquie, qui a fait son retour il y a quelques mois pour pallier les carences à ce poste. Pourtant il s'est fait siffler. Il ne figure pas à l'Euro puisqu'il s'est blessé quelques jours avant de connaître la liste slovaque. Pour le remplacer, le sélectionneur a choisi Stanislav Šesták, capable d'évoluer sur un côté et devant.
L'autre point faible est l'inexpérience des joueurs sur le banc. Ondrej Duda, Patrik Hrošovský, Ján Greguš sont de jeunes joueurs et n'ont pas vraiment goûté au très haut niveau.


La sélection anglaise

JVNDBPBCDiff
Les performances à l'Euro12775331925789+168
- Dont en éliminatoires10066241022158+163
- Dont en phases finales279993631+5

L'Angleterre est la seule sélection à avoir remporté la Coupe du Monde sans soulever la Coupe d'Europe. La raison est les séances de tirs au but perdues à six reprises : 1990, 1996, 1998, 2004, 2006 et 2012. De ce fait, le palmarès est pauvre. Les anglais attendent un trophée depuis 1966, soit cinquante ans. Pourquoi pas cette année ? L'Angleterre est en jambe puisqu'elle est l'une des rares sélections à avoir terminée les éliminatoires avec uniquement des victoires.

Lorsque l'Euro était avec huit participants, l'Angleterre n'a jamais atteint la phase finale qui était directement la finale. En 1984, la sélection ne s'était pas qualifiée comme en 2008.

Le sélectionneur Roy Hodgson est expérimenté. Ancien entraîneur de Liverpool, de l'Inter Milan et de la sélection suisse, il a pris les commandes de l'Angleterre en mai 2012. Son bilan est un quart de finale à l'Euro 2012 et une élimination dès le premier tour à la Coupe du Monde 2014. Malgré cette énorme contre-performance, Roy Hodgson a été maintenu dans ses fonctions.
La liste qu'il a composée pour l'Euro est exclusivement de Premier League devant faire avec les forfaits de Luke Shaw, Jack Butland, Alex Oxlade-Chamberlain et Danny Welbeck. Après Frank Lampard et Steven Gerrard, place à la jeunesse avec John Stones en défense, Éric Dyer et Dele Alli au milieu, Harry Kane et Raheem Sterling en attaque... L'Angleterre mise sur le talent plus que sur l'expérience et ça lui réussit. Il y a deux surprises comme la présence de Marcus Rashford (dix-huit ans) et de Jack Wilshere qui n'a débuté qu'un seul match cette saison avec Arsenal à la dernière journée. Jamie Vardy, récent champion d'Angleterre avec Leicester, est de la partie au détriment de Theo Wallcott, décevant avec Arsenal. Le meilleur buteur de l'histoire de l'Angleterre, Wayne Rooney, est évidemment du voyage.

L'Angleterre a du talent offensif à revendre et encaisse peu de but. Joe Hart est en état de grâce, épaulé par une défense impériale. Chris Smalling et John Stones se montrent très rassurants depuis la dernière Coupe du Monde. Une solide défense donc, et une attaque de rêve sur le papier avec Harry Kane, Jamie Vardy, Raheem Sterling, Daniel Sturridge et Wayne Rooney. Roy Hodgson a des choix difficiles à faire avec cinq joueurs pour deux postes.

La seule interrogation est le milieu de terrain. Il est peut-être moins fin techniquement que Frank Lampard, Steven Gerrard et David Beckham. Les joueurs sélectionnés ne sont pas moins efficaces à la récupération avec Éric Dyer et Jordan Henderson.


L'effectif slovaque

N° - Prénom - NOMAgePosteClubSélections
01Ján
MUCHA
33 ansGardienSlovan Bratislava (SVK)46 sélections
12Ján
NOVOTA
32 ansGardienRapid Wien (AUT)3 sélections
23Matúš
KOZÁČIK
32 ansGardienPlzeň (CZE)19 sélections
02Peter
PEKARÍK
29 ansDéfenseurHertha (GER)69 sélections
03Martin
ŠKRTEL
31 ansDéfenseurLiverpool (ENG)83 sélections
04Ján
ĎURICA
34 ansDéfenseurLokomotiv Moskva (RUS)82 sélections
05Norbert
GYÖMBER
23 ansDéfenseurRoma (ITA)13 sélections
14Milan
ŠKRINIAR
21 ansDéfenseurSampdoria (ITA)2 sélections
15Tomáš
HUBOČAN
30 ansDéfenseurDinamo Moskva (RUS)45 sélections
16Kornel
SALÁTA
31 ansDéfenseurSlovan Bratislava (SVK)37 sélections
18Dušan
ŠVENTO
30 ansDéfenseurKöln (GER)41 sélections
06Ján
GREGUŠ
25 ansMilieuJablonec (CZE)7 sélections
07Vladimír
WEISS
26 ansMilieuAl-Gharafa (QAT)54 sélections
08Ondrej
DUDA
21 ansMilieuLegia (POL)13 sélections
10Miroslav
STOCH
26 ansMilieuBursaspor (TUR)55 sélections
13Patrik
HROŠOVSKÝ
24 ansMilieuPlzeň (CZE)13 sélections
17Marek
HAMŠÍK
28 ansMilieuNapoli (ITA)89 sélections
19Juraj
KUCKA
29 ansMilieuMilan (ITA)49 sélections
20Róbert
MAK
25 ansMilieuPAOK (GRE)29 sélections
22Viktor
PEČOVSKÝ
33 ansMilieuŽilina (SVK)33 sélections
09Stanislav
ŠESTÁK
33 ansAttaquantFerencváros (HUN)65 sélections
11Adam
NEMEC
30 ansAttaquantWillem II (NED)24 sélections
21Michal
ĎURIŠ
28 ansAttaquantPlzeň (CZE)28 sélections

L'effectif anglais

N° - Prénom - NOMAgePosteClubSélections
01Joe
HART
29 ansGardienMan. City (ENG)60 sélections
13Fraser
FORSTER
28 ansGardienSouthampton (ENG)6 sélections
23Tom
HEATON
30 ansGardienBurnley (ENG)1 sélection
02Kyle
WALKER
26 ansDéfenseurTottenham (ENG)17 sélections
03Danny
ROSE
25 ansDéfenseurTottenham (ENG)5 sélections
05Gary
CAHILL
30 ansDéfenseurChelsea (ENG)44 sélections
06Chris
SMALLING
26 ansDéfenseurMan. United (ENG)26 sélections
12Nathaniel
CLYNE
25 ansDéfenseurLiverpool (ENG)12 sélections
16John
STONES
22 ansDéfenseurEverton (ENG)10 sélections
21Ryan
BERTRAND
26 ansDéfenseurSouthampton (ENG)8 sélections
04James
MILNER
30 ansMilieuLiverpool (ENG)61 sélections
07Raheem
STERLING
21 ansMilieuMan. City (ENG)24 sélections
08Adam
LALLANA
28 ansMilieuLiverpool (ENG)24 sélections
14Jordan
HENDERSON
25 ansMilieuLiverpool (ENG)26 sélections
17Eric
DIER
22 ansMilieuTottenham (ENG)8 sélections
18Jack
WILSHERE
24 ansMilieuArsenal (ENG)32 sélections
19Ross
BARKLEY
22 ansMilieuEverton (ENG)22 sélections
20Dele
ALLI
20 ansMilieuTottenham (ENG)9 sélections
09Harry
KANE
22 ansAttaquantTottenham (ENG)13 sélections
10Wayne
ROONEY
30 ansAttaquantMan. United (ENG)112 sélections
11Jamie
VARDY
29 ansAttaquantLeicester (ENG)8 sélections
15Daniel
STURRIDGE
26 ansAttaquantLiverpool (ENG)18 sélections
22Marcus
RASHFORD
18 ansAttaquantMan. United (ENG)1 sélection

Comment voir les sélections à Saint-Étienne ?

Les sélections vivent généralement en vase clos avec un timing minuté et des sorties très encadrées. Mais vous avez quand même la possibilité d'aller les apercevoir !

C'est dans leur hôtel que les joueurs passeront le plus clair de leur temps. Pour ce match à Geoffroy-Guichard, la Slovaquie s'installera à l'hôtel Mercure de Saint-Étienne pendant que l'Angleterre s'installera au Best Western d'Andrézieux-Bouthéon. Inutile donc de vous rendre aux traditionnels hôtels du Golf de Saint-Étienne et à La Charpinière de Saint-Galmier. La sécurité autour des hôtels sera renforcée donc il ne sera pas possible d'y entrer si vous n'êtes pas un client. Par contre, vous pouvez apercevoir les joueurs à la montée et à la descente du bus.
La veille du match, les équipes iront s'entrainer à Geoffroy-Guichard à huit-clos, l'occasion de croiser les bus des joueurs. Si une sélection le souhaite, l'Envol Stadium d'Andrézieux-Bouthéon est aussi mis à leur disposition.


A bientôt pour la fin du « Fil rouge : les matchs à Geoffroy-Guichard » avec le huitième de finale.

Bon match et vive l'Euro 2016 à Saint-Étienne !
ChaudronAdministrateurDocumentationPrésentation[Suite]
Facebook
Partager ce message sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Partager ce message sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Partager ce message sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Mail
Partager ce message par mail
Partager
Partager ce message
Jeu 2 Juin 2016 - 17:04
Descendre sur ce message
avatar

Messages postés : 5385
Récompenses :
Administrateur
Coupe de la Ligue : à son 50ème message
Coupe de France : à son 300ème message
Championnat de Ligue 1 : à son 600ème message
Trophée des Champions : à son 1000ème message
Distinction spéciale : étoile ASSE
décernée par les administrateurs
Suisse - Pologne

25 juin 2016 - Huitième de finale (n°1) - Stade Geoffroy-Guichard
Suisse1 - 1
(4-5 TAB)
Pologne


L'Euro se termine à Saint-Étienne avec un huitième de finale ! Le 25 juin s'affrontent la Suisse, huitième au classement UEFA et deuxième du groupe A, et la Pologne, dix-neuvième au classement UEFA et deuxième du groupe C, sur la pelouse de Geoffroy-Guichard. Pour la première fois de leur histoire, la Suisse passe la phase de groupes. Quant à la Pologne, le premier objectif de remporter un match dans un Euro est réussi. Maintenant, la Pologne veut confirmer son renouveau et aller le plus loin possible.


Présentation des pays


Carte de la Suisse
Pas tout le monde le sait, mais la Suisse a trois langues officielles :
  • Le français, qui est parlé en Suisse romande (      sur la carte) ;
  • Le suisse-allemand (dérivé de l'allemand), qui est parlé en Suisse alémanique (      sur la carte) ;
  • L'italien, qui est parlé en Suisse italienne (      sur la carte). Le sud-est du pays parle suisse-allemand et italien (      sur la carte).
La langue principale est le suisse-allemand (64% du pays).
A savoir que tous les Suisses ne parlent pas ces trois langues.


Présentation des pays :

« Bundeshaus » (Palais fédéral) abrite le gouvernement et le parlement
« Pałac Koniecpolskich » (Palais Koniecpolski, le palais présidentiel) abrite la résidence du président

SuissePologne
État fédéral avec régime parlementaire
41 285 km²
8 306 185 habitants
Franc suisse (CHF)
Berne
« Willkommen »
« Grüetzi » ou « grüessich »
« Ja »
« Nai »
« Tanke »
« Adie »
« Gehen sie die grünen »
« La Nati» (abréviation de
Nationalmannschaft)
(L'équipe nationale)
« Cantique suisse »

Forme de l'État
Superficie totale
Population
Monnaie
Capitale
Dire « bienvenue »
Dire « bonjour »
Dire « oui »
Dire « non »
Dire « merci »
Dire « au revoir »
Dire ou faire dire « allez les verts »
Surnom de la sélection


Hymne national

République parlementaire
312 679 km²
38 005 614 habitants
Zloty (PLN)
Varsovie
« Powitanie »
« Dzień dobry »
« Tak »
« Nie »
« Dziękuję »
« Do widzenia »
« Dzieje zielony »
« Biało-czerwoni » ou « Białe Orły »
(Les blancs et rouges ou
Les aigles blancs)
« Mazurek Dąbrowskiego »
(La mazurka de Dombrowski)


La gastronomie suisse

On mange très bien en Suisse. Il est vrai qu'on mange mieux en Suisse romande et au Tessin qu'en Suisse alémanique. Parce que la cuisine romande est inspirée par la cuisine française, la cuisine tessinoise par la cuisine italienne et la cuisine alémanique est d'origine germanique.

Les suisses ont des plats qui donnent l'eau à la bouche :
  • Fondue : fromage fondu servi dans un caquelon et qu'on déguste en l'enrobant autour d'un morceau de pain piqué au bout d'une fourchette. On la sert souvent « moitié-moitié » (50% de gruyère bien fait et 50% de vacherin fribourgeois). Mais parfois aussi « pur vacherin », presque tiède et avec des morceaux de pommes de terre. Ce plat est une véritable institution nationale ;
  • Raclette : demi-meule de fromage traditionnellement fondue devant un feu de bois (ou devant un gril spécial), raclée avec un grand couteau plat et que l'on sert avec de petites pommes de terre (sans charcuterie) ;
  • Croûte au fromage : morceau de pain rassis garni d'une sérieuse couche de fromage, avec incorporation de lait, de beurre, de farine et d'un peu de vin blanc, le tout fondu au four ;
  • Röstis : galette de pommes de terre râpées, dorées dans une poêle ;
  • Emincé à la zurichoise : émincé de veau et de rognon dans une sauce à la crème avec du vin blanc et des champignons. Ce plat a de nombreuses variantes ;
  • Papet vaudois : mélange de poireaux et de pommes de terre servi avec une saucisse aux choux ;
  • Bölletünne : tarte à l'oignon avec des lardons, de la crème acidulée, des œufs et du cumin ;
  • Viande des Grisons ou du Valois : viande de bœuf maigre salée, épicée et séchée ;
  • Potée valaisanne : potée de lard salé et fumé avec des raves, du chou, des poireaux et des pommes de terre ;
  • Pain de poires : croustade farcie avec une pâte de poires cuites dans du vin rouge, des figues, des pruneaux secs, des dattes et un mélange d'amandes, de noix et de noisettes.

La gastronomie polonaise

Le petit déjeuner est copieux et solide (œufs, saucisses, jambon et fromages) car les polonais doivent tenir avec cela une grande partie de la journée. En effet, ils travaillent d'un trait, de sept ou huit heures jusqu'à quinze ou seize heures. Ils prennent un second petit déjeuner au travail, vers onze heures.
Le repas principal a lieu après le travail, vers seize heures, avec une soupe, un plat principal et un dessert. Le dîner est habituellement moins copieux, avec souvent des sandwichs ou un petit plat réchauffé.

La viande la plus couramment consommée est le porc, suivi par le bœuf et le veau. Elle est toujours bien cuite, jamais saignante, très souvent accompagnée de délicieuses sauces bien épaisses à base de farine et de crème fraîche.
La pomme de terre reste le légume vedette incontestable. Elle accompagne presque tous les plats, le plus souvent cuite à l'eau ou sous la forme de frites. Les autres légumes consommés régulièrement sont la betterave, les cornichons et la salade verte. Le chou, traditionnel dans la cuisine polonaise, n'est pas toujours blanchi.

Les polonais ont des plats assez appétissants :
  • Barszcz : soupe aux betteraves cuites avec un bouillon, servie en général avec un pasztecik, pâté de viande entouré de pâte feuilletée ;
  • Grochówka : soupe aux pois, bien épaisse, avec des lardons et des morceaux de viande épicée. Ce plat réchauffe bien en hiver ;
  • Flaki : soupe aux tripes, très bourrative. Et même si les tripes vous portent au cœur, elles sont quand même très bonnes ;
  • Śledź : hareng mariné, servi au choix dans de l'huile, avec de la crème fraîche, des oignons ou des tomates. C'est fort et épicé ;
  • Tatar : steak tartare, servi avec des cornichons salés, un œuf et un oignon tout finement haché ;
  • Kotlet schabowy : côte de porc panée. C'est le plat de viande le plus populaire en Pologne ;
  • Zraz zawijany : viande de bœuf battue et roulée avec de la poitrine fumée et des cornichons salés à l'intérieur. Souvent servi avec du kasza gryczana (sarrasin) ;
  • Golonko : jambonneau mariné aux aromates ou à la bière, puis mijoté ou cuit au bouillon ;
  • Bigos : c'est la choucroute polonaise. Chou, viande, assortiment de charcuterie, champignons, tomates et pruneaux secs ;
  • Kaczka z jabłkami : canard farci de pommes, souvent servi avec des pyzys, petits pains cuits à la vapeur. On trempe les morceaux de pyzy dans le jus de canard.

Le football suisse

Il y a quelques années, le niveau de la Super League, la D1 suisse, était bien en dessous de la Ligue 1. Mais le niveau évolue chaque année et la Suisse rattrape son retard. Maintenant, les équipes sont solides, les matchs sont physiques et il y a une volonté de jouer au ballon. Les entraînements en Suisse sont très semblables aux allemands avec beaucoup de jeu, de courses et de travail musculaire. C'est différent de la France où l'on travaille plus sur la tactique.

La Super League obtient des points UEFA grâce à un club : le FC Bâle. Le club est capable d'excellent parcours en Europe. Mais ces résultats font figure d'exception. Les autres clubs suisses sont inexistants sur la scène européenne, essentiellement dû à la faiblesse des moyens financiers. Le FC Bâle a un budget de 45 millions d'euros, soit l'équivalent de Rennes en Ligue 1. Les Young Boys Berne disposent de 40 millions d'euros. Le plus petit budget est de 5 millions d'euros pour le FC Thoune, ce qui correspond à un petit club de Ligue 2. Quand les droits TV s'élèvent à presque 470 millions d'euros en Ligue 1, c'est nettement moins importants en Suisse avec seulement 23 millions d'euros. Cela représente 5% des revenus des clubs suisses contre 60% des revenus en Ligue 1.

La Super League a mis en place des conditions favorables permettant aux formations de se développer. En effet, le championnat n'a que dix participants où seul le dernier est relégué en deuxième division. Ce système donne lieu à une redistribution plus généreuse des revenus générés par le championnat et d'avoir une stabilité, permettant aux clubs d'initier des stratégies sur le long terme. Pour optimiser leur développement, de nombreux clubs suisses concentrent leurs investissements sur la formation. C'était il y a une quinzaine d'années. Aujourd'hui, le résultat est là : la Suisse est le cinquième pays avec le plus grand nombre d'expatriés dans les cinq grands championnats européens, soit quarante joueurs suisses. En Super League, les joueurs formés au club représentent environ 30% des effectifs contre 21% en moyenne en Europe. C'est un championnat formateur qui permet aux clubs de générer des revenus supplémentaires. Des joueurs comme Xherdan Shaqiri, Gökhan Inler ou Haris Seferovic ont quitté leur club formateur à savoir le FC Bâle, FC Zurich et Grasshopper Zurich contre une indemnité de plusieurs millions d'euros.

Dans les stades, les ambiances sont bonnes. A Saint-Gall, cela se rapproche du RC Lens et à Lucerne, en Suisse alémanique, l'ambiance est comparable aux stades allemands avec un bon public. Les supporters ont peu d'animosité envers leurs adversaires. Les suisses justifient leur réputation d'être calmes et sérieux. Il n'y a pas vraiment de grosse rivalité entre les clubs. L'affluence moyenne se situe aux alentours de 11 000 spectateurs et à Bâle à plus de 27 000 spectateurs avec 24 000 abonnés.


Le football polonais

Le niveau de la Ekstraklasa, la D1 polonaise, est assez faible mais plus fort que les ligues baltes ou de Hongrie en termes de salaires et de budgets. Le niveau s'améliore lentement concernant le jeu ou la manière de promouvoir le championnat. Widzew Łódź est le dernier participant polonais à avoir été en Ligue des Champions. C'était il y a vingt ans, en 1996.
Les causes sont la corruption à la fin des années 1990, la mauvaise gestion des clubs avec trop de dépenses et pas de plans sur le long terme, et un manque d'investissement dans le football. La corruption n'existe plus en Ekstraklasa mais persiste dans les niveaux inférieurs où, à l'approche de la fin de saison, des clubs se mettent à gagner ou perdre comme par enchantement.

Les clubs les plus titrés sont Górnik Zabrze et Ruch Chorzów avec quatorze titres chacun. Leurs derniers titres étaient il y a presque trente ans : 1988 pour Górnik Zabrze et 1989 pour Ruch Chorzów. Depuis, deux autres clubs se distinguent : Wisła Cracovie et Legia Varsovie avec respectivement treize et onze titres.
Un club qui atteint dix titres de champion de Pologne reçoit une étoile. Quatre clubs ont cette distinction : Ruch Chorzów avec un dixième titre en 1968, Górnik Zabrze en 1972, Wisła Cracovie en 2005 et dernièrement Legia Varsovie en 2014.

Les joueurs polonais ne valent pas bien chers lors des transferts. Le transfert le plus important est celui d'Adrian Mierzejewski pour 5,3 millions d'euros. C'était en 2011. Robert Lewandowski n'arrive qu'en deuxième place avec un montant de 4,5 millions d'euros provenant du Borussia Dortmund.

Les supporters polonais sont bruyants et créatifs. Cependant, ils boycottent des matchs quand les choses ne tournent pas en leur faveur ou qu'il y a de très petits problèmes. Les incidents liés au hooliganisme ont nettement diminué ces dernières années. Les nouveaux stades permettent à la police et à la sécurité de mieux contrôler la situation. Mais il y a encore des incidents. En 2014, le match Legia Varsovie - Jagiellonia Białystok avait été interrompu après que les supporters du Legia aient cassé une barrière pour aller dans la tribune adverse. Il y a aussi beaucoup de bagarres organisées en dehors des matchs. Certaines personnes se rendent même en forêt pour se battre.

L'organisation de l'Euro 2012, avec l'Ukraine, a été bénéfique pour la Pologne. Trois stades ont été construits : à Varsovie (56 000 places), à Wrocław (41 000 places) et à Gdańsk (39 000 places). Le stade de Poznań avait été rénové.


Les précédents Suisse - Pologne

Suisse - Pologne est une affiche rare. Jusqu'à aujourd'hui il n'y a eu que quatre fois ce match dont deux en match amical et deux lors des éliminatoires de l'Euro 1980.


Éliminatoires Euro 1980
Pologne2 - 0Suisse


Éliminatoires Euro 1980
Suisse0 - 2Pologne


Match amical
Suisse0 - 4Pologne


Match amical
Pologne2 - 2Suisse


Le bilan est de trois victoires pour la Pologne et un match nul, avec dix buts marqués et deux buts encaissés.


La sélection suisse

La sélection suisse n'a plus grand chose à voir avec celle de la Coupe du Monde 2014 où l'équipe de France avait remporté le match sur le score de 5-2. Le sélectionneur a été remplacé par Vladimir Petkovic qui prône un jeu rapide et technique. Il marque sa différence avec son prédécesseur. Son schéma tactique est en 4-3-3 avec une pointe basse. Il a confié les clés du milieu de terrain à Gökhan Inler, Valon Behrami et Granit Xhaka. Xherdan Shaqiri, l'ancien ailier du Bayern Munich, joue à droite.
La philosophie de jeu de Vladimir Petkovic est basée sur la conservation de balle. L'inconvénient est qu'en bloquant les ailes et en appliquant une grosse pression au milieu de terrain, la Suisse peut se retrouver privée de ballon.

En éliminatoires, la Suisse a inscrit vingt-quatre buts comme la Belgique et l'Allemagne, et plus que l'Espagne. Avec seulement huit buts encaissés, elle a fait mieux que l'Allemagne. Son bilan est de sept victoires et trois défaites. La Suisse a perdu deux fois contre l'Angleterre qui a gagné tous ses matchs en éliminatoires. Elle propose du jeu d'où aucun match nul.

Deux joueurs symbolisent la sélection : Xherdan Shaqiri et Gökhan Inler. Xherdan Shaqiri est le meilleur buteur de la Suisse, ce qui est assez rare pour un ailier. C'est le joueur suisse à suivre durant l'Euro. A titre de comparaison, Eren Dediyok est un avant-centre et n'a marqué que dix buts en cinquante sélections.
Gökhan Inler est le capitaine. Ancien international turc des moins de vingt-et-un ans, il a opté pour la nationalité suisse. Il joue à Leicester, après être passé par l'Udinese et Naples.

La Suisse et l'Autriche sont les nations européennes qui ont le plus bénéficié de l'apport de joueurs extracommunautaires.


La sélection polonaise

La Pologne a mené ses éliminatoires avec brio en terminant deuxième du groupe à un point derrière l'Allemagne. La sélection, qui n'avait plus connue de compétition internationale depuis 1986, est un outsider de l'Euro 2016. Ce statut est nouveau pour la Pologne qui a l'une des plus belles équipes polonaise de ces trente dernières années. C'est un mélange entre de jeunes joueurs ambitieux et de l'expérience avec Robert Lewandowski, Łukasz Piszczek, Jakub Błaszczykowski et Wojciech Szczęsny. Ces joueurs sont les plus connus de la sélection. Ils jouent au Bayern Munich, au Borussia Dortmund, à la Fiorentina et à l'AS Rome.
La sélection a bien évolué car auparavant le mélange entre ces joueurs ne prenait pas. Sainer, un graffeur polonais très connus, est allé même jusqu'à dire que l'absence au dernier mondial a évité aux polonais « pas mal de honte » et qu'un match amical contre l'Espagne aurait donné l'impression aux espagnols « de jouer contre des enfants ». Pour l'Euro 2016, Sainer s'attendait à ce que la Pologne fasse « que de la figuration ». La deuxième place du groupe C lui a donné tort.

Robert Lewandowski a réalisé une saison exceptionnelle avec le Bayern Munich. En attaque, il sera accompagné d'Arkadiusz Milik. Il est moins connu mais réalise une saison pleine à l'Ajax Amsterdam. Le duo s'entend très bien sur le terrain et a été le plus prolifique des éliminatoires avec dix-neuf buts. La présence de Gibraltar dans le groupe de la Pologne a légèrement gonflé les statistiques de ces buteurs. A ceci, il faut ajouter Jakub Błaszczykowski qui va apporter autant offensivement que défensivement à la sélection et Kamil Grosicki avec sa puissance de frappe.

Sur le banc se trouve des jeunes très talentueux qui commencent à éclore : Arkadiusz Milik, étant le plus connu, Piotr Zieliński (vingt-deux ans, Empoli), Mariusz Stepiński (vingt-et-un ans, Ruch Chorzow) et Bartosz Kapustka (dix-neuf ans, Cracovia). Ils sont à l'aise avec le ballon, plein d'enthousiasme et peuvent apporter de la fraicheur durant les matchs. Piotr Zieliński a de la technique et une certaine vision du jeu, Mariusz Stepiński excelle dans la finition et Bartosz Kapustka est très bon en vitesse.

Néanmoins, toute sélection à des points faibles. La Pologne a une défense déséquilibrée. En effet, l'arrière gauche est sa faiblesse. Le sélectionneur semblait avoir corrigé le problème en faisant reculer Maciej Rybus à ce poste, lui qui était un ailier gauche. Mais il s'est blessé juste avant l'Euro. Artur Jędrzejczyk le remplace mais c'est un pur droitier qui joue normalement arrière droit.
Le second point faible est une dépendance au milieu de terrain à Grzegorz Krychowiak. L'ancien joueur du Stade de Reims était blessé en fin de saison dernière mais est opérationnel pour l'Euro. Quand il n'est pas là, le milieu de terrain polonais est loin d'être impressionnant. Les joueurs sur le banc ne présentent pas le même profil et les mêmes qualités que Grzegorz Krychowiak.

Le joueur à suivre n'est pas Robert Lewandowski mais plus Arkadiusz Milik. Le jeune buteur de vingt-deux ans a inscrit vingt-et-un buts à l'Ajax Amsterdam. L'Euro est l'occasion pour lui de se révéler à l'Europe entière.


L'effectif suisse

N° - Prénom - NOMAgePosteClubSélections
01Yann
SOMMER
27 ansGardienMönchengladbach (GER)21 sélections
12Marwin
HITZ
28 ansGardienAugsburg (GER)2 sélections
21Roman
BÜRKI
25 ansGardienDortmund (GER)5 sélections
02Stephan
LICHTSTEINER
32 ansDéfenseurJuventus (ITA)84 sélections
03François
MOUBANDJE
25 ansDéfenseurToulouse (FRA)11 sélections
04Nico
ELVEDI
19 ansDéfenseurMönchengladbach (GER)1 sélection
05Steve
VON BERGEN
33 ansDéfenseurYoung Boys (SUI)50 sélections
06Michael
LANG
25 ansDéfenseurBasel (SUI)19 sélections
13 Ricardo
RODRÍGUEZ
23 ansDéfenseurWolfsburg (GER)40 sélections
20Johan
DJOUROU
29 ansDéfenseurHamburg (GER)63 sélections
22Fabian
SCHÄR
24 ansDéfenseurHoffenheim (GER)23 sélections
08Fabian
FREI
27 ansMilieuMainz (GER)9 sélections
10Granit
XHAKA
23 ansMilieuMönchengladbach (GER)46 sélections
11Valon
BEHRAMI
31 ansMilieuWatford (ENG)69 sélections
14Denis
ZAKARIA
19 ansMilieuYoung Boys (SUI)2 sélections
15Blerim
DŽEMAILI
30 ansMilieuGenoa (ITA)51 sélections
16Gelson
FERNANDES
29 ansMilieuRennes (FRA)58 sélections
23Xherdan
SHAQIRI
24 ansMilieuStoke (ENG)56 sélections
07Breel
EMBOLO
19 ansAttaquantBasel (SUI)13 sélections
09Haris
SEFEROVIĆ
24 ansAttaquantFrankfurt (GER)33 sélections
17Shani
TARASHAJ
21 ansAttaquantGrasshoppers (SUI)5 sélections
18Admir
MEHMEDI
25 ansAttaquantLeverkusen (GER)45 sélections
19Eren
DERDIYOK
28 ansAttaquantKasımpaşa (TUR)52 sélections

L'effectif polonais

N° - Prénom - NOMAgePosteClubSélections
01Wojciech
SZCZĘSNY
26 ansGardienRoma (ITA) 27 sélections
12Artur
BORUC
36 ansGardienBournemouth (ENG)63 sélections
22Łukasz
FABIAŃSKI
31 ansGardienSwansea (ENG)32 sélections
02Michal
PAZDAN
28 ansDéfenseurLegia (POL)18 sélections
03Artur
JĘDRZEJCZYK
28 ansDéfenseurLegia (POL)21 sélections
04Thiago
CIONEK
30 ansDéfenseurPalermo (ITA)7 sélections
14Jakub
WAWRZYNIAK
32 ansDéfenseurLechia (POL)46 sélections
15Kamil
GLIK
28 ansDéfenseurTorino (ITA)44 sélections
18Bartosz
SALAMON
25 ansDéfenseurCagliari (ITA)8 sélections
20Łukasz
PISZCZEK
31 ansDéfenseurDortmund (GER)48 sélections
05Krzysztof
MĄCZYŃSKI
29 ansMilieuWisła (POL)18 sélections
06Tomasz
JODŁOWIEC
30 ansMilieuLegia (POL)46 sélections
08Karol
LINETTY
21 ansMilieuLech (POL)10 sélections
10Grzegorz
KRYCHOWIAK
26 ansMilieuSevilla (ESP)37 sélections
11Kamil
GROSICKI
28 ansMilieuRennes (FRA)41 sélections
16Jakub
BŁASZCZYKOWSKI
30 ansMilieuFiorentina (ITA)82 sélections
17Sławomir
PESZKO
31 ansMilieuLechia (POL)39 sélections
19Piotr
ZIELIŃSKI
22 ansMilieuEmpoli (ITA)16 sélections
21Bartosz
KAPUSTKA
19 ansMilieuCracovia (POL)10 sélections
23Filip
STARZYŃSKI
25 ansMilieuZagłębie (POL)4 sélections
07Arkadiusz
MILIK
22 ansAttaquantAjax (NED)29 sélections
09Robert
LEWANDOWSKI
27 ansAttaquantBayern (GER)79 sélections
13Mariusz
STĘPIŃSKI
21 ansAttaquantRuch (POL)2 sélections

Comment voir les sélections à Saint-Étienne ?

Les sélections vivent généralement en vase clos avec un timing minuté et des sorties très encadrées. Mais vous avez quand même la possibilité d'aller les apercevoir !

C'est dans leur hôtel que les joueurs passeront le plus clair de leur temps. Pour ce match à Geoffroy-Guichard, la Suisse et la Pologne s'installeront à l'hôtel Mercure de Saint-Étienne et au Best Western d'Andrézieux-Bouthéon. Inutile donc de vous rendre aux traditionnels hôtels du Golf de Saint-Étienne et à La Charpinière de Saint-Galmier. La sécurité autour des hôtels sera renforcée donc il ne sera pas possible d'y entrer si vous n'êtes pas un client. Par contre, vous pouvez apercevoir les joueurs à la montée et à la descente du bus.
La veille du match, les équipes iront s'entrainer à Geoffroy-Guichard à huit-clos, l'occasion de croiser les bus des joueurs. Si une sélection le souhaite, l'Envol Stadium d'Andrézieux-Bouthéon est aussi mis à leur disposition.


C'est la fin du « Fil rouge : les matchs à Geoffroy-Guichard ». Merci à tous de l'avoir suivi ! Le Dispositif Euro 2016 continue jusqu'à la fin de l'Euro.

Bon match et vive l'Euro 2016 à Saint-Étienne !
ChaudronAdministrateurDocumentationPrésentation[Suite]
Facebook
Partager ce message sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Partager ce message sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Partager ce message sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Mail
Partager ce message par mail
Partager
Partager ce message
Jeu 2 Juin 2016 - 17:04
Descendre sur ce message
avatar

Messages postés : 5385
Récompenses :
Administrateur
Coupe de la Ligue : à son 50ème message
Coupe de France : à son 300ème message
Championnat de Ligue 1 : à son 600ème message
Trophée des Champions : à son 1000ème message
Distinction spéciale : étoile ASSE
décernée par les administrateurs
Pour finir...

Les sources

Sites de football : UEFA, Euro 2016, FFF, L'Equipe, France Football, Eurosport, RMC Sport, Sport 24, So Foot, Maxifoot, Goal, Foot Mercato, Maillots Foot Actu, Sambafoot,
Sites généralistes : TF1, France TV Info, Wikipédia, Larousse, L'Internaute, Le Huffington Post, Localtis, Evous, Parcours France, Site officiel de la ville, Saint-Étienne tourisme, Zoom d'Ici, Acteurs de l'économie (La Tribune), Visit Lille's, Art Côte d'Azur, Institut Lumière,
Journaux et magazines : Le Monde, Le Figaro, Paris Match, Les Échos, L'Express, 20 minutes, Le Parisien, Ouest France, La Dépêche,
Radios : Europe 1, RTL, France Bleu
et diverses autres sources pour authentifier les informations et pour rendre le sujet le plus complet possible.


Le sondage



Les liens

Stade Geoffroy-Guichard

Ville de Saint-Étienne

S'inscrire sur le forum



Regarder TOUS les matchs :
Direct Sport
Retransmissions gratuites des rencontres sportives du monde entier


Partager le dispositif

Facebook
Partager le dispositif sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Partager le dispositif sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Partager le dispositif sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Mail
Partager le dispositif par mail


Échanger sur les matchs

Partagez vos commentaires, analyses, impressions... avant, pendant et après chaque match à la suite du dispositif.
MC98Membre PremiumDocumentationPrésentation[Suite]
Facebook
Partager ce message sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Partager ce message sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Partager ce message sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Mail
Partager ce message par mail
Partager
Partager ce message
Ven 3 Juin 2016 - 15:34
Descendre sur ce message
avatar

Messages postés : 413
Récompenses :
Membre Premium
Coupe de la Ligue : à son 50ème message
Coupe de France : à son 300ème message
Championnat de Ligue 1 : à son 600ème message
Trophée des Champions : à son 1000ème message
Distinction spéciale : étoile ASSE
décernée par les administrateurs
ciao, bien joué les admins ! Bien Le forum est magnifique !
rollsMembre PremiumDocumentationPrésentation[Suite]
Facebook
Partager ce message sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Partager ce message sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Partager ce message sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Mail
Partager ce message par mail
Partager
Partager ce message
Ven 3 Juin 2016 - 15:41
Descendre sur ce message
avatar

Messages postés : 607
Récompenses :
Membre Premium
Coupe de la Ligue : à son 50ème message
Coupe de France : à son 300ème message
Championnat de Ligue 1 : à son 600ème message
Trophée des Champions : à son 1000ème message
Distinction spéciale : étoile ASSE
décernée par les administrateurs
quel boulot, je n'ai pas de mot. vous êtes fantastiques ! Heureux(se)
un peu que je vais suivre l'euro avec vous mes amis ! Drapeau
magmaMembre PremiumDocumentationPrésentation[Suite]
Facebook
Partager ce message sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Partager ce message sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Partager ce message sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Mail
Partager ce message par mail
Partager
Partager ce message
Ven 3 Juin 2016 - 15:44
Descendre sur ce message
avatar

Messages postés : 1009
Récompenses :
Membre Premium
Coupe de la Ligue : à son 50ème message
Coupe de France : à son 300ème message
Championnat de Ligue 1 : à son 600ème message
Trophée des Champions : à son 1000ème message
Distinction spéciale : étoile ASSE
décernée par les administrateurs
Bonjour le forum. Je m'ennuyais depuis la fin de la saison. Ce n'est pas les quelques rumeurs à se mettre sous la dent qui occupent la journée. J'ai hâte d'être à l'euro.
Sublime le forum Oura
BéBé ASSEModérateur (1000)DocumentationPrésentation[Suite]
Facebook
Partager ce message sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Partager ce message sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Partager ce message sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Mail
Partager ce message par mail
Partager
Partager ce message
Ven 3 Juin 2016 - 15:54
Descendre sur ce message
avatar

Messages postés : 1184
Récompenses :
Modérateur (1000)
Coupe de la Ligue : à son 50ème message
Coupe de France : à son 300ème message
Championnat de Ligue 1 : à son 600ème message
Trophée des Champions : à son 1000ème message
Distinction spéciale : étoile ASSE
décernée par les administrateurs
salut les potes
encore un dispositif magnifique et réussi. Vous êtes les seuls à faire ça et franchement j'adore grave ! Continuez à en faire plein
Vive le forum
palesia20Membre PremiumDocumentationPrésentation[Suite]
Facebook
Partager ce message sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Partager ce message sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Partager ce message sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Mail
Partager ce message par mail
Partager
Partager ce message
Ven 3 Juin 2016 - 16:07
Descendre sur ce message
avatar

Messages postés : 851
Récompenses :
Membre Premium
Coupe de la Ligue : à son 50ème message
Coupe de France : à son 300ème message
Championnat de Ligue 1 : à son 600ème message
Trophée des Champions : à son 1000ème message
Distinction spéciale : étoile ASSE
décernée par les administrateurs
Super de traiter autant de sujet sur l'Euro. Certains pays ont un camp de base sacrement alléchant. Quand je vois toutes les festivités à Sainté et envie de prendre le train tout de suite et de débarquer.
Voie lactéeMembre PremiumDocumentationPrésentation[Suite]
Facebook
Partager ce message sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Partager ce message sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Partager ce message sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Mail
Partager ce message par mail
Partager
Partager ce message
Ven 3 Juin 2016 - 16:19
Descendre sur ce message
avatar

Messages postés : 283
Récompenses :
Membre Premium
Coupe de la Ligue : à son 50ème message
Coupe de France : à son 300ème message
Championnat de Ligue 1 : à son 600ème message
Trophée des Champions : à son 1000ème message
Distinction spéciale : étoile ASSE
décernée par les administrateurs
Bravo ! Tant d'infos c'est impressionnant. L'euro ne m'emballais pas vraiment mais là, j'ai envie d'aller faire la fête en ville à chacunes des festivités.
petit suisseMembre PremiumDocumentationPrésentation[Suite]
Facebook
Partager ce message sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Partager ce message sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Partager ce message sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Mail
Partager ce message par mail
Partager
Partager ce message
Ven 3 Juin 2016 - 16:29
Descendre sur ce message
avatar

Messages postés : 1289
Récompenses :
Membre Premium
Coupe de la Ligue : à son 50ème message
Coupe de France : à son 300ème message
Championnat de Ligue 1 : à son 600ème message
Trophée des Champions : à son 1000ème message
Distinction spéciale : étoile ASSE
décernée par les administrateurs
Elle est tellement belle la coupe Delaunay. Comme la Suisse a peu de chance de la soulever, j'espère que ce sera la France.
ChaudronAdministrateurDocumentationPrésentation[Suite]
Facebook
Partager ce message sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Partager ce message sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Partager ce message sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Mail
Partager ce message par mail
Partager
Partager ce message
Ven 3 Juin 2016 - 17:12
Descendre sur ce message
avatar

Messages postés : 5385
Récompenses :
Administrateur
Coupe de la Ligue : à son 50ème message
Coupe de France : à son 300ème message
Championnat de Ligue 1 : à son 600ème message
Trophée des Champions : à son 1000ème message
Distinction spéciale : étoile ASSE
décernée par les administrateurs
Merci pour vos commentaires Gentiment moqueur(se Bien

BéBé ASSE a écrit:
Continuez à en faire plein
Evidemment BéBé ASSE. C'est prévu. Plein d'autres dispositifs arriveront la saison prochaine.
Contenu sponsoriséDocumentationPrésentation[Suite]
Facebook
Partager ce message sur Facebook
(#ForumPeupleVert)
Twitter
Partager ce message sur Twitter
(#ForumPeupleVert)
Google+
Partager ce message sur Google+
(#ForumPeupleVert)
Mail
Partager ce message par mail
Partager
Partager ce message
Descendre sur ce message


Récompenses :
Coupe de la Ligue : à son 50ème message
Coupe de France : à son 300ème message
Championnat de Ligue 1 : à son 600ème message
Trophée des Champions : à son 1000ème message
Distinction spéciale : étoile ASSE
décernée par les administrateurs
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 20 ... 39  Suivant

Pour répondre aux sujets, vous devez vous inscrire
Répondre au sujet
Pour répondre aux sujets, vous devez vous inscrire

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum



Staff
Félin
Administrateur
Chaudron
Administrateur
numéro10
Modérateur
bébèche
Modérateur
BéBé ASSE
Modérateur
gaulois
Modérateur
romain38
Community
manager
Développe la communauté et la présence du forum sur internet
élèmesse
Community
manager
Développe la communauté et la présence du forum sur internet
vich-sk
Community
manager
Développe la communauté et la présence du forum sur internet
PartenairesFoot ASSEMade in Saint-ÉtienneASSE TicketsSofaScoreAnnuaire des ForumsMélodie PubRoyale Pub
Liens
Forum optimisé pour Mozilla Firefox. Télécharger ce navigateur
S'inscrireConnexionFaire un don
Accès réservé aux membres pour une traçabilité des dons.
Je m'inscris et je me connecte
Supprimer les cookiesCréer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuitCopyright © 2018 Peuple Vert. Tous droits réservés
Evaluations du
forum
4.95 /5
Note attribuée par la communauté

4 étoiles4 étoiles / 4 et une note de 38.5 / 43 délivrées par un expert